Décembre 2023

Bureau de la consommation (BC)

Décembre 2023

Dans ce numéro d'Avance consommateur sur l'épicerie, vous découvrirez le carrefour de données sur les prix des aliments, en apprendrez davantage sur le financement supplémentaire accordé pour les travaux liés à la défense des consommateurs et pourrez examiner les rapports de deux études récemment effectuées par le Bureau de la concurrence.

Nourrir son appétit pour des données

Grâce à Statistique Canada, vous pouvez maintenant connaître le prix moyen de certains aliments en consultant un nouvel outil centralisé : le carrefour de données sur les prix des aliments.

Restez au courant du prix des aliments aux différents stades de la chaîne d'approvisionnement et profitez de l'une des sources de données qui orientent les travaux du gouvernement du Canada liés à l'abordabilité des aliments.

Du nouveau financement pour les travaux liés à la défense des droits des consommateurs

Au cas où vous l'auriez manqué, le gouvernement du Canada a récemment annoncé un nouvel investissement pour appuyer les travaux des organisations qui cherchent à défendre vos droits et vos intérêts en tant que consommateur.

Dans le cadre des démarches pour orienter les mesures de contrôle de l'inflation du prix des aliments au Canada, le gouvernement du Canada a accordé du financement supplémentaire au Programme de contributions pour les organisations sans but lucratif de consommateurs et de bénévoles du Bureau de la consommation. Ce financement permettra d'élargir la portée de deux projets liés au mouvement de consommateurs et ainsi de prioriser les défis en matière de dépenses à l'épicerie et dans les commerces de détail.

De plus, au moyen d'un appel de propositions ciblé pour financer la recherche sur la réduflation et la déqualification, des organisations pourront fournir des données probantes sur les pratiques nuisibles aux consommateurs ainsi que suggérer des solutions aux problèmes qui s'appliquent au marché.

Et bien plus encore! Surveillez la page Web du Programme du Bureau de la consommation, car un appel de propositions ouvert sera lancé à l'hiver 2024 pour trouver des moyens d'aider les consommateurs à prendre des décisions éclairées et de diminuer les coûts pour les ménages.

Lacunes en matière d'épicerie : des études du Bureau de la concurrence soulignent le besoin de concurrence

La concurrence aide à baisser les prix et à rendre la vie plus abordable pour la population canadienne. Dans cette optique et compte tenu de son mandat continu de moderniser les lois sur la concurrence du Canada, le Bureau de la concurrence a récemment effectué deux études dont les rapports sont maintenant publiés.

En juin 2023, le Bureau de la concurrence a publié le rapport de son étude de marché sur l'épicerie de détail intitulé « Le Canada a besoin de plus de concurrence dans le secteur de l'épicerie ». Le Bureau a constaté que la concentration du secteur de l'épicerie de détail a augmenté ces dernières années, ce qui rend plus difficile l'entrée, l'expansion et la concurrence des entreprises.

Le rapport présente des recommandations à tous les ordres de gouvernement pour améliorer considérablement la concurrence dans ce secteur. Il est notamment recommandé de prendre des mesures pour favoriser :

  • l'arrivée de nouveaux types d'entreprises dans le secteur de l'épicerie;
  • l'intégration des épiciers internationaux dans le marché canadien;
  • l'introduction d'exigences accessibles et uniformes pour l'affichage du prix unitaire.
  • l'imposition de limites concernant l'utilisation de contrôles de propriété qui rendent difficile l'ouverture de nouvelles épiceries.

En octobre 2023, le Bureau de la concurrence a publié un rapport sur l'intensité concurrentielle dans l'ensemble de l'économie canadienne. Le rapport, intitulé « La concurrence au Canada de 2000 à 2020 : Une économie à la croisée des chemins », explique que l'intensité concurrentielle a beaucoup diminué au cours des vingt dernières années faisant en sorte que les consommateurs et les entreprises ne bénéficient pas des avantages associés à une économie plus concurrentielle, laquelle permet notamment de réduire les prix, d'augmenter les choix et d'accroître l'innovation.

Les deux rapports arrivent à une même conclusion : il est essentiel de mettre en œuvre des politiques publiques qui favorisent une concurrence saine entre les entreprises pour offrir des prix plus bas aux consommateurs.

Pour en apprendre davantage sur ces études, leurs résultats et leurs recommandations, visitez le site Web du Bureau de la concurrence.

Pour obtenir plus de renseignements concernant les consommateurs de la part du gouvernement du Canada, consultez la page Nouvelles pour les consommateurs.