Premier anniversaire de la Stratégie en matière de biofabrication et de sciences de la vie

L'an dernier, en juillet, j'étais à Vancouver pour lancer la Stratégie en matière de biofabrication et de sciences de la vie du Canada. Un an plus tard, nous pouvons maintenant revenir sur le succès de cette stratégie qui appuie fermement la croissance, la robustesse et la concurrence de notre secteur national des sciences de la vie, tout en créant des emplois de grande qualité et en préparant le Canada aux futures pandémies.

Le leadership international et l'historique des réalisations du secteur canadien des sciences de la vie sont indéniables

De l'invention du premier stimulateur cardiaque au monde à la découverte de l'insuline, en passant par l'identification des cellules souches. Cependant, lorsque la pandémie de COVID‑19 a frappé, notre industrie de la pharmaceutique n'avait ni la souplesse ni la capacité à grande échelle nécessaires pour produire des vaccins au pays.

Nous avons donc agi rapidement, dès le début de la pandémie, pour remédier au déclin depuis quatre décennies de la capacité de fabrication au pays. Nous avons adopté des mesures de soutien à la recherche et mis en place l'infrastructure et les partenariats nécessaires pour fabriquer au pays de l'équipement de protection individuelle, des vaccins et des thérapies, pour que le Canada puisse lutter vigoureusement contre la COVID-19 et même lutter contre d'éventuelles urgences sanitaires.

« Ce premier anniversaire de la Stratégie est un moment idéal pour revenir sur les progrès réalisés d'un océan à l'autre, et pour souligner la résilience et la détermination des Canadiens depuis le début de la pandémie. »

Le ministre de l'Innovation, des Sciences et de l'Industrie, l'honorable François-Philippe Champagne

Effort pancanadien

Mais nous n'avons pas agi seuls. Nous avons lancé en 2020 notre appel à l'action « Fait au Canada », suite à quoi plus de 6 000 entreprises un peu partout au pays se sont jointes à cet effort national sans précédent en adaptant leurs chaînes de production en fonction des besoins. Et puisque la pandémie n'est pas encore terminée, notre gouvernement continue d'investir dans les produits fabriqués au Canada pour s'assurer que les Canadiens sont bien protégés, et ce, dès maintenant et pour l'avenir.

Depuis 2020, le gouvernement a investi 1,8 milliard de dollars dans 32 projets au Canada et il a adopté une approche sectorielle pour garantir que notre pays dispose d'un écosystème solide en sciences de la vie pour les années à venir. En 2021, pour consolider cette approche, le gouvernement a lancé la Stratégie en matière de biofabrication et de sciences de la vie, en partenariat avec des intervenants, l'industrie et le milieu universitaire. Cette stratégie s'appuie sur l'innovation, de la découverte à l'application, et vise à faire en sorte que le Canada dispose des talents, de l'expérience et de l'expertise nécessaires pour continuer d'être un leader mondial en matière de biofabrication.

« Une pierre à la fois, nous allons établir les fondations qui vont permettre au Canada de demeurer ouvert sur le monde, en temps de pandémie ou non. »

Le ministre de l'Innovation, des Sciences et de l'Industrie, l'honorable François-Philippe Champagne

Retour sur une année réussie

Cela ne fait qu'un an, et nous avons déjà appuyé avec succès des projets qui ajoutent de la capacité dans un éventail de plateformes et de processus de production de vaccins et de thérapies, comme le développement et la production de vaccins à ARN et de vaccins à base de protéines et de vecteurs viraux. Nous avons aussi de nouvelles capacités de remplissage et de finition, et il y a encore bien d'autres réalisations. Les principaux acteurs mondiaux considèrent maintenant le Canada comme un endroit de premier choix où investir. L'entente globale que nous avons conclue avec Sanofi pour la production de son vaccin contre l'influenza et le fait que Moderna ait choisi le Canada pour installer sa nouvelle installation témoignent du succès de notre vision.

En soutenant la recherche de pointe, et en établissant l'infrastructure essentielle et un bassin durable de talents, nous allons bâtir au pays un secteur des sciences de la vie fort et de calibre mondial qui va continuer de croître. Une pierre à la fois, nous allons établir les fondations qui vont permettre au Canada de demeurer ouvert sur le monde, en temps de pandémie ou non. Ensemble, nous allons créer un futur où le Canada est à l'avant-garde de ce qui se fait en matière de prévention et de traitement pour les maladies de toutes sortes.

Ce premier anniversaire de la Stratégie est un moment idéal pour revenir sur les progrès réalisés d'un océan à l'autre, et pour souligner la résilience et la détermination des Canadiens depuis le début de la pandémie. Étant donné les progrès réalisés en si peu de temps, je suis convaincu que l'ingéniosité et l'innovation canadiennes vont nous permettre de renforcer de manière durable le leadership mondial du Canada dans ce domaine.