Testez vos connaissances en matière de fraude

1. Stratagèmes d’extorsion

Vous recevez un appel inquiétant de quelqu’un qui prétend travailler pour le gouvernement. Cette personne vous dit qu’une vérification récente de votre dossier indique que vous devez de l’argent et que vous devez payer immédiatement. Que faites-vous pour confirmer l’authenticité de cet appel?

  1. Vous donnez vos coordonnées à la personne qui appelle et vous lui demandez de vous faire parvenir une copie de sa carte d’identité par courriel ou par télécopieur avant d’envoyer l’argent.
  2. Vous raccrochez et vous composez le numéro de téléphone officiel de cet organisme gouvernemental pour vous renseigner sur votre dossier.
  3. Vous payez le montant demandé et vous insistez pour qu’on vous envoie ensuite un reçu détaillé ou un accusé de réception.
  • La réponse

    La bonne réponse est B.

    Il s’agit là d’un exemple typique de stratagème d’extorsion. Le fraudeur se fait passer pour un représentant du gouvernement ou de la police et peut aller jusqu’à vous menacer d’envoyer des agents pour vous arrêter ou vous faire déporter. Son but est toujours le même : vous intimider ou vous faire peur pour vous pousser à lui payer une fausse dette ou une rançon.

    Soyez vigilant si un appel inattendu provoque votre panique et que l’on exige de vous un paiement immédiat par carte prépayée ou en passant par un service de transfert d’argent. Si vous soupçonnez avoir été victime d’une communication frauduleuse, ne poursuivez pas la discussion et ne fournissez ni renseignements personnels ni paiement.

    Ne vous laissez pas convaincre de la légitimité d’un appel sous prétexte que le numéro de téléphone de l’appelant semble local.

    Si vous avez des questions ou des inquiétudes, communiquez avec votre service de police local ou avec l’organisme que votre interlocuteur prétend représenter.

Lectures complémentaires

2. Fraudes relatives aux services de rencontre

Vous avez rencontré quelqu’un sur un site de rencontre en ligne il y a quelques mois. Bien qu’un lien sentimental se soit établi entre vous deux, vous n’avez pas encore pu vous rencontrer en personne. Votre partenaire amoureux prétend être un soldat déployé à l’étranger. Vous vous écrivez des messages chaque jour. Il vous a déjà envoyé des cadeaux et des fleurs. Vous pensez qu’il est sincère. Un jour, il vous dit que sa fille a eu un accident et qu’il doit lui payer immédiatement des services de soins à domicile. Il vous demande de l’aide. Que devriez-vous faire?

  1. Envoyer de l’argent pour aider sa fille, étant donné qu’il s’agit d’une situation d’urgence.
  2. Envoyer la moitié de la somme demandée, car même si vous désirez l’aider, vous voulez aussi protéger une partie de vos économies.
  3. Vous méfier. Ne pas envoyer d’argent immédiatement, même si vous désirez l’aider.
  • La réponse

    La bonne réponse est C.

    Les fraudes relatives aux services de rencontre continuent d’entraîner de lourdes pertes financières pour des consommateurs du Canada et d’ailleurs. Si quelqu’un que vous n’avez jamais rencontré vous déclare son amour, méfiez-vous. N’envoyez jamais de l’argent à des inconnus pour quelque raison que ce soit. Certains fraudeurs se sont montrés disposés à cultiver une relation avec leur victime pendant une longue période dans le but de la convaincre de leur envoyer de l’argent.

Lectures complémentaires

3. Fraudes liées à l’achat de marchandises

Lorsque vous faites des achats en ligne, vous voulez éviter de payer pour des articles qui ne vous seront jamais livrés. Parmi les options suivantes, que feriez-vous pour choisir un site digne de confiance?

  1. Magasiner dans plusieurs sites.
  2. Examiner minutieusement le site Web.
  3. Poser des questions au fournisseur pour s’assurer que les coordonnées fournies sont bonnes.
  4. Vérifier la réputation de l’entreprise en ligne.
  5. Utiliser une méthode de paiement qui offre une certaine protection aux consommateurs.
  6. Toutes ces réponses.
  • La réponse

    La bonne réponse est F (toutes ces réponses).

    Même si le défaut de livraison d’articles est un stratagème associé principalement aux enchères frauduleuses sur Internet, vous pourriez aussi vous faire prendre en achetant des produits sur un site Web qui semble légitime.

    Pour éviter ce genre de fraude :

    • faites des recherches approfondies à propos d’un magasin ou d’un site en ligne avant de faire des achats afin de vous assurer que l’entreprise est légitime; une simple recherche en ligne avec le nom de l’entreprise peut vous aider à trouver une source digne de foi indiquant qu’il s’agit d’une offre frauduleuse;
    • lisez soigneusement les modalités d’achat du magasin en ligne;
    • informez-vous sur les garanties et les conditions de renvoi;
    • examinez soigneusement le site pour voir s’il y a des fautes d’orthographe et des erreurs de grammaire, qui trahissent souvent le manque de légitimité d’un site;
    • méfiez-vous des politiques de renvoi complexes qui impliquent de longs délais de traitement;
    • assurez-vous que l’adresse courriel est toujours en service;
    • utilisez une carte de crédit ou de débit pour vos achats en ligne, puisqu’elles permettent parfois de bénéficier de mesures de protection supplémentaires.

Lectures complémentaires

4. Produits contrefaits et fausses évaluations

En vous connectant à votre site de médias sociaux préféré, vous remarquez l’annonce d’une entreprise offrant une gamme d’articles de marque à un prix d’aubaine. Plusieurs utilisateurs ont laissé sous la publication des commentaires vantant l’authenticité et le prix avantageux des articles, normalement très chers, que vend cette entreprise.

Vrai ou faux : Étant donné que la publicité est affichée sur un site de médias sociaux fiable et qu’elle est appuyée par des utilisateurs qui semblent légitimes, ce site Web semble être une belle trouvaille.

  1. Vrai
  2. Faux
  • La réponse

    La bonne réponse est B (faux).

    Si cela semble trop beau pour être vrai, c’est probablement le cas! Ne prenez jamais les publicités à la lettre sous prétexte qu’elles sont affichées sur un site de médias sociaux fiable. De nombreux fraudeurs publient de faux commentaires pour promouvoir des produits contrefaits. En outre, quand vous recherchez un produit à l’aide d’un moteur de recherche en ligne, ne tenez pas pour acquis qu’un site Web est légitime sous prétexte que ce lien apparaît en tête des résultats affichés. En cas de doute, faites des recherches supplémentaires sur d’autres sites Web.

Lectures complémentaires

5. Fraudes du paiement en trop

Vous avez affiché et vendu un article sur un site de petites annonces en ligne. L’acheteur vous envoie un chèque pour une somme supérieure à celle sur laquelle vous vous étiez entendus. Lorsque vous l’informez de cette erreur, il vous dit de lui renvoyer la différence au moyen d’un service de virement de fonds bien connu. Que devriez-vous faire?

  1. Accepter la proposition de l’acheteur : la demande semble raisonnable et vous avez déjà le chèque en main.
  2. Refuser le chèque et envisager de signaler le cas aux autorités.
  3. Accepter le chèque, mais rembourser l’acheteur en lui donnant de l’argent comptant plutôt qu’en virant les fonds.
  • La réponse

    La bonne réponse est B.

    Dans le domaine de la vente en ligne, dites-vous que les offres d’achat ne sont pas toutes fiables et que si l’acheteur paie par chèque, celui-ci pourrait être frauduleux.

    Dans ce cas, le fraudeur espère que vous allez lui virer le « remboursement » du paiement en trop avant de découvrir qu’il vous a envoyé un chèque ou un mandat-poste contrefait. Vous risquez alors de perdre l’article, l’argent ou les deux.

    Méfiez-vous des acheteurs à l’étranger qui veulent acheter un article sans le voir!

    Souvenez-vous également qu’un virement électronique au moyen d’un service de transfert d’argent (p. ex., MoneyGram ou Western Union) équivaut à un envoi d’argent comptant. Une fois que le montant a été retiré, il est presque impossible de récupérer son argent.

6. Abonnements piégés

Il y a trois mois, une de vos amies a commandé un échantillon gratuit de produits de beauté à partir d’une publicité qui s’était affichée sur ses médias sociaux. L’offre d’essai gratuit demandait seulement de payer les frais de livraison. Plus tard, un prélèvement inhabituel est apparu dans le relevé de carte de crédit de votre amie. Ce prélèvement est réapparu le mois suivant.

Même si votre amie a bien reçu l’échantillon gratuit promis, elle s’est probablement fait prendre dans un abonnement piégé. Que faire pour éviter que cela vous arrive?

  1. Se méfier des offres d’essai gratuit.
  2. Faire une recherche sur l’entreprise offrant le produit.
  3. Lire attentivement les modalités.
  4. Vérifier si le formulaire de commande comporte des cases déjà cochées.
  5. Toutes ces réponses.
  • La réponse

    La bonne réponse est E (toutes ces réponses).

    Pour éviter ce genre de fraude :

    • faites confiance à votre instinct;
    • faites une recherche sur le vendeur avant d’accepter une offre d’essai gratuit;
    • accordez une attention particulière aux plaintes et commentaires négatifs affichés en ligne à propos de l’entreprise;
    • vérifiez si le formulaire de commande comporte des cases déjà cochées;
    • lisez attentivement toutes les modalités.

    Quand vous examinez les modalités d’une offre, faites particulièrement attention aux clauses d’annulation ou de retour des produits ainsi qu’à la présence de frais cachés. Si les conditions sont introuvables ou incompréhensibles, n’acceptez pas l’offre. Rappelez-vous que la présence de modalités ne vous protège pas automatiquement des abonnements piégés.

Lectures complémentaires

7. Fraude du faux PDG

Vous recevez un courriel urgent de votre PDG qui vous demande de l’argent pour garantir une transaction commerciale importante. Le message utilise même le nom complet du PDG, de sorte qu’il semble légitime. Bien que la demande vous semble inhabituelle, le temps presse et vous ne voulez pas décevoir votre patron.

Vrai ou faux : Vous devriez envoyer l’argent, mais seulement après avoir répondu au courriel.

  1. Vrai
  2. Faux
  • La réponse

    The correct answer is B (false).

    Selon un scénario typique d’une fraude du faux PDG, le fraudeur se fait passer pour un haut dirigeant de l’entreprise, soit en accédant à son adresse courriel, soit en créant une adresse similaire (un « faux »), et envoie des courriels qui semblent réalistes pour vous duper et vous convaincre de faire un virement à un tiers. Ces courriels vous feront croire que la demande est urgente et confidentielle. Ne tombez pas dans le panneau!

    Suivez ces conseils pour protéger votre entreprise contre les fraudeurs :

    • veillez à ce que vos systèmes informatiques soient sécurisés et protégés par un logiciel antivirus à jour;
    • encouragez tous les employés à utiliser des mots de passe forts pour protéger leurs comptes de courrier électronique contre les fraudeurs;
    • vérifiez deux fois plutôt qu’une auprès d’un cadre qui demande un transfert d’argent par courriel, même si la demande paraît légitime;
    • n’utilisez pas les coordonnées fournies dans le message, mais cherchez plutôt son numéro de téléphone;
    • examinez soigneusement l’adresse courriel de l’expéditeur : elle peut ressembler à la vraie, à l’exception d’une ou de deux lettres qui peuvent passer inaperçues à des yeux inattentifs;
    • mettez sur pied une procédure standard de transfert d’argent exigeant des autorisations multiples;
    • limitez les renseignements au sujet des employés affichés en ligne et sur les médias sociaux; les fraudeurs s’en servent pour trouver leurs victimes potentielles et planifier leurs tentatives.

Lectures complémentaires

8. Fraudes liées au porte-à-porte

Un vendeur frappe à la porte de votre porte et demande à vérifier votre système de chauffage, ventilation et conditionnement d’air (CVCA). Une fois que vous le laissez entrer, il vous annonce que le système a besoin d’être remplacé immédiatement pour éviter tout dommage à votre résidence. Il mentionne qu’une équipe de réparation travaille justement dans votre quartier aujourd’hui, et qu’elle peut faire le nécessaire maintenant si vous signez tout de suite un formulaire d’autorisation.

True or false: You should sign the form. It's best to avoid problems down the line.

  1. Vrai
  2. Faux
  • La réponse

    La bonne réponse est B (faux).

    Ne vous laissez pas avoir par une fraude liée au porte-à-porte! Voici quelques conseils pour éviter de vous faire prendre :

    • ne signez jamais un contrat sous pression et ne prenez aucun engagement vis-à-vis d’un vendeur avant d’avoir fait vos propres recherches;
    • sachez à qui vous avez affaire : demandez au vendeur de vous montrer une pièce d’identité avec photo indiquant son nom complet et le nom de l’entreprise pour laquelle il travaille;
    • vérifiez auprès de votre fournisseur actuel si vous êtes lié par des obligations en vertu du contrat en vigueur;
    • ne donnez jamais de renseignements personnels ni de copies de vos factures ou relevés financiers à un vendeur de porte-à-porte;
    • lisez le texte en petits caractères de tous les documents fournis par le vendeur;
    • sachez quels sont vos droits avant de signer un contrat à la porte; le vendeur pourrait travailler pour une entreprise privée n’ayant aucun lien avec votre fournisseur actuel ni un organisme gouvernemental.

Lectures complémentaires

9. Fraudes liées aux produits de santé

Vrai ou faux : Les sites Web qui offrent des produits de santé en vantant une percée scientifique à grand renfort de renseignements techniques complexes, d’histoires de réussite et d’appuis de médecins tiennent sûrement leurs promesses.

  1. Vrai
  2. Faux
  • La réponse

    La bonne réponse est B (faux).

    Méfiez-vous des traitements alternatifs ou des produits de santé dont vous entendez parler pour la première fois en ligne. Les fraudeurs bourrent leurs sites de termes médicaux techniques déconcertants pour vous convaincre qu’ils savent de quoi ils parlent.

    Les publicités pleines de jargon technique peuvent toutefois manquer de preuves. Pour éviter ce genre de fraude :

    • cherchez des sources indépendantes, reconnues et fiables avant d’acheter quoi que ce soit;
    • consultez un professionnel de la santé avant d’essayer un nouveau traitement médical;
    • sachez que certains sites Web affichent de faux cas de réussite pour rendre leurs produits ou services plus attrayants;
    • Sachez que la photo du « médecin » qui appuie le produit ou le traitement sur le site Web pourrait très facilement être celle d’un acteur!

Lectures complémentaires

10. Fausses œuvres de bienfaisance

Alors que vous recherchez une recette en ligne, vous tombez sur une annonce de la « Fondation transnationale d'aide monétaire ». On demande des dons en argent pour aider les victimes d'un tremblement de terre, d'un ouragan ou d'une inondation. Vous êtes évidemment touchés par le sort des victimes et désirez leur venir en aide. Que devriez-vous faire?

  1. Envoyer de l’argent comptant immédiatement.
  2. Lever des fonds auprès de tous vos amis pour avoir un impact réel.
  3. Faire des recherches pour en savoir plus sur la « Fondation transnationale d’aide monétaire » et la Numabie.
  4. Envoyer le lien à tous vos amis en ligne.
  • La réponse

    La bonne réponse est C.

    Notre réflexe naturel de tout faire pour aider les victimes d’une crise humanitaire fournit aux fraudeurs une excellente occasion de s’enrichir. Faites attention aux fraudeurs qui se font passer pour les représentants d’un groupe de secours humanitaire. Leur véritable objectif est de profiter de votre bonté pour s’enrichir aux dépens d’une catastrophe.

    Pour garantir que vos dons iront à des œuvres de bienfaisance légitimes, voici ce qu’il faut faire :

    • si vous avez le moindre doute à propos du caractère légitime d’un site Web, d’un organisme ou d’une personne qui vous demande de l’argent, ne lui donnez pas d’argent comptant ni de renseignements financiers;
    • vérifiez si l’organisation qui vous a contactée est inscrite dans la liste des organismes de bienfaisance de l’Agence du revenu du Canada;
    • ne cliquez pas sur des liens non fiables que vous recevez par courriel ou sur les médias sociaux : il est plus prudent de faire un don directement à un organisme de secours.

Lectures complémentaires

11. Hameçonnage ou vol d’identité

Vous recevez un courriel de votre banque qui vous avise que les renseignements personnels de votre profil sont venus à échéance et doivent être confirmés pour que votre compte reste actif. Le courriel comporte un lien vers un site Web qui ressemble comme deux gouttes d’eau à celui de votre banque et qui vous demande de donner des renseignements personnels comme votre date de naissance, votre numéro d’assurance sociale ou votre numéro de carte de crédit.

Que devriez-vous faire?

  1. Répondre au courriel pour demander de plus amples renseignements.
  2. Cliquer sur le lien, puisque vous vous fiez à votre banque pour traiter vos renseignements personnels de façon confidentielle.
  3. Communiquer immédiatement avec votre institution financière pour lui signaler cette activité suspecte.
  • La réponse

    La bonne réponse est C.

    Ce type de fraude est connu sous le nom de « hameçonnage » ou d’« usurpation de marque ».

    Le mot « hameçonnage » vient de l’analogie suivante : les fraudeurs sur Internet mettent des appâts à un hameçon par courriel pour « aller à la pêche » de mots de passe et de données financières. Les fraudeurs créent donc des courriels et des sites Web qui imitent des sites légitimes dans le but d’inciter les gens par la ruse à fournir leurs renseignements personnels, notamment des mots de passe et des données financières, qui seront utilisés à des fins frauduleuses.

    Pour vous protéger contre ce type de fraude :

    • sachez que les banques et caisses populaires légitimes ne demandent jamais à leurs clients de fournir des renseignements confidentiels par courriel, texto ou messagerie vocale;
    • ne répondez jamais à un courriel dans lequel on vous demande de fournir des renseignements personnels;
    • communiquez immédiatement avec votre institution financière;
    • signalez cette activité suspecte aux autorités concernées.

Lectures complémentaires

12. Qui est la cible typique?

Quelles sont les personnes les plus susceptibles d’être visées par des fraudeurs?

  1. Les aînés
  2. Les nouveaux arrivants au Canada
  3. Les femmes de plus de 50 ans
  4. Tout le monde
  • La réponse

    La bonne réponse est D (tout le monde).

    Chaque segment démographique risque d’être victime d’une fraude. Les fraudeurs sont rusés et ils savent s’adapter. Ne soyez pas une victime : restez bien informé!

Lectures complémentaires