Comité consultatif canadien pour la sécurité des télécommunications (CCCST)

Decorative banner of an office group collaborating

Le Comité consultatif canadien pour la sécurité des télécommunications (CCCST) permet aux secteurs privé et public d’échanger de l’information et d’établir une collaboration stratégique sur des enjeux actuels et en développement qui pourraient avoir une incidence sur l’infrastructure des télécommunications, notamment en ouvrant la porte aux menaces à la sécurité.

Le CCCST fut créé en novembre 2010 pour appuyer deux initiatives clés du gouvernement du Canada, soit la Stratégie nationale sur les infrastructures essentielles et la Stratégie de cybersécurité du Canada.

De plus en plus, les Canadiens comptent sur les réseaux de télécommunication publics (RTP) comme fondement de l’économie numérique et des liens sociaux. L’infrastructure des télécommunications au Canada a évolué en passant d’une infrastructure ancienne à commutation de circuits à une infrastructure à commutation par paquets. Ce changement a entraîné de nouveaux risques dans le domaine cybernétique, de même que des interdépendances d’infrastructures complexes, aussi bien au sein de toute autre infrastructure sectorielle essentielle que de l’une à l’autre. Ces risques, combinés à la mondialisation du marché du matériel de télécommunication, font que le gouvernement et l’industrie doivent collaborer afin d’adopter une méthode de gestion tous risques afin de renforcer la résilience des réseaux.

Objectifs
  • Le CCCST aura les objectifs stratégiques suivants :

    • établir un partenariat public-privé de confiance pour échanger de l’information et faciliter la prestation de conseils auprès du gouvernement du Canada sur les questions de sécurité et de la gestion du risque pertinentes;
    • permettre une compréhension commune et une connaissance de la situation de tous les risques influant sur la sécurité et la résilience des RTP;
    • échanger de l’information sur les façons dont les autres pays abordent la protection de l’infrastructure essentielle;
    • échanger de l’information avec les autres réseaux sectoriels de l’infrastructure essentielle au Canada;


    • travailler en collaboration afin d’analyser, de développer et de mettre en œuvre des mesures de protection de l’infrastructure essentielle des télécommunications;
    • cerner les lacunes en matière de responsabilités relatives à la protection de l’infrastructure essentielle.
  • Decorative image of an office group collaborating
Membres

Les membres du CCCST proviennent des rangs des cadres supérieurs du gouvernement fédéral et de l’industrie des télécommunications.

Membres du gouvernement

Membres de l’industrie

Le Groupe de travail sur la résilience des télécommunications canadiennes (RTC)

Le Groupe de travail sur la résilience des télécommunications canadiennes (RTC) et les secteurs public et privé travaillent de concert afin de collaborer et d’échanger de l’information dans le but de coordonner et de faciliter les activités suivantes :

  • l’élaboration et la mise en œuvre de politiques, de plans et de mesures permettant de réagir efficacement aux interdépendances des infrastructures et aux incidences connexes sur l’industrie des télécommunications et sur les infrastructures de télécommunication essentielles du Canada;
  • l’échange d’information et la coordination d’efforts de préparation, de réaction et de reprise en cas d’incidents ou d’événements touchant les infrastructures de télécommunication essentielles du Canada.
Le Groupe de travail sur la protection cybernétique des télécommunications canadiennes (PCTC)

La Groupe de travail sur la protection cybernétique des télécommunications canadiennes (PCTC) favorise la confidentialité, l’intégrité et la disponibilité du réseau de télécommunications public dans le cadre de la détection de cyberattaques et d’indicateurs de compromission, tout en mettant de l’avant la prise de mesures connexes de protection contre ces cyberattaques, de leur atténuation et de reprise après la crise. La PCTC repose sur quatre piliers :

  • l’architecture;
  • les politiques;
  • les opérations;
  • la réaction.

La PCTC poursuit une collaboration durable et fiable avec d'autres organisations travaillant dans les secteurs des infrastructures essentielles, et avec des partenaires fédéraux et provinciaux.