Vente de porte-à-porte

Le porte-à-porte est une technique de vente en personne utilisée pour promouvoir et vendre des produits et des services. Bien qu'elle ne soit plus aussi populaire aujourd'hui qu'autrefois, cette technique est encore une pratique de vente légitime. Malgré tout, si un vendeur de porte-à-porte se présente chez vous, il est important que vous sachiez comment vous protéger et ne pas vous faire escroquer.

Sur cette page

Faire face aux vendeurs de porte-à-porte

Si un vendeur de porte-à-porte se présente chez vous, pensez aux conseils suivants :

  • Demandez à voir la pièce d'identité du vendeur délivrée par son entreprise et le permis ou l'enregistrement du vendeur. Notez le nom du vendeur, ainsi que le nom et l'adresse de l'entreprise qu'il représente.
  • Ne vous laissez pas forcer de faire un achat sur-le-champ.
  • Si le produit vous intéresse, demandez un dépliant et comparez les prix avec ceux d'autres marchands.
  • Demandez des références et assurez-vous de les vérifier. Faites une recherche sur la réputation du vendeur en communiquant avec le bureau d'éthique commerciale de votre région et consultez l'Internet pour trouver des avis.
  • Contactez au moins deux entreprises et comparez les résultats. Obtenez toujours une estimation avant de prendre une décision concernant de gros achats.
  • Ne laissez jamais le vendeur seul dans une pièce de votre domicile

Connaître les règles encadrant la vente de porte-à-porte

Lorsque vous achetez des services de réparation domiciliaire, assurez-vous d'obtenir une garantie pour tout service rendu. Vous serez ainsi protégé contre le travail de mauvaise qualité et le risque de voir votre responsabilité engagée en cas d'accident ou de blessure à votre domicile.

Certaines provinces et certains territoires exigent que le vendeur de porte-à-porte soit autorisé et cautionné, et ont certaines restrictions sur ce qui peut être vendu de porte-à-porte.

Par exemple, la vente de porte-à-porte d'équipement de chauffage et de climatisation est illégale en Ontario et en Alberta, à quelques exceptions près.

Pour en savoir plus sur la vente de porte-à-porte dans votre région, communiquez avec votre bureau d'information aux consommateurs provincial ou territorial.

Signer des contrats avec un vendeur de porte-à-porte

Méfiez-vous des vendeurs qui prétendent qu'un contrat doit être signé immédiatement pour obtenir un prix spécial. Il s'agit d'une tactique de vente sous pression. Ne tombez pas dans le piège! Prenez votre temps pour décider. Si vous vous sentez bousculé ou pressé, demandez au vendeur de vous laisser l'information.

Chaque province et chaque territoire vous accorde un nombre de jours défini (aussi appelé délai de réflexion) durant lesquels vous pouvez annuler un contrat que vous avez conclu avec un vendeur de porte-à-porte, pour quelque raison que ce soit.

Lisez toujours les clauses en petits caractères du contrat pour vous assurer que vous en comprenez bien les modalités (et les conditions). Ne faites pas de paiement en espèces sans obtenir un contrat ou un reçu. Sachez qu'un vendeur de porte-à-porte qui demande un dépôt pour des services de réparation ou d'entretien sans un contrat pourrait ne pas revenir pour réaliser le travail.

Pour obtenir plus de renseignements concernant les règlements qui entourent les contrats dans votre région, communiquez avec le bureau d'information aux consommateurs provincial ou territorial de votre région.

Reconnaître les escroqueries liées au porte-à-porte

Certaines escroqueries à surveiller :

  • Escroqueries relatives à l'énergie et à l'électricité. Si quelqu'un cogne à votre porte ou vous appelle et souhaite vous parler de thermostats, de chauffe-eau, d'appareils de chauffage ou même de fenêtres de remplacement, il pourrait s'agir d'une escroquerie. Apprenez comment reconnaître les arnaques relatives à l'énergie.
  • Escroqueries relatives au nettoyage des conduits d'air. Si quelqu'un cogne à votre porte pour vous offrir des services comprenant le nettoyage des conduits d'air ou la réparation d'appareils de chauffage ou de chaudières à des taux très bas, il pourrait s'agir d'une escroquerie.
  • Escroqueries relatives aux organismes de bienfaisance. Si quelqu'un cogne à votre porte et vous demande de faire un don à un organisme de bienfaisance ou à toute autre organisation, mieux vaut toujours vérifier s'il est enregistré auprès du gouvernement du Canada. Si l'organisme de bienfaisance n'est pas enregistré, il pourrait s'agir d'une escroquerie.
  • Escroqueries relatives à l'asphaltage. Si quelqu'un cogne à votre porte et vous offre d'asphalter votre entrée de cour et vous demande de payer comptant à l'avance, il pourrait s'agir d'une escroquerie. L'escroc pourrait commencer les travaux sans jamais les finir, ou utiliser des matériaux inappropriés ou en deçà des normes.

Signes indiquant que la personne à votre porte est un escroc :

  • Vous ne trouvez aucune information en ligne au sujet de l'entreprise. Ou si vous en trouvez, le site semble non professionnel, il contient des erreurs d'orthographe et il ne fournit aucune coordonnée.
  • Elle demande de l'argent comptant seulement. C'est un signe d'alarme majeur.
  • Des pratiques de vente arrogantes ou agressives. Si vous ressentez une forte pression et que vous vous sentez mal à l'aise, c'est probablement votre instinct qui essaie de vous dire que c'est une escroquerie.

Si vous êtes victime d'escroqueries liées au porte-à-porte, signalez l'incident immédiatement à la police locale. Vous pouvez aussi le signaler au bureau d'information aux consommateurs fédéral, provincial ou territorial de votre région et au Centre antifraude du Canada.

Renseignements fiables en consommation

Publié par le Comité des mesures en matière de consommation, un groupe de travail des gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux qui aide à éduquer et à informer les consommateurs canadiens.