Consultation sur un cadre politique et de délivrance de licences concernant le spectre dans les bandes de 26, 28 et 38 GHz — Annexes

Juin 2022

Agrandir tout le document / Réduire tout le document Page d'accueil Cartes PDF

Nota (Juillet 2022) :

  • Des modifications ont été effectuées au paragraphe 207 pour faire référence aux droits de licences afférents à la bande de fréquences de 10 à 95 GHz dans la section 20.
  • Une correction a été apportée à la population de la zone 3-053 dans le tableau C1 de l'annexe C.
  • Une correction a été apportée au tableau E1 de l'annexe E. La zone 5-597 a été retirée et la zone 5-599 a été ajoutée.
  • Des corrections ont été apportées aux quantités de MHz pour les zones 5-257, 5-400, 5-410, 5-412, 5-413, 5-414, 5-418, 5-420, 5-421, 5-422, 5-504, 5-511, 5-563, 5-583, 5-625, 5-626, et 5-628 dans le tableau F2 de l'annexe F.

Annexe A : Licences de spectre de niveau 3 en vigueur dans la bande de 38 GHz

Tableau A1 : Licences de spectre de niveau 3 en vigueur dans la bande de 38 GHz
Titulaire de licence Numéro de licence Numéro de zone Nom de la zone Date d'échéance de la licence
ABC Communications 010305499 3-057 Prince George 20 janvier 2025
Xplornet 010305500 3-040 Brandon 20 janvier 2025
TeraGo 010305467 3-020 Kingston 20 janvier 2025
TeraGo 010305468 3-020 Kingston 20 janvier 2025
TeraGo 010305471 3-020 Kingston 20 janvier 2025
TeraGo 010305472 3-026 Barrie 20 janvier 2025
TeraGo 010305473 3-026 Barrie 20 janvier 2025
TeraGo 010305474 3-029 Niagara-St. Catharines 20 janvier 2025
TeraGo 010305475 3-029 Niagara-St. Catharines 20 janvier 2025
TeraGo 010305476 3-029 Niagara-St. Catharines 20 janvier 2025
TeraGo 010305480 3-030 London/Woodstock/St. Thomas 20 janvier 2025
TeraGo 010305481 3-030 London/Woodstock/St. Thomas 20 janvier 2025
TeraGo 010305483 3-032 Windsor/Leamington 20 janvier 2025
TeraGo 010305484 3-032 Windsor/Leamington 20 janvier 2025
TeraGo 010305485 3-032 Windsor/Leamington 20 janvier 2025
TeraGo 010305486 3-032 Windsor/Leamington 20 janvier 2025
TeraGo 010305487 3-039 Winnipeg 20 janvier 2025
TeraGo 010305488 3-039 Winnipeg 20 janvier 2025
TeraGo 010305489 3-047 Calgary 20 janvier 2025
TeraGo 010305490 3-047 Calgary 20 janvier 2025
TeraGo 010305491 3-048 Red Deer 20 janvier 2025
TeraGo 010305492 3-048 Red Deer 20 janvier 2025
TeraGo 010305493 3-048 Red Deer 20 janvier 2025
TeraGo 010305495 3-051 Okanagan/Columbia 20 janvier 2025
TeraGo 010305496 3-051 Okanagan/Columbia 20 janvier 2025
TeraGo 010305497 3-051 Okanagan/Columbia 20 janvier 2025
TeraGo 010305498 3-053 Victoria 20 janvier 2025

Annexe B : Stations terriennes de satellite

Tableau B1 : Liste des stations terriennes autorisées sous licence avant le 5 juin 2017, ou des stations terriennes dont la demande était en instance d'approbation au 5 juin 2017
Nom de l'entreprise Numéro de licence Zone de service de niveau 5 Emplacement  Longitude Latitude Fréquence (GHz) Bloc(s) de fréquences d'utilisation flexible
Hughes Network Systems Canada 010308797-002 5-326: London London, ON 81°O12'0.4” 42°N55'23.9” 27.52763-27.76363,
27.76388-27.99988,
28.00013-28.23613,
28.23638-28.47238
L, M, N, P, Q, R, S, T, U
Hughes Network Systems Canada 010311081-001 5-447: Pilot Butte White City, SK 104°O23'24.7” 50°N26'57.7” 27.52763-27.76363,
27.76388-27.99988,
28.00013-28.23613,
28.23638-28.47238
L, M, N, P, Q, R, S, T, U
Inmarsat Solutions (Canada) Inc. 010304770-001 5-400: Winnipeg Winnipeg, MB 97°O02'44” 49°N51'32” 27.5-27.6,
27.625-27.725,
27.75-27.85,
27.875-27.975,
28.00425-28.00975,
28.024-28.056,
28.064-28.096,
28.104-28.136,
28.144-28.176,
28.184-28.216,
28.224-28.256,
28.264-28.296,
28.304-28.336,
28.344-28.376
L, M, N,
P, Q, R, S, T, U
Telesat Canada 010000233-001 5-537: Fort McMurray Fort McMurray, AB 111°O19'59” 56°N40'16” 28.0985-28.164,
28.35-28.4125
R, S, U
Telesat Canada 010000809-001 5-451: Saskatoon Saskatoon, SK 106°O40'11” 52°N05'09” 28.0985-28.164,
28.1-28.1625,
28.1625-28.225,
28.225-28.2875,
28.2875-28.35
R, S, T, U
Telesat Canada 010001551-001 5-001: St. John's St. John's, NL 52°O47'36” 47°N32'34” 28.10565-28.15685,
28.16815-28.21935,
28.23065-28.28185,
28.29315-28.34435
S, T, U
Telesat Canada 010740878-001 5-303: Hanover Allan Park, ON 80°O56'08” 44°N10'29” 27.4998-27.5042,
28.3478-28.3522
K, L, U
WildBlue Communications Canada 010001269-001 5-400: Winnipeg Winnipeg, MB 97°O02'43” 49°N51'32” 28.10000-29.10000 S, T, U
Xplornet 010735923-001 5-521: Edmonton Sherwood Park, AB 113°O17'07.6” 53°N30'44.9” 27.8575-28.0925,
28.1075-28.3425
P, Q, R,
S, T, U
Xplornet 010687383-001 5-448: Regina Regina, SK 104°O28'42.5” 50°N26'46.8” 27.8575-28.0925,
28.1075-28.3425
P, Q, R,
S, T, U
Tableau B2 : Liste des stations terriennes visées par des demandes présentées après le 5 juin 2017, mais avant la Décision de 2019
Nom de l'entreprise Numéro de licence  Zone de licence de niveau 5  Emplacement  Longitude Latitude Fréquence (GHz) Bloc(s) de fréquences d'utilisation flexible
Telesat 010762264-001 5-451: Saskatoon Saskatoon, SK 106°O40'08” 52°N05'09” 27.625165-27.758165,
27.62528-27.72628,
27.726565-27.796865,
27.758305-27.812905,
27.796845-27.919845,
27.81288-27.91288,
27.912895-27.961095,
27.919795-28.042795,
27.96112-28.01392,
28.013935-28.057935,
28.042775-28.113075,
28.057985-28.147185,
28.11308-28.13808,
28.138075-28.161375,
28.147245-28.195445,
28.161515-28.322515,
28.195465-28.230665,
28.230675-28.275775,
28.275755-28.318055,
28.375015-28.504015
M, N, P, Q, R, S, T, U
Telesat 010776769-001 5-453: Waldheim Hague, SK 106°O24'0” 52°N31'18” 27.625165-27.758165,
27.62528-27.72628,
27.726565-27.796865,
27.758305-27.812905,
27.796845-27.919845,
27.81288-27.91288,
27.912895-27.961095,
27.919795-28.042795,
27.96112-28.01392,
28.013935-28.057935,
28.042775-28.113075,
28.057985-28.147185,
28.11308-28.13808,
28.138075-28.161375,
28.147245-28.195445,
28.161515-28.322515,
28.195465-28.230665,
28.230675-28.275775,
28.275755-28.318055,
28.378015-28.501015
M, N, P, Q, R, S, T, U
WorldVu (1021823 B.C.) 010746495-001 5-654: Inuvialuit-Gwich'in Inuvik*, NT 133°O36'37.35” 68°N19'34.14” 27.5245-27.5255,
27.5285-27.5295
L
Northwestel Inc. 010765286-001 5-641: Iqaluit Iqaluit*, NU 68°O30'52” 63°N44'44” 27.624985-27.675385,
27.675355-27.725755,
27.725725-27.776125,
27.776725-27.827125,
27.826465-27.876865,
27.876835-27.927235
M, N, P, Q
Northwestel Inc. 010765285-001 5-642: Cape Dorset Qikiqtarjuaq*, NU 64°O01'13” 67°N33'41” 28.02501-28.06501 R
Northwestel Inc. 010765284-001 5-642: Cape Dorset Kimmirut*, NU 69°O52'07” 62°N50'35” 27.98799-28.02499 Q, R
Northwestel Inc. 010765283-001 5-645: Resolute Bay Grise Fiord*, NU 82°O54'53” 76°N25'12” 27.958355-27.987955 Q
Northwestel Inc. 010765282-001 5-642: Cape Dorset Clyde River*, NU 68°O35'30” 70°N28'30” 27.869445-27.958345 P, Q
Northwestel Inc. 010765244-001 5-642: Cape Dorset Pond Inlet*, NU 77°O58'21” 72°N41'43” 27.77315-27.86945 N, P
Northwestel Inc. 010758611-001 5-642: Cape Dorset Pangnirtung*, NU 65°O42'26” 66°N08'42” 27.625075-27.773075 M, N

*Ces stations se trouvent dans des zones de service de niveau 5, telles qu'elles apparaissent dans l'annexe E.

Tableau B3 : Liste des stations terriennes autorisées sous licence après la publication de la Décision de 2019
Nom de l'entreprise Numéro de licence Zone de service de niveau 5  Emplacement Longitude Latitude Fréquence (GHz) Bloc(s) de fréquences d'utilisation flexible
SES 010875974-001 5-001: St. John's St. John's, NL 52°O47'38.44” 47°N32'36.80” 27.0-27.5,
27.5-28.0,
28.0-28.5
F, G, H, J, K,
L, M, N, P, Q,
R, S, T, U
SES 010840935-001 5-326: London London, ON 81°O11' 58.7" 42°N55' 22" 27.0-27.5,
27.5-28.0,
28.0-28.5
F, G, H, J, K,
L, M, N, P, Q,
R, S, T, U
SES 010890404-001 5-400: Winnipeg Winnipeg, MB 97°O10'38.49” 49°N49'29.95” 27.0-27.5,
27.5-28.0,
28.0-28.5
F, G, H, J, K,
L, M, N, P, Q,
R, S, T, U
SpaceX 010919209-001 5-001: St. John's St. John's, NL 52°O46'31.50" 47°N33'39.20 27.51-27.99,
28.06-28.54
L, M, N, P, Q R, S, T, U
SpaceX 010923517-001 5-040: St. Margarets Bay Sambro Creek, NS 63°O36'47.1" 44°N27'52.3" 27.50-28.35 L, M, N, P, Q R, S, T, U
SpaceX 010878067-001 5-105: La Baie La Baie, QC 70°O54'32.3" 48°N18'49.2" 27.50-28.35 L, M, N, P, Q R, S, T, U
SpaceX 010849214-001 5-386: Manitouwadge Marathon, ON 86°O22'28.1" 48°N43'31.2" 27.50-28.35 L, M, N, P, Q R, S, T, U
Telesat Canada 010853230-001 5-209: Ottawa-Gatineau,
5-217: La Pêche,
5-208: Perkins
Cantley, QC 75°O 48' 38" 45°N 35' 16" 27.509-27.89,
27.909-28.29,
28.309-28.69
L, M, N, P
Q, R, S, T
U
Telesat Canada 010842518-001 5-303: Hanover Allan Park, ON 80°O 56' 10" 44°N 10' 24" 27.509-27.89,
27.909-28.29,
28.309-28.69
L, M, N, P,
Q, R, S, T,
U
Telesat Canada 010849924-001 5-467: Kinistino,
5-468: Prince Albert,
5-466: Shelbrooke,
5-469: Wakaw
Buckland, SK 105°O 55' 52" 53°N 12' 45" 27.509-27.89,
27.909-28.29,
28.309-28.69
L, M, N, P,
Q, R, S, T,
U
Xplornet 010836795-001 5-144: Shawinigan,
5-146: Trois-Rivières
Notre-Dame-du-Mont-Carmel, QC 72°O39'6.451" 46°N29'31.236" 27.618-28.082,
28.118-28.582
M, N, P, Q, R S, T, U
Xplornet 010836793-001 5-214: Smiths Falls,
5-215: Westport
Perth, ON 76°O16'34.543" 44°N54'13.406" 27.618-28.082,
28.118-28.582
M, N, P, Q, R S, T, U
Xplornet 010836791-001 5-282: Toronto Toronto, ON 79°O20'10.24" 43°N43'37.4" 27.618-28.082,
28.118-28.582
M, N, P, Q, R S, T, U
Xplornet 010836789-001
5-412: Brandon Brandon, MB 99°O58'0.055" 49°N50'3.008" 27.618-28.082,
28.118-28.582
M, N, P, Q, R S, T, U
Xplornet 010836767-001
5-448: Regina Regina, SK 104°O28'43.946” 50°N26'45.91” 27.618-28.082,
28.118-28.582
M, N, P, Q, R S, T, U
Xplornet 010836683-001 5-521: Edmonton Edmonton, AB 113°O17'09” 53°N30'44.4” 27.618-28.082,
28.118-28.582
M, N, P, Q, R S, T, U

Annexe C: Exigences de déploiement proposées pour la transition de chaque zone de service de niveau 5 que contient une licence de spectre existante de niveau 3

Tableau C1 : Exigences de déploiement proposées pour la transition de chaque zone de service de niveau 5 que contient une licence de spectre existante de niveau 3
Titulaire No de la zone de service de niveau 3 Nom de la zone de service de niveau 3  Nombre de licences Population en 2016  Nombre de liaisons, 8/par million Nombre de liaisons, chiffre arrondi No de la zone de service de niveau 4 No de la zone de service de niveau 5  Population en 2016  Nombre de liaisons proposé, 8 par million Nombre de liaisons proposé, chiffre arrondi 
ABC Communications 3-057 Prince George 1 188487 1.5 2 4-166 5-621 682 0.005 1
5-622 9272 0.074 1
5-623 28130 0.225 1
5-624 18151 0.145 1
4-167 5-625 8668 0.069 1
5-626 76467 0.612 1
5-627 9472 0.076 1
4-168 5-628 8326 0.067 1
5-629 8575 0.069 1
5-630 11923 0.095 1
5-631 8822 0.071 1
Xplornet 3-040 Brandon 1 179251 1.4 2 4-114 5-410 18971 0.152 1
5-411 9410 0.075 1
5-412 50111 0.401 1
5-413 14708 0.118 1
5-414 10543 0.084 1
4-116 5-416 8194 0.066 1
5-417 13178 0.105 1
5-418 10887 0.087 1
5-419 11989 0.096 1
5-420 9657 0.077 1
5-421 13249 0.106 1
5-422 8354 0.067 1
TeraGo 3-020 Kingston 3 177314 1.4 2 4-070 5-257 138566 1.109 2
5-258 18774 0.150 1
5-259 8744 0.070 1
5-260 11230 0.090 1
3-026 Barrie 2 716446 5.7 6 4-078 5-287 30891 0.247 1
5-288 40795 0.326 1
5-289 12398 0.099 1
5-290 14788 0.118 1
5-291 30407 0.243 1
4-081 5-297 10751 0.086 1
5-298 5769 0.046 1
5-299 17510 0.140 1
5-300 42866 0.343 1
5-301 13975 0.112 1
5-302 13297 0.106 1
5-303 21586 0.173 1
5-304 9983 0.080 1
5-305 9336 0.075 1
5-306 13723 0.110 1
5-307 11446 0.092 1
5-308 15577 0.125 1
4-094 5-348 22983 0.184 1
5-349 206427 1.651 2
5-350 43252 0.346 1
5-351 7114 0.057 1
5-352 7804 0.062 1
5-353 64711 0.518 1
4-095 5-354 38581 0.309 1
5-355 10478 0.084 1
3-029 Niagara-St. Catharines 3 380354 3.0 4 4-083 5-315 31072 0.249 1
4-084 5-316 349283 2.794 3
3-030 London/Woodstock/St. Thomas 2 854082 6.8 7 4-085 5-317 37398 0.299 1
4-086 5-318 70780 0.566 1
5-319 9494 0.076 1
5-320 10262 0.082 1
5-321 46604 0.373 1
5-322 34499 0.276 1
5-323 26551 0.212 1
5-324 8121 0.065 1
5-325 10758 0.086 1
5-326 399186 3.193 4
5-327 50341 0.403 1
5-328 11553 0.092 1
4-087 5-329 131035 1.048 2
5-330 7499 0.060 1
3-032 Windsor/Leamington 4 401719 3.2 4 4-090 5-335 48069 0.385 1
5-336 25427 0.203 1
5-337 19467 0.156 1
5-338 308755 2.470 3
3-039 Winnipeg 2 1098765 8.8 9 4-110 5-392 7998 0.064 1
5-393 12803 0.102 1
5-394 34551 0.276 1
5-395 9411 0.075 1
4-111 5-396 18863 0.151 1
5-397 13798 0.110 1
5-398 13036 0.104 1
5-399 22063 0.177 1
5-400 748791 5.990 6
5-401 13600 0.109 1
4-112 5-402 15366 0.123 1
5-403 15874 0.127 1
5-404 8275 0.066 1
5-405 6086 0.0487 1
5-406 12474 0.100 1
4-113 5-407 10210 0.082 1
5-408 29967 0.240 1
5-409 11432 0.091 1
4-115 5-415 21273 0.170 1
4-117 5-423 4012 0.032 1
5-424 18215 0.146 1
4-118 5-425 22219 0.178 1
5-426 22304 0.178 1
5-427 6142 0.0491 1
3-047 Calgary 2 1582542 12.7 13 4-134 5-497 10123 0.081 1
5-498 68431 0.547 1
5-499 4165 0.333 1
4-135 5-500 23724 0.189 1
5-501 10295 0.082 1
5-502 11459 0.092 1
4-136 5-503 17054 0.136 1
5-504 1299627 10.397 11
5-505 39656 0.317 1
5-506 34470 0.276 1
5-507 16976 0.136 1
5-508 9073 0.073 1
3-048 Red Deer 3 260727 2.1 3 4-137 5-509 21083 0.169 1
5-510 43501 0.348 1
5-511 105377 0.843 1
5-512 36426 0.291 1
4-138 5-513 23899 0.191 1
5-514 30441 0.244 1
3-051 Okanagan/Columbia 3 436342 3.5 4 4-151 5-559 8578 0.069 1
5-560 12127 0.097 1
5-561 11556 0.092 1
5-562 58675 0.469 1
5-563 194792 1.558 2
5-564 19640 0.157 1
5-565 49810 0.398 1
5-566 7637 0.061 1
4-159 5-604 7243 0.058 1
5-605 8406 0.067 1
4-162 5-610 11803 0.094 1
5-611 6845 0.055 1
5-612 10719 0.086 1
5-613 21658 0.173 1
4-163 5-614 6854 0.055 1
3-053 Victoria 1 458861 1.3 2 4-154 5-582 15854 0.127 1
5-583 352999 2.824 3
5-584 18292 0.146 1
5-585 43937 0.351 1
5-586 12146 0.097 1
5-587 15632 0.125 1

Annexe D : Exigences de déploiement proposées par zone de service de niveau 5

Tableau D1 : Exigences de déploiement proposées par zone de service de niveau 5
Numéro de la de zone de service Nom de la zone de service de niveau 5 Zone de service/ catégorie selon le plan de transition Option 1 : nombre de stations proposées par bloc de 100 MHz à la 5e année Option 1 : nombre de stations proposées par bloc de 100 MHz à la 9 ½ année Option 2 : nombre de stations proposées par bloc de 100 MHz à la 5e année  Option 2 : nombre de stations proposées par bloc de 100 MHz à la 9 ½ année

Annexe E : Liste des zones de service proposées de niveau 5 dépendantes des services par satellite

Tableau E1 : Liste des zones de service proposées de niveau 5 dépendantes des services par satellite
Niveau 5 Catégorie Nom
5-017 Remote | éloignée Labrador City/Happy Valley-Goose Bay
5-018 Remote | éloignée Hopedale
5-019 Remote | éloignée Nain
5-234 Rural | rurale Malartic
5-235 Rural | rurale Senneterre
5-245 Remote | éloignée Chibougamau
5-246 Remote | éloignée Chisasibi-Baie-James
5-247 Remote | éloignée Caniapiscau
5-248 Remote | éloignée Schefferville
5-249 Remote | éloignée Kuujjuaq
5-250 Remote | éloignée Inukjuak
5-376 Rural | rurale Kapuskasing
5-377 Rural | rurale Moose Factory
5-378 Rural | rurale Hearst
5-379 Remote | éloignée Fort Hope/Atta- wapiskat River
5-380 Remote | éloignée Dryden
5-381 Remote | éloignée Kenora
5-382 Rural | rurale Wawa
5-383 Rural | rurale Thessalon
5-386 Remote | éloignée Manitouwadge
5-387 Remote | éloignée Lake Nipigon
5-388 Remote | éloignée Suomi
5-390 Rural | rurale Atikokan
5-391 Rural | rurale Fort Frances
5-402 Rural | rurale Lac du Bonnet
5-403 Rural | rurale Northern Interlake | Interlake-Nord
5-404 Rural | rurale Arborg
5-405 Rural | rurale Gimli
5-406 Rural | rurale Warren
5-415 Rural | rurale Portage la Prairie
5-423 Rural | rurale Grand Rapids
5-424 Rural | rurale The Pas
5-425 Remote | éloignée Island Lake
5-426 Remote | éloignée Thompson
5-427 Remote | éloignée Churchill
5-477 Remote | éloignée La Ronge
5-478 Remote | éloignée La Loche
5-479 Remote | éloignée Wollaston Lake
5-541 Rural | rurale Grand lac des Esclaves
5-542 Rural | rurale High Prairie
5-543 Rural | rurale Manning
5-544 Rural | rurale Grimshaw
5-545 Rural | rurale Fairview
5-546 Rural | rurale High Level
5-598 Rural | rurale Powell River
5-599 Rural | rurale Heriot Bay
5-600 Rural | rurale Bella Coola
5-608 Rural | rurale Clearwater
5-609 Rural | rurale Ashcroft
5-615 Rural | rurale 100 Mile House
5-616 Rural | rurale Lac la Hache
5-617 Rural | rurale Williams Lake
5-618 Rural | rurale Alexis Creek/Anahim Lake
5-619 Rural | rurale Quesnel
5-620 Rural | rurale Wells
5-621 Remote | éloignée Lower Post
5-622 Remote | éloignée Stewart-Dease Lake
5-623 Remote | éloignée Terrace
5-624 Remote | éloignée Prince Rupert
5-628 Rural | rurale Vanderhoof
5-629 Rural | rurale Burns Lake
5-630 Rural | rurale Smithers
5-631 Rural | rurale Fort St. James
5-632 Rural | rurale Dawson Creek
5-633 Rural | rurale Tumbler Ridge
5-634 Rural | rurale Fort St. John
5-635 Rural | rurale Fort Nelson
5-636 Rural | rurale Wonowon
5-637 Remote | éloignée Faro
5-638 Remote | éloignée Mayo
5-639 Remote | éloignée Whitehorse
5-640 Remote | éloignée Dawson City
5-641 Remote | éloignée Iqaluit
5-642 Remote | éloignée Cape Dorset
5-643 Remote | éloignée Sanikiluaq
5-644 Remote | éloignée Arviat
5-645 Remote | éloignée Resolute Bay
5-646 Remote | éloignée Gjoa Haven
5-647 Remote | éloignée Fort Smith
5-648 Remote | éloignée Yellowknife
5-649 Remote | éloignée MacKay Lake
5-650 Remote | éloignée Tlicho
5-651 Remote | éloignée Hottah Lake
5-652 Remote | éloignée Hay River-Nahanni
5-653 Remote | éloignée Sahtu
5-654 Remote | éloignée Inuvialuit-Gwich'in

Annexe F : Spectre non disponible aux enchères

Le tableau F1 rend compte du spectre qu’ISDE propose de ne pas mettre aux enchères dans la bande de 28 GHz, comme il est décrit dans la section 12.1.

Tableau F1 : Spectre non disponible aux enchères dans la bande de 28 GHz
Niveau Nom de la zone Population (2016) Blocs Total en MHz
5-400 Winnipeg 748 791 L, M, N, P, Q, R, S, T 800
5-447 Pilot Butte 14 062 L, M, N, P, Q, R, S, T 800
5-448 Regina 215 802 P, Q, R, S, T 500

Le tableau F2 indique la quantité de spectre qu’ISDE propose de ne pas rendre disponible aux enchères dans la bande de 38 GHz, comme il est décrit dans la section 12.1. Les blocs de fréquences qui ne seront pas mis aux enchères dépendront des blocs attribués aux titulaires de licences de services fixes, comme il est décrit dans la section 9.1.

Tableau F2 : Quantité de spectre non disponible aux enchères dans la bande de 38 GHz
Niveau Nom de la zone Population (2016) Total en MHz
5-257 Kingston 138 566 600
5-349 Barrie 206 427 200
5-316 Niagara-St. Catharines 349 283 600
5-326 London 399 186 200
5-329 Brantford 131 035 200
5-338 Windsor 308 755 400
5-400 Winnipeg 748 791 200
5-410 Souris/Cartwright 18 971 100
5-412 Brandon 50 111 100
5-413 Neepawa 14 708 100
5-414 Treherne 10 543 100
5-418 Dauphin 10 887 100
5-420 Roblin 9 657 100
5-421 Virden 13 249 100
5-422 Melita 8 354 100
5-504 Calgary 1 299 627 200
5-511 Red Deer 105 377 600
5-563 Kelowna 194 792 600
5-583 Victoria 352 999 100
5-625 Mackenzie 8 668 100
5-626 Prince George 76 467 100
5-628 Vanderhoof 8 326 100

Annexe G : Spectre détenu par des titulaires de licence qui pourrait être mis aux enchères

Tableau G1 : Spectre détenu par des titulaires de licence qui pourrait être mis aux enchères
Numéro de la zone Nom de la zone Population (2016) Pourcentage de la population desservie par les titulaires de licence (2016) Blocs Titulaire de licence Total en MHz
5-001 St. John's 208 869 2 % S, T Telesat 200
5-001 St. John’s 208 869 3 % F, G, H, J, K, L, M, N, P, Q, R, S, T SES 1 300
5-001 St. John’s 208 869 0.30 % L, M, N, P, Q, R, S, T SpaceX 800
5-040 St. Margarets Bay 20 731 1 % L, M, N, P, Q, R, S, T SpaceX 800
5-105 La Baie 37 538 12 % L, M, N, P, Q, R, S, T SpaceX 800
5-144 Shawinigan 58 257 1 % M, N, P, Q, R, S, T Xplornet 700
5-146 Trois-Rivières 151 991 0.20 % M, N, P, Q, R, S, T Xplornet 700
5-196 Val-David 24 348 0.50 % L, M, N, P, Q, R, S, T Telesat 800
5-198 Mont-Tremblant 20 577 0.40 % L, M, N, P, Q, R, S, T Telesat 800
5-208 Perkins 12 153 3 % L, M, N, P, Q, R, S, T Telesat 800
5-209 Ottawa-Gatineau 1 191 731 0.20 % L, M, N, P, Q, R, S, T Telesat 800
5-214 Smiths Falls 35 306 7 % M, N, P, Q, R, S, T Xplornet 700
5-215 Westport 18 697 2 % M, N, P, Q, R, S, T Xplornet 700
5-217 La Pêche 13 246 5 % L, M, N, P, Q, R, S, T Telesat 800
5-282 Toronto 2 723 714 0.30 % M, N, P, Q, R, S, T Xplornet 700
5-303 Hanover 21 586 2 % K, L Telesat 200
5-303 Hanover 21 586 13 % L, M, N, P, Q, R, S, T Telesat 800
5-326 London 399 186 5 % L, M, N, P, Q, R, S, T Hughes 800
5-326 London 399 186 5 % F, G, H, J, K, L, M, N, P, Q, R, S, T SES 1 300
5-386 Manitouwadge 17 396 3 % L, M, N, P, Q, R, S, T SpaceX 800
5-396 Lorette 18 863 6 % R Inmarsat 100
5-396 Lorette 18 863 7 % S, T Inmarsat/Wildblue 200
5-397 Oakbank 13 798 0.30 % L, M, N, P, Q Inmarsat 500
5-397 Oakbank 13 798 1 % R Inmarsat 100
5-397 Oakbank 13 798 1 % S, T Inmarsat/Wildblue 200
5-400 Winnipeg 748 791 1 % F, G, H, J, K, L, M, N, P, Q, R, S, T SES 1 300
5-412 Brandon 50 111 37 % M, N, P, Q, R, S, T Xplornet 700
5-448 Regina 215 802 0.01 % L, M, N Hughes 300
5-448 Regina 215 802 0.30 % M, N, P, Q, R, S, T Xplornet 700
5-451 Saskatoon 248 978 5 % M, N, P, Q, R, S, T Telesat 700
5-452 Martensville 33 403 0.30 % M, N, P, Q, R, S, T Telesat 700
5-453 Waldheim 8 509 22 % M, N, P, Q, R, S, T Telesat 700
5-466 Shelbrooke 11 257 0.20 % L, M, N, P, Q, R, S, T Telesat 800
5-467 Kinistino 12 421 3 % L, M, N, P, Q, R, S, T Telesat 800
5-468 Prince Albert 38 619 1 % L, M, N, P, Q, R, S, T Telesat 800
5-469 Wakaw 10 235 0.30 % L, M, N, P, Q, R, S, T Telesat 800
5-521 Edmonton 1 198 083 5 % P, Q, R, S, T Xplornet 500
5-521 Edmonton 1 198 083 1 % M, N, P, Q, R, S, T Xplornet 700
5-537 Fort McMurray 69 373 4 % R, S Telesat 200
5-641 Iqaluit 7 420 44 % M, N, P, Q NorthwesTel 400
5-642 Cape Dorset 10 385 6 % M NorthwesTel 100
5-642 Cape Dorset 10 385 7 % N NorthwesTel 100
5-642 Cape Dorset 10 385 3 % P NorthwesTel 100
5-642 Cape Dorset 10 385 4 % Q NorthwesTel 100
5-642 Cape Dorset 10 385 2 % R NorthwesTel 100
5-645 Resolute Bay 330 1 % Q NorthwesTel 100
5-654 Inuvialuit-Gwich'in 6 369 51 % L WorldVu 100

Annexe H : Conditions de licence proposées pour les licences de spectre dans les bandes de 26, 28 et 38 GHz

Les conditions que voici viseront les licences d'utilisation flexible dans les bandes de 26, 28 et de 38 GHz, comme il est défini dans le cadre de délivrance de licences établi à la fin du processus de consultation (désigné comme le Cadre).

Il convient de noter que les licences sont assujetties aux dispositions pertinentes de la Loi sur la radiocommunication et du Règlement sur la radiocommunication qui peuvent être modifiés de temps à autre. Ainsi, le ministre de l'Innovation, des Sciences et de l'Industrie (le ministre) détient toujours le pouvoir de modifier les conditions des licences du spectre, en vertu de l’alinéa 5(1)(b) de la Loi sur la radiocommunication. Le ministre peut agir de la sorte pour diverses raisons, y compris aux fins des objectifs de la politique relative à la bande de fréquences. Ces mesures seraient normalement uniquement adoptées après une consultation.

H1. Période de validité d'une licence

La période de validité de cette licence est de 10 ans, à partir de la date de la délivrance initiale des licences en vertu d'une mise aux enchères (« date de délivrance initiale de la licence ») établie dans la Politique cadre de délivrance des licences pour le spectre dans les bandes de 26, de 28 et de 38 GHz (la « Politique cadre »). Peu importe la date de délivrance initiale de la licence ou sa délivrance à une date ultérieure, conformément aux dispositions sur la transition de la Politique cadre, toutes les licences auront la même date d'échéance, soit 10 ans après la date de délivrance initiale d'une licence.

À la fin de cette période, en vertu des formalités de renouvellement, le titulaire de licence aura assurément de fortes attentes à l'égard de la délivrance d'une nouvelle licence pour une autre période et souhaitera qu'une nouvelle licence lui soit accordée, à moins qu'il y ait eu bris de condition, une réattribution fondamentale et impérative du spectre pour un nouveau service ou qu'un besoin de politique dérogatoire ne se manifeste.

Le processus de délivrance de licences après cette période de validité initiale et toute autre question concernant le renouvellement, notamment les conditions d'une nouvelle licence, seront déterminés par le ministre de l'Innovation, des Sciences et de l'Industrie (le ministre) après la tenue d'une consultation publique.

H2. Droits

Les licences obtenues en vertu du processus de transition sont décrites dans le document SLPB-003-19, Décisions sur la libération du spectre des ondes millimétriques à l'appui des technologies de la 5G (la Décision de 2019) et elles seront assujetties aux droits de licence en vigueur.

H3. Admissibilité

Le titulaire de licence doit se conformer en permanence aux critères d'admissibilité applicables énoncés au paragraphe 9(1) du Règlement sur la radiocommunication et, s'il y a lieu, aux critères d'admissibilité aux licences de spectre réservé, tels qu'ils sont définis dans le Cadre. Le titulaire de licence doit aviser le ministre de toute modification qui aurait un effet important sur l'un ou l'autre des types d'admissibilité. Cet avis doit être donné avant toute transaction proposée dont il aurait connaissance.

H4. Transférabilité, divisibilité et délivrance de licence subordonnée

La licence est transférable, en totalité ou en partie (divisibilité), selon les dimensions géographiques et celles de la largeur de bande, sous réserve de l'approbation du ministre. Une Licence subordonnée peut également être délivrée relativement à cette licence. L'approbation d'ISDE est requise pour chaque licence subordonnée proposée.

Le titulaire de licence doit présenter une demande de transfert par écrit au ministre. La Demande de transfert sera traitée selon les modalités établies dans la Circulaire des procédures concernant les clients CPC-2-1-23, Procédure de délivrance de licences de spectre pour les services terrestres, et ses modifications successives.

Le titulaire de licence doit obtenir l'autorisation du ministre au moyen d'une demande écrite avant toute mise en oeuvre d'un Transfert réputé. La demande sera traitée conformément aux dispositions de la CPC-2-1-23. La mise en oeuvre d'un Transfert réputé sans autorisation préalable du ministre sera considérée comme une violation de la présente condition de licence.

Si le titulaire de licence conclut un accord prévoyant un Transfert potentiel avec un autre titulaire de licence en ce qui concerne le spectre mobile commercial (y compris toute Entité affiliée, tout mandataire ou tout représentant de l'autre titulaire de licence), celui-ci doit présenter au ministre une demande écrite d'examen du transfert potentiel dans les 15 jours suivant la conclusion de l'accord, et cette demande sera traitée selon les modalités établies dans la CPC-2-1-23. Si le ministre rend une décision indiquant que le transfert potentiel n'est pas approuvé, il s'agira d'une violation de cette condition de la licence si un titulaire continue de prendre part à un accord prévoyant le Transfert potentiel pendant plus de 90 jours suivant la date de la décision.

À toutes fins utiles, le titulaire de licence est tenu d'observer la marche à suivre énoncée dans la publication CPC-2-1-23.

Tous les termes en majuscule dans cette section (H4) ont le sens que leur donne la CPC-2-1-23.

Si le principe du spectre réservé est retenu, la disposition que voici s'appliquerait également :

La disposition que voici vise toutes les licences de spectre réservé, telles qu'elles sont définies dans le Cadre.

Pendant les cinq premières années de la durée de la licence, une licence de spectre réservé n'est pas transférable à une entité non admissible (telle que définie dans le Cadre), sauf dans les deux cas suivants :

  1. une licence subordonnée peut être délivrée à une entité non admissible à du spectre réservé pour appuyer une entente de partage du spectre, à la condition que les exigences énoncées à la section 5.6.3 et à la section 5.6.4 (si la licence délivrée permet d'offrir des services mobiles) de la CPC-2-1-23 soient satisfaites et que le ministre est convaincu que les entités concernées fourniront des services sans fil activement et indépendamment au public de la zone de licence visée selon les facteurs d'évaluation définis dans le Cadre;
  2. un échange de quantités égales de spectre de 26, de 28 et/ou de 38 GHz dans une même zone de licence entre une entité admissible à des fréquences réservées et une entité non admissible à des fréquences réservées peut être autorisé, sous réserve des dispositions de la section 5.6 de la CPC2123.

Une licence de spectre réservé peut uniquement être transférée à une entité inadmissible au spectre réservé après la période de cinq ans établie ci-dessus et une fois que le titulaire de licence a satisfait aux premières exigences de déploiement à mi-parcours.

Si un plafonnement du spectre est instauré, la marche à suivre que voici visera toutes les licences d'utilisation flexible :

Pour les cinq premières années de la période de validité de la licence, une licence ne peut être transférée, si le transfert entre en conflit avec la limite de regroupement du spectre établie en vertu du Cadre, sauf dans les deux cas que voici :

  1. une licence subordonnée peut être délivrée pour appuyer une entente de partage du spectre, à la condition que les exigences énoncées à la section 5.6.3 et à la section 5.6.4 de la CPC-2-1-23 soient satisfaites et que le ministre est convaincu que les entités concernées fourniront des services sans fil activement et indépendamment au public des zones de licence visées selon les facteurs d'évaluation définis dans le Cadre;
  2. un échange de quantités égales de spectre de 26, de 28 et/ou de 38 GHz dans une même zone de licence peut être autorisé, si cette transaction fait en sorte que tous les transferts concernés demeurent assujettis à la limite de regroupement du spectre, sous réserve des dispositions de la section 5.6 de la CPC-2-1-23.

H5. Manière de procéder avec les utilisateurs actuels du spectre

Le titulaire de licence doit se conformer aux politiques sur le déplacement et la transition, telles qu'énoncées dans la Décision de 2019, ces questions étant abordées plus en détail dans cette consultation et la décision qui en découlera.

H6. Installations de stations radio

Le titulaire de licence doit se conformer à la Circulaire des procédures concernant les clients CPC-2-0-03, Systèmes d'antennes de radiocommunications et de radiodiffusion, et ses modifications successives.

Renseignements techniques :

Le titulaire doit fournir et maintenir des données techniques récentes au sujet d'une station particulière ou d'un réseau particulier, conformément aux définitions, aux critères, aux fréquences et aux délais précisés dans la CPC2-1-23, et à leurs modifications successives.

H7. Considérations techniques, et coordination internationale et nationale

Le titulaire de licence doit se conformer en tout temps aux aspects techniques des Cahiers des charges sur les normes radioélectriques (CNR) et des Plans normalisés de réseaux hertziens (PNRH) applicables, et leurs modifications successives. Le cas échéant, le titulaire de licence doit s'efforcer de conclure avec d'autres parties des accords mutuellement acceptables en vue de faciliter le développement raisonnable et opportun de leurs systèmes respectifs, et d'assurer la coordination avec d'autres utilisateurs titulaires de licence au Canada et à l'étranger.

Le titulaire de licence doit respecter les obligations résultant des accords actuels et futurs de coordination de fréquences conclus par le Canada avec d'autres pays, et il est tenu de fournir de l'information ou de prendre des mesures pour mettre en oeuvre ces obligations, conformément au PNRH applicable. Bien que les assignations de fréquences ne soient pas soumises à la délivrance de licences pour chaque emplacement, le titulaire de licence pourrait devoir fournir, en vertu du PNRH pertinent, toutes les données techniques nécessaires pour chaque emplacement concerné.

H8. Interception légale

Un titulaire de licence agissant à titre d'entreprise de télécommunications qui utilise du spectre pour l'exploitation de systèmes de téléphonie vocale doit, dès l'instauration des services, prévoir et maintenir les capacités d'interception légale autorisées par la Loi. Les exigences en matière de capacités d'interception légale sont établies dans les Normes d'application de la loi relativement à l'interception légale des télécommunications du Solliciteur général du Canada (révisées en novembre 1995). Ces normes peuvent être modifiées de temps à autre.

Le titulaire de licence peut demander au ministre de s'abstenir d'appliquer, pendant une période limitée, certaines exigences en matière de capacité d'aide. Le ministre peut, après consultation auprès de Sécurité publique Canada, exercer son pouvoir de s'abstenir d'appliquer des exigences, lorsqu'à son avis, les exigences en question ne peuvent pas être respectées par des moyens raisonnables. Les demandes d'abstention doivent comporter des détails précis et les dates où l'on peut s'attendre à la conformité aux exigences.

H9. Recherche et développement

Le titulaire de licence doit investir au moins 2 % de ses revenus bruts rajustés provenant de l'exploitation de cette licence, échelonné sur la durée de la licence, dans des activités de recherche et développement (R-D) admissibles se rattachant aux télécommunications. Les activités de R-D admissibles sont celles qui répondent à la définition de la recherche scientifique et du développement expérimental adoptée dans la Loi de l'impôt sur le revenu, et ses modifications successives. Les revenus bruts rajustés sont définis comme étant les recettes totales provenant du service, moins les paiements entre les entreprises, les créances irrécouvrables, les commissions payées à des tiers, ainsi que les taxes provinciales et les taxes sur les biens et services perçues. Le titulaire de licence est exempté des exigences applicables aux dépenses consacrées à la R-D si, lui-même, ainsi que tous les titulaires de licence affiliés et assujettis à la condition de licence ayant trait à la R-D, font moins d'un milliard de dollars de revenus d'exploitation bruts annuels provenant de leurs services sans fil au Canada, et ce, échelonné sur la durée de la licence. Aux fins de cette condition de licence, conformément au paragraphe 35(3) de la Loi sur les télécommunications, un affilié s'entend de toute personne qui, soit contrôle l'entreprise, soit est contrôlée par celle-ci ou par la personne qui la contrôle.

H10. Exigences de déploiement

Le titulaire de licence sera tenu de démontrer au ministre que le spectre attribué a été mis en service, comme il est précisé dans le calendrier de ses exigences de déploiement.

Dans les zones de service de niveau 5 (comme il est indiqué à l'annexe D), tous les titulaires de licence seront tenus de démontrer au ministre que le spectre attribué a été mis en service pour fournir activement les services par l'entremise d'un certain nombre de stations dans chaque zone de service, dans les 5, et 9 ½ ans suivant la date de délivrance initiale de la licence. Un nombre maximal de 30 stations d'une cellule de grille unique peut compter au titre de l'exigence de déploiement d'une licence.

Le titulaire de licence est tenu de respecter ces conditions en temps opportun pendant la période de validité de la licence et conformément à ces exigences, il doit offrir les services de manière continue pendant toute la période de validité. En plus des autres exigences de compte rendu, à la demande du ministre, le titulaire de licence doit communiquer au ministre toute documentation ou information relative au déploiement de l'accès au spectre ou les empreintes de réseau. Si à tout moment au cours de la période de validité de la licence, le titulaire ne respecte pas les conditions de déploiement, ISDE peut invoquer diverses mesures de conformité et de mise en application de la loi.

Advenant le transfert d'une licence, le nouveau titulaire sera tenu de respecter les exigences de déploiement imposées à la date de délivrance de licence initiale.

H11. Partage obligatoire des pylônes d'antenne et des emplacements

Le titulaire de licence doit se conformer aux exigences relatives au partage obligatoire des pylônes d'antennes et des emplacements énoncées dans la Circulaire des procédures concernant les clients CPC-2-0-17, Conditions de licence concernant l'itinérance obligatoire, le partage des pylônes d'antennes et des emplacements, ainsi que l'interdiction des emplacements exclusifs, et ses modifications successives.

H12. Itinérance obligatoire

Le titulaire est tenu de se conformer aux exigences relatives à l'itinérance, telles qu'énoncées dans la CPC-2-017 et ses modifications successives.

H13. Rapports annuels

Outre les exigences en matière de rapport énoncées dans toute CPC, Norme technique, PNRH ou Politique des systèmes radio, le titulaire de licence doit soumettre un rapport annuel pour chaque année de la période de validité de la licence comprenant les renseignements suivants :

  • une déclaration indiquant la conformité continue à toutes les conditions de licence;
  • l'information actualisée sur le respect des exigences dans la zone couverte par la licence;
  • les états financiers actuels vérifiés et accompagnés d'un rapport du vérificateur;
  • une déclaration indiquant les revenus d'exploitation bruts annuels provenant de leurs services sans fil au Canada, et le cas échéant, les revenus bruts annuels rajustés provenant de l'exploitation de cette licence, tel qu'il est établi dans ces conditions de licence;
  • un rapport des dépenses en R-D, tel qu'il est établi dans ces conditions de licence (à sa discrétion, ISDE se réserve le droit de demander un état des dépenses en R-D vérifié, accompagné d'un rapport du vérificateur);
  • les documents financiers à l'appui dans lesquels un titulaire de licence demande une exemption fondée sur le fait que lui-même conjointement avec tous les titulaires de licence affiliés et assujettis à la condition de licence ayant trait à la R-D, fait moins d'un milliard de dollars de revenus d'exploitation bruts annuels provenant de leurs services sans fil au Canada, et ce, échelonné sur la période de validité de la licence;
  • une copie de tout rapport annuel d'entreprise actuel pour l'exercice financier du titulaire de licence et portant sur l'autorisation;
  • d'autres informations sur la licence indiquées dans tout avis de mise à jour des exigences en matière de rapport envoyé par ISDE.

Les rapports et les déclarations doivent tous être certifiés par un dirigeant de l'entreprise et soumis, par écrit, dans les 120 jours suivant la fin de l'exercice financier du titulaire de licence. Les renseignements confidentiels fournis seront traités conformément au paragraphe 20(1) de la Loi sur l'accès à l'information.

Les rapports doivent être soumis au ministre à l'adresse suivante :

Innovation, Sciences et Développement économique Canada
Direction générale des opérations de la gestion du spectre
Gestionnaire, Politique opérationnelle
235, rue Queen, 6e étage, Tour Est
Ottawa (Ontario) K1A 0H5

Courriel : spectrumoperations-operationsduspectre@ised-isde.gc.ca

H14. Modifications

Le ministre conserve le pouvoir discrétionnaire de modifier en tout temps les présentes conditions de licence.

Annexe I : Ronde au cadran

1. Des enchères au cadran comprenant des blocs génériques désignent un processus de présentation des offres qui comprend deux étapes : une étape au cadran et une étape d'assignation. L'étape au cadran sert à déterminer le nombre de blocs de fréquences génériques que peut remporter un soumissionnaire pour chaque produit et le prix de ces blocs. L'étape d'assignation permet de déterminer les fréquences précises à assigner à chaque soumissionnaire retenu, ainsi que le prix additionnel pour les fréquences précises.

2. ISDE propose que des licences de spectre des ondes millimétriques soient offertes dans la bande de 26 à 28 GHz et de 38 GHz, s'agissant de licences génériques pour chacune des 654 zones de service de niveau 5. Avant les enchères, ISDE préciserait le nombre de blocs de fréquences mis aux enchères pour chaque combinaison de bande et de zone de service. Pour la majeure partie des combinaisons de bande et de zone de service, le nombre de blocs à mettre aux enchères serait de 16. S'il advient, que pour une bande et une zone de service données, quelques-uns des blocs sont grevés (par une installation de station terrienne de satellite ou par des utilisateurs de services à accès fixe point à multipoints), l'inventaire sera réduit pour prendre en compte les fréquences grevées et s'assurer que le spectre offert au cours des enchères se compose de blocs de fréquences contigus. Pour de plus amples renseignements sur la réduction de l'inventaire proposé, en raison des grèvements, dans chaque bande et zone de service, prière de consulter l'annexe F.

3. Si le principe du spectre réservé est retenu, au moment de présenter la demande de participation aux enchères, chaque requérant sera tenu d'indiquer s'il souhaite participer en tant que soumissionnaire admissible au spectre réservé ou plutôt comme soumissionnaire inadmissible au spectre réservé. L'admissibilité au spectre réservé est assujettie à l'approbation d'ISDE.

4. La future décision à l'égard du cadre de délivrance de licences permettrait d'établir une quantité de spectre réservé conditionnel pour chaque combinaison de bande de fréquences et de zone de service. ISDE sollicite des commentaires sur les quantités de spectre réservé, comme il est décrit dans la section 13. ISDE sollicite également des commentaires sur la pertinence d'une plus petite quantité de spectre réservé conditionnel pour une combinaison de bande et de zone de service si l'inventaire est inférieur à 16.

I1. Produits de l'étape au cadran

5. Si le principe du spectre réservé n'est pas retenu, la combinaison d'une bande de fréquences et d'une zone de service est désignée comme un « produit ». Comme ISDE propose que seulement des blocs non grevés soient disponibles aux enchères, il y aura un seul produit pour chaque combinaison de bande de fréquences et de zone de service. L'inventaire d'un produit est égal à l'inventaire de blocs dans la combinaison de bande de fréquences et de zone de service.

6. La partie restante de la présente section décrit la manière dont les produits de l'étape au cadran sont déterminés si le principe du spectre réservé est retenu. ISDE propose l'utilisation de spectre réservé conditionnel, c'estàdire que les produits de l'étape au cadran seront spécifiés après la première ronde d'offres.

7. Si le principe du spectre réservé est retenu, la future décision à l'égard du cadre de délivrance de licences permettrait d'établir une quantité de spectre réservé conditionnel pour chaque combinaison de bande de fréquence et de zone de service. Ainsi, si le spectre réservé se retrouve dans une seule bande de fréquences, il y aura 8 blocs de spectre réservé conditionnel dans cette bande (et aucun spectre réservé conditionnel dans l'autre bande) pour une zone de service non grevée. À titre d'exemple, si le spectre réservé est de 400 MHz dans chaque bande de fréquences, il y aura 4 blocs de spectre réservé conditionnel dans chaque bande pour une zone de service non grevée.

8. Dans la première ronde, chaque soumissionnaire indique le nombre de blocs souhaités par combinaison de bande et de zone service au prix initial de l'offre (les prix initiaux sont énumérés dans l'annexe K). Un soumissionnaire (admissible ou non au spectre réservé) peut indiquer une quantité jusqu'à concurrence de la totalité de l'inventaire de blocs de fréquences dans la bande et la zone de service.

9. Pour chaque combinaison de bande et de zone de service assortie d'une partie du spectre réservée, le système calcule ensuite la demande globale provenant des soumissionnaires admissibles au spectre réservé. La quantité de spectre réservé pour cette bande et cette zone de service correspond au minimum entre la demande globale des soumissionnaires admissibles au spectre réservé et à la quantité de spectre réservé conditionnel. La quantité de produits ouverts pour cette bande et cette zone de service est égale à l'inventaire complet des blocs dans cette bande et cette zone de service, moins la quantité de blocs réservés. Par exemple, si la quantité de spectre réservé conditionnel est de 4 blocs, et que l'inventaire complet est de 16 blocs, et à la première ronde d'offres la demande globale de la part des soumissionnaires admissibles au spectre réservé est de 16 blocs, il s'ensuit que pour le reste des enchères, la quantité de spectre réservé sera de 4 blocs, tandis que la quantité de produits ouverts sera de 12 blocs. Par exemple, si la quantité de spectre réservé conditionnel est de 4 blocs, l'inventaire complet est de 16 blocs et pour la première ronde d'offres la demande globale de la part des soumissionnaires admissibles au spectre réservé n'est que de 3 blocs, il s'ensuit que la quantité de spectre réservé sera de 3 blocs et la quantité de produits ouverts sera de 13 blocs pour le reste des enchères.

10. Si le principe du spectre réservé est retenu, la combinaison d'une zone de service, d'une bande de fréquences et du statut réservé (ouvert ou réservé) est désigné comme « un produit ». Une combinaison de bande de fréquences et de zone de service se compose de deux produits (réservé et ouvert) si la quantité de spectre réservé, comme il a été établi après la première ronde, se situe uniquement entre 0 et l'inventaire de blocs de fréquences dans cette combinaison de bande et de zone de service. Une combinaison de bande et de zone de service ne contient qu'un produit ouvert si la quantité de spectre réservé déterminée après la première ronde correspond à 0; ce qui est le cas si la quantité de spectre réservé conditionnel est de 0 ou si la demande globale des soumissionnaires admissibles au spectre réservé est de 0. Par exemple, si un bloc de 800 MHz de spectre réservé dans la bande de 26 et 28 GHz est retenu, il s'ensuit que dans chaque zone de service, il y aurait un seul produit ouvert dans la bande de 38 GHz. Une combinaison de bande et de zone de service ne contient qu'un seul produit réservé si la quantité de spectre réservé déterminée au cours de la première ronde correspond à l'inventaire complet de blocs de fréquences dans cette combinaison de bande et de zone de service. Cela pourrait être le cas pour une combinaison de bande et de zone de service si ISDE appliquait une quantité de spectre réservé conditionnel équivalente à l'inventaire de blocs dans cette bande et zone de service, et que la demande globale des soumissionnaires admissibles au spectre réservé lors de la première ronde était supérieure ou égale à l'inventaire.

11. En ce qui concerne une combinaison de bande et de zone de service ne contenant qu'un seul produit (réservé ou ouvert), l'inventaire du produit correspond à l'inventaire complet dans cette combinaison de bande et de zone de service. Et pour ce qui est d'une combinaison de bande et de zone de service pourvue uniquement d'un produit réservé, les soumissionnaires admissibles au spectre réservé peuvent collectivement remporter jusqu'à l'inventaire complet de blocs de fréquences dans cette combinaison de bande et de zone de service, tandis que les soumissionnaires inadmissibles au spectre réservé ne peuvent remporter aucune portion du spectre dans cette combinaison de bande et de zone de service. Pour ce qui est d'une combinaison de bande et de zone de service assortie uniquement d'un produit ouvert, les soumissionnaires admissibles au spectre réservé et les soumissionnaires inadmissibles au spectre réservé peuvent tous deux remporter du spectre dans cette combinaison de bande et de zone de service et ils peuvent collectivement remporter jusqu'à l'inventaire complet de blocs dans cette combinaison de bande et de zone de service.

12. En ce qui concerne une combinaison de bande et de zone de service dotée de deux produits (réservé et ouvert), un inventaire initial et un inventaire maximal sont définis pour chacun des produits, selon les résultats de la première ronde d'offres. L'inventaire initial de produit réservé correspond à la quantité de spectre réservé issue de la première ronde, tandis que l'inventaire initial de produit ouvert correspond à l'inventaire complet de blocs de fréquences, moins la quantité de spectre réservé.

13. L'inventaire maximal d'un produit indique le nombre maximal de blocs que peuvent remporter les soumissionnaires qui présentent une offre à l'égard de ce produit. L'inventaire maximal du produit ouvert correspond à l'inventaire initial le concernant. C'est-à-dire que les soumissionnaires inadmissibles au spectre réservé peuvent collectivement remporter jusqu'à l'inventaire initial du produit ouvert. L'inventaire maximal du produit réservé correspond à l'inventaire de blocs de fréquences dans cette combinaison de bande et de zone de service. Autrement dit, les soumissionnaires admissibles au spectre réservé peuvent collectivement remporter jusqu'à l'inventaire complet de blocs de fréquences dans cette combinaison de bande et de zone de service.

I2. Survol de l'étape au cadran

14. L'étape au cadran se compose d'une série de rondes au cadran. Les licences sont mises aux enchères simultanément pendant plusieurs rondes au cadran.

15. Une règle d'activité est appliquée pour améliorer le dévoilement progressif des prix et veiller à l'avancement de la mise aux enchères. Dans une ronde, un soumissionnaire ne peut faire un lot d'offres si les points d'admissibilité correspondants dépassent l'admissibilité du soumissionnaire pour cette ronde.

16. Si un plafonnement transversal de 800 MHz est retenu, un soumissionnaire n'est pas autorisé à déposer des offres qui dépassent le plafonnement durant aucune des rondes. Ce qui implique que pour une zone de service donnée, la somme des offres du soumissionnaire pour les bandes de fréquences, incluant les avoirs préexistants de la bande 38 GHz, ne peut pas dépasser 8 blocs.

17. Si le principe du spectre réservé n'est pas retenu, chaque soumissionnaire indique durant la première ronde le nombre de blocs qu'il demande au prix initial pour chaque produit.

18. Si le principe du spectre réservé conditionnel est retenu, chaque soumissionnaire indique durant la première ronde le nombre de blocs qu'il demande au prix initial pour chaque combinaison de bande de fréquences et de zone de service. Les produits de l'étape au cadran seront spécifiés après la première ronde d'offres, tel que décrit dans la section I1 ci-dessus.

19. À la conclusion de chaque ronde, les offres sont traitées pour déterminer le nombre de demandes traitées et les prix affichés pour cette dernière ronde.

20. Si le principe du spectre réservé n'est pas retenu, la demande traitée d'un soumissionnaire pour un produit de la première ronde correspond à la demande du soumissionnaire lors de la première ronde pour ce produit.

21. Si le principe du spectre réservé est retenu, les demandes traitées de la première ronde sont déterminées comme suit. Si une combinaison de bande et de zone de service ne vise qu'un seul produit ouvert, la demande traitée d'un soumissionnaire correspond à la demande du soumissionnaire au cours de la première ronde pour cette combinaison de bande et de zone de service. Pour ce qui est de la combinaison de bande et de zone de service qui comprend un produit réservé (et qui est susceptible ou non de comprendre un produit ouvert), les soumissionnaires admissibles au spectre réservé auraient une demande traitée pour les produits réservés, et les soumissionnaires non admissibles au spectre réservé auraient une demande traitée pour les produits ouverts (dans la mesure où il y a un produit ouvert). La demande traitée d'un soumissionnaire admissible au spectre réservé concernant le produit réservé correspond à la demande du soumissionnaire au cours de la première ronde pour cette combinaison de bande et de zone de service. La demande traitée visant le produit ouvert d'un soumissionnaire inadmissible au spectre réservé correspond au minimum entre la demande de ce soumissionnaire durant la première ronde, dans cette combinaison de bande et de zone de service, et l'inventaire maximum du produit ouvert, comme il a été déterminé à l'issue de la première ronde.

22. Le prix d'un produit affiché à l'issue de la première ronde correspond aux prix initial de l'offre, relativement à la combinaison concernée de bande et de zone de service.

23. À partir de la deuxième ronde, une plage de prix est associée à chaque produit. Le prix de départ de la ronde est le prix le plus bas de la plage et il correspond au prix affiché de la ronde précédente. Le prix au cadran est le prix le plus élevé de la plage et il est établi comme il est décrit dans la section I10 de cette annexe. Un soumissionnaire peut soit opter pour maintenir sa demande d'un produit en regard du prix au cadran ou demander une modification de sa demande, pour un prix compris entre le prix de départ de la ronde et le prix au cadran (inclusif).

24. Si le principe du spectre réservé n'est pas retenu, chaque soumissionnaire peut faire une offre pour n'importe quel produit (conformément à la règle d'activité), et la quantité de blocs d'une offre pour un produit ne peut pas dépasser l'inventaire du produit.

25. Si le principe du spectre réservé est retenu, les soumissionnaires admissibles au spectre réservé peuvent faire une offre sur des produits réservés et, pour les combinaisons de bande de fréquence et de zone de service où il n'y a pas de de produit réservé, ils peuvent faire une offre sur le produit ouvert. Les soumissionnaires non admissibles au spectre réservé peuvent faire une offre sur les produits ouverts. Pour une combinaison de bande de fréquence et de zone de service comprenant un seul produit, la quantité de blocs dans une offre pour un produit ne peut pas dépasser l'inventaire de ce produit. Pour une combinaison de catégorie de grèvement et de zone de service pour laquelle il y a à la fois un produit ouvert et réservé, l'offre d'un soumissionnaire admissible au spectre réservé sur un produit réservé ne peut pas dépasser l'inventaire maximal du produit réservé, alors que l'offre d'un soumissionnaire non admissible au spectre réservé sur un produit ouvert ne peut pas dépasser l'inventaire maximal du produit ouvert.

26. Après la deuxième ronde et chaque ronde suivante, les offres sont traitées pour déterminer le nombre de demandes traitées et les prix affichés au cours de la ronde, comme il est décrit dans les sections I5 à I8 de cette annexe.

I3. Offres intrarondes visant à modifier la demande

27. Un soumissionnaire pourra faire des offres intrarondes en indiquant un prix entre le prix de départ de la ronde et le prix au cadran de la ronde (y compris ces deux prix), au cours de laquelle il modifie sa demande de blocs pour un produit donné. Le montant de l'offre pour une offre intraronde doit être :

  • un multiple de 10 $, si le montant de l'offre est inférieur à 10 000 $;
  • un multiple de 100 $, si le montant de l'offre se situe entre 10 000 $ et 100 000 $;
  • un multiple de 1 000 $ si le montant de l'offre est supérieur à 100 000 $.

28. Pour faire une offre intraronde, un soumissionnaire doit indiquer un prix précis ainsi que le nombre de blocs demandés si le prix des blocs d'un produit devait dépasser le montant indiqué. Un soumissionnaire peut présenter jusqu'à cinq offres intrarondes pour un produit, tant que les quantités de ces offres sont monotones pour le prix; c'est-à-dire que si toutes les offres présentées par un soumissionnaire pour un produit au cours d'une ronde sont classées par ordre de prix croissant, les quantités correspondantes doivent toutes augmenter ou diminuer en fonction de la demande traitée du soumissionnaire lors de la dernière ronde. Par exemple, si la demande traitée du soumissionnaire vise quatre blocs au prix de départ de la ronde de 100 000 $ et que le prix au cadran est de 120 000 $ pour cette ronde, le soumissionnaire peut présenter une offre pour réduire sa demande à deux blocs au prix de 105 000 $ et une autre offre pour réduire de nouveau sa demande à 0 bloc au prix de 115 000 $.

29. Les offres intrarondes seront facultatives. Les soumissionnaires pourront choisir de seulement formuler leurs demandes en fonction du prix au cadran. Le fait d'autoriser les offres intrarondes permettra à ISDE d'établir des hausses de prix relativement importantes, accélérant ainsi l'exécution des enchères sans toutefois courir le risque qu'une augmentation subite du prix au cadran dépasse le prix d'équilibre du marché, soit le point auquel la demande pour des blocs est égale à l'inventaire.

30. Un soumissionnaire peut formuler ses demandes en fonction du prix au cadran ou à un prix intraronde, et les quantités d'offres peuvent entraîner l'augmentation ou la diminution de ses demandes de blocs précédentes d'un produit. Le système de gestion des enchères appliquera une offre afin de modifier la demande dans toute la mesure permise, comme il est décrit à la section I7 de la présente annexe. S'il n'est pas possible pour le système de gestion des enchères d'appliquer l'offre intégralement, l'offre peut être appliquée partiellement.

31. Une offre visant la diminution de la demande à un prix intraronde donné indique que le soumissionnaire est prêt à payer un montant maximal équivalent au prix de l'offre intraronde pour une quantité de blocs inchangée par rapport à la quantité de sa demande précédente. Au prix de l'offre intraronde, le soumissionnaire est prêt à accepter une quantité inchangée, la quantité modifiée ou toute quantité entre les deux. À un prix supérieur au prix de l'offre intraronde et allant jusqu'au prix au cadran de la ronde (ou jusqu'au prix de l'offre intraronde suivante si le soumissionnaire a déposé d'autres offres intrarondes à un prix supérieur pour ce produit), le soumissionnaire est prêt à accepter la quantité modifiée indiquée dans l'offre intraronde.

32. Une offre visant la réduction de la demande sera appliquée intégralement s'il existe une demande suffisante. C'est-à-dire que le système d'enchères appliquera la réduction s'il y a une demande globale suffisante au moment où l'offre est prise en considération durant le traitement des offres, afin que la réduction puisse être appliquée sans que la demande globale de l'ensemble des soumissionnaires ne descende en deçà de l'inventaire. Si le principe du spectre réservé est retenu, pour une combinaison de bande de fréquences et de zone de service comprenant deux produits, le système de gestion des enchères appliquera la réduction s'il y a une demande globale suffisante au moment où l'offre est prise en considération durant le traitement des offres, afin que la réduction puisse être appliquée sans que la demande globale des soumissionnaires admissibles au spectre réservé ne descende en deçà de la quantité réservée et que la demande globale de l'ensemble des soumissionnaires ne descende en deçà de l'inventaire complet. S'il existe une demande excédentaire, mais qu'elle ne suffit pas pour accorder la réduction complète demandée, alors le système de gestion des enchères appliquera partiellement la réduction, ce qui fera en sorte que le nombre de blocs retirés de la demande du soumissionnaire sera inférieur au nombre demandé.

33. Une offre visant l'augmentation de la demande sera appliquée, assujettie à l'admissibilité du soumissionnaire et au plafonnement transversal des bandes du spectre, si un tel plafonnement est retenu. C'està-dire qu'une offre ne sera pas appliquée en entier si cela fait en sorte que l'activité traitée du soumissionnaire dépasse son admissibilité, ou si un plafonnement transversal est retenu, si cela fait en sorte que l'activité traitée du soumissionnaire dépasse le plafonnement. Si l'offre visant l'augmentation de la demande ne peut pas être appliquée intégralement, le système de gestion des enchères appliquera l'augmentation dans toute la mesure du possible.

I4. Traitement des offres

34. Les sections I5 à I8 de cette annexe décrivent le traitement des offres après une ronde, pour une ronde après la première ronde. Premièrement, les offres manquantes sont incluses tel que décrit dans la section I5. Ensuite, l'ordre dans lequel les offres visant un changement de demande seront traitées est décrit dans la section I6. Les offres sont traitées dans cet ordre pour déterminer la demande traitée pour chaque soumissionnaire et chaque produit pour la ronde, tel que décrit dans la section I7. Finalement, les prix affichés pour la ronde sont calculés tel que décrit dans la section I8.

I5. Offres manquantes

35. Pour chaque produit pour lequel un soumissionnaire a une demande traitée positive dans la ronde précédente, s'il ne dépose pas d'offre pour ce produit dans la ronde actuelle, il sera réputé avoir déposé une offre pour réduire sa demande pour ce produit à 0 bloc au prix de départ de la ronde. Toutes ces offres manquantes seront traitées de la même manière que les offres déposées visant l'achat d'un produit dont la quantité de blocs est 0 au prix de départ de la ronde.

I6. Ordre de traitement des offres

36. Le niveau de prix d'une offre pour un produit indique généralement le pourcentage qui sépare le prix de départ de la ronde et le prix au cadran du produit. Le niveau de prix correspond au prix de l'offre moins le prix de départ de la ronde divisé par le prix au cadran moins le prix de départ de la ronde. Cette définition de niveau de prix est utilisée pour toutes les offres dans l'éventualité où il n'y aurait pas de spectre réservé. Si le principe de spectre réservé est retenu, cette définition de niveau de prix est utilisée pour les offres relatives aux produits ouverts, ainsi que pour les offres relatives aux produits réservés dans une combinaison de bande et de zone de service où il n'y a aucun produit ouvert. Dans ces cas, le niveau de prix d'une offre est supérieur ou égal à 0 % et inférieur ou égal à 100 %. Voici un exemple pour un produit ouvert : si le prix de départ est de 100 000 $ et le prix au cadran est de 105 000 $, alors une offre de 102 000 $ pour le produit ouvert aura un niveau de prix de 40 % (102 000 -100 000)/(105 000-100 000).

37. Le cas d'un produit réservé où un produit ouvert est également offert dans la même bande de fréquences est décrit dans les paragraphes qui suivent. En raison de la façon dont les offres sont traitées, le prix de départ de la ronde d'un produit réservé ne peut jamais dépasser le prix de départ de la ronde du produit ouvert. Qui plus est, les prix au cadran sont établis de sorte que le prix au cadran d'un produit réservé ne dépasse jamais le prix au cadran du produit ouvert. Le niveau de prix d'une offre pour un produit réservé se définit selon que la gamme de prix où se range le produit réservé chevauche ou non la gamme de prix du produit ouvert.

38. Dans le cas d'un produit réservé dont la gamme de prix chevauche celle du produit ouvert (c.-à-d. si le prix de départ de la ronde du produit ouvert est inférieur au prix au cadran du produit réservé, le niveau de prix d'une offre est fondé sur la gamme de prix du produit ouvert. Plus précisément, le niveau de prix d'une offre pour un produit réservé est égal au prix de l'offre moins le prix de départ de la ronde du produit ouvert, divisé par le prix au cadran du produit ouvert moins le prix de départ de la ronde du produit ouvert. Ainsi, il est possible, lorsque le prix de départ de la ronde du produit réservé est inférieur au prix de départ de la ronde du produit ouvert, que le niveau de prix d'une offre visant le produit réservé soit un nombre négatif. Par exemple, si le prix de départ de la ronde du produit ouvert est de 100 000 $ et son prix au cadran est de 105 000 $, et le prix de départ de la ronde pour le produit réservé est de 99 000 $ et son prix au cadran est de 105 000 $, alors une offre de 99 500 $ visant le produit réservé aura un niveau de prix de -10 % (99 500-100 000)/(105 000100 000). Cependant, si les produits réservés et ouverts ont exactement la même gamme de prix dans la ronde, le niveau de prix d'une offre visant le produit réservé sera donc également situé entre 0 % et 100 % (inclusivement).

39. Dans le cas d'un produit réservé dont la gamme de prix ne chevauche pas celle du produit ouvert (c.-à-d. si le prix de départ de la ronde du produit ouvert est au moins égal au prix au cadran du produit réservé), le niveau de prix d'une offre visant le produit réservé est égal au prix de l'offre moins le prix au cadran du produit réservé divisé par le prix au cadran du produit réservé moins le prix de départ de la ronde du produit réservé. Ainsi, dans ce cas, le niveau de prix d'une offre visant le produit réservé est supérieur ou égal à -100 % et inférieur ou égal à 0 %, ce qui signifie que les offres visant le produit réservé seront traitées avant celles visant le produit ouvert. Par exemple, supposons que le prix de départ pour le produit ouvert est de 100 000 $ et son prix au cadran est de 105 000 $, et le prix de départ pour le produit réservé est de 80 000 $ et son prix au cadran est de 85 000 $, alors une offre de 82 000 $ visant le produit réservé aura un niveau de prix de -60 % (82 000-85 000)/(85 000-80 000).

40. Les offres visant un changement de demande sont traitées par ordre croissant de niveaux de prix. Ainsi, une offre ayant un niveau de prix plus bas est considérée comme une « priorité plus élevée » qu'une offre ayant un niveau de prix supérieur. Si le principe de spectre réservé est retenu, dans le cas où le prix au cadran du produit réservé est inférieur ou égal au prix de départ de la ronde du produit ouvert, une offre pour le produit réservé et une offre pour le produit ouvert pourraient toutes les deux avoir un niveau de prix à 0 %. Dans cette situation, la priorité de l'offre pour un produit réservé à 0 % sera considérée comme étant plus élevée que celle de l'offre pour un produit ouvert à 0 %, aux fins du traitement des offres. Cette offre à 0 % pour un produit réservé aura aussi une priorité plus élevée qu'une offre à 0 % pour un autre produit réservé si le prix au cadran de cet autre produit réservé est supérieur au prix de départ du produit ouvert correspondant. Les égalités sont départagées grâce à des nombres pseudo-aléatoires.

I7. Traitement des offres pour déterminer le nombre de demandes traitées

41. Les offres visant le maintien de la demande sont toujours appliquées pendant le traitement des offres, tandis que les offres visant un changement de la demande sont appliquées dans toute la mesure du possible.

42. L'algorithme de traitement des offres décrit dans la présente section établit une file d'attente pour toutes les offres de la ronde qui n'ont pas été appliquées intégralement. Dans la file d'attente, l'offre la plus prioritaire visant un changement de la demande qui n'a pas encore été examinée sera traitée. L'algorithme vérifie dans quelle mesure on peut appliquer l'offre en se fondant sur les demandes traitées les plus récemment établies.

43. Les offres visant l'augmentation la demande sont appliquées dans la plus grande mesure possible tout en garantissant que :

  1. L'activité traitée du soumissionnaire (après l'application de l'offre) ne dépasse pas son admissibilité à la ronde;
  2. Si le principe de plafonnement transversal des bandes du spectre est retenu, la demande traitée du soumissionnaire pour la zone de service dans les bandes de 26 à 28 GHz et de 38 GHz (en plus de tout avoir préexistant de licences dans la bande de 38 GHz) ne dépasse pas le plafonnement de 800 MHz.

À noter qu'il peut être impossible d'appliquer une offre par manque de points d'admissibilité s'il y a aussi une offre présentée visant une réduction et que celle-ci n'a pu être appliquée en raison d'une insuffisance de la demande globale, empêchant ainsi la libération des points d'admissibilité nécessaires aux fins de l'augmentation de la demande pour un autre produit. Cette situation peut survenir même si l'activité soumise du soumissionnaire ne dépasse pas son admissibilité. De plus, il peut être impossible d'appliquer une offre à cause du plafonnement transversal des bandes du spectre si une autre offre déposée par le soumissionnaire, visant une réduction pour l'autre bande dans la même zone de service, n'est pas appliquée à cause d'une demande globale insuffisante.

44. En ce qui concerne un produit qui est le seul produit dans la combinaison de bande et de zone de service, les offres visant la réduction de la demande sont appliquées dans la plus grande mesure possible tout en évitant que la demande globale devienne inférieure à l'inventaire du produit en question (ou qu'elle diminue davantage si elle est déjà inférieure).

45. Si le principe de spectre réservé est retenu, lorsqu'il y a un produit réservé et un produit ouvert dans la même combinaison de bande et de zone de service, le traitement des offres visant à réduire la demande est présenté dans les paragraphes ci-dessous.

46. Une offre visant la réduction de la demande pour un produit réservé est appliquée dans la plus grande mesure possible tout en garantissant que :

  1. La demande globale pour le produit réservé ne diminue pas sous l'inventaire initial du produit;
  2. La demande globale pour les produits ouverts et réservés ne diminue pas sous l'inventaire de la combinaison de bande et de zone de service en question.

Si la demande globale pour le produit réservé est inférieure ou égale à son inventaire initial ou si la demande globale pour les produits ouverts et réservés est inférieure ou égale à l'inventaire de la combinaison de bande et de zone de service en question, une offre visant la réduction de la demande pour le produit réservé ne s'applique pas du tout. À noter qu'étant donné que l'inventaire initial du produit réservé est ajusté de manière à être inférieur ou égale à la demande globale des soumissionnaires admissibles au spectre réservé après la première ronde (comme il est décrit à la section I1), les règles de traitement garantissent que la demande globale des soumissionnaires admissibles au spectre réservé ne peut jamais être inférieure à l'inventaire initial du produit réservé.

47. Si les gammes de prix se chevauchent, une offre visant à réduire la demande du produit ouvert s'applique dans toute la mesure du possible, tout en faisant en sorte que la demande globale des produits ouverts et réservés ne tombe pas sous le niveau de l'inventaire pour la combinaison de bande et de zone de service en question. Si la demande globale pour les produits ouverts et réservés est inférieure ou égale à l'inventaire de la combinaison de bande et de zone de service en question, une offre visant la réduction de la demande pour le produit ouvert ne s'applique pas du tout.

48. Si les gammes de prix ne se chevauchent pas, une offre visant la réduction de la demande pour un produit ouvert est appliquée dans la plus grande mesure possible tout en garantissant que la demande globale pour le produit ouvert ne diminue pas sous l'inventaire initial de ce produit. Si la demande globale pour le produit ouvert est inférieure ou égale à l'inventaire initial du produit ouvert, une offre visant une réduction de la demande pour ce produit ne s'applique pas du tout.

49. Si une offre n'est pas appliquée en totalité, elle sera placée dans la file d'attente, de sorte que la partie résiduelle pourra s'appliquer ultérieurement.

50. Lorsqu'une offre est appliquée en partie ou en totalité, la file d'attente fait l'objet d'une nouvelle évaluation visant à établir s'il est possible d'appliquer (en partie ou en totalité) d'autres offres s'y trouvant selon les conditions décrites ci-dessus. Si c'est le cas, l'offre la plus prioritaire est appliquée dans la plus grande mesure possible. Lorsqu'une offre a été entièrement appliquée, elle est retirée de la file. Autrement, elle demeure dans la file afin que la partie restante puisse être appliquée ultérieurement. La réévaluation de la file est effectuée jusqu'à ce qu'elle ne contienne plus d'offres pouvant être appliquées (en partie ou en totalité) selon les conditions ci-dessus. On traite alors la prochaine offre de la ronde jusqu'à ce que 1) toutes les offres de la ronde aient été traitées et 2) aucune offre dans la file ne puisse être appliquée. À cette étape, toutes les offres restant dans la file sont rejetées.

51. Les demandes d'un soumissionnaire après le traitement des offres de la ronde sont ses demandes traitées.

I8. Établissement des prix affichés

52. Après l'établissement des demandes traitées de la ronde, le système de gestion des enchères calcule le prix affiché de chaque produit.

53. Dans le cas d'un produit qui est le seul produit dans la combinaison de bande et de zone de service en question, le prix affiché d'un produit est établi de la manière suivante :

  1. Si la demande globale pour le produit dépasse l'inventaire, le prix affiché sera le prix au cadran du produit pour la ronde.
  2. Si la demande globale pour le produit est égale à l'inventaire et qu'au moins une offre visant une réduction de la quantité demandée du produit a été appliquée (en totalité ou en partie), le prix affiché sera le prix du produit associé à l'offre ayant le prix le plus élevé parmi toutes les offres de la ronde qui visaient une réduction de la demande du produit et qui ont été appliquées (en totalité ou en partie). Autrement dit, le prix affiché sera le prix de la réduction qui a abouti à une équivalence entre l'inventaire et la demande.
  3. Si la demande globale pour le produit est inférieure ou égale à l'inventaire et qu'aucune offre représentant une réduction de la quantité du produit n'a été appliquée (en totalité ou en partie), le prix affiché sera fixé au prix de départ de la ronde du produit.

54. Le reste de la présente section décrit la manière dont les prix affichés sont établis si le principe de spectre réservé est retenu et qu'il y a un produit réservé et un produit ouvert dans la même combinaison de bande et de zone de service. Dans ce cas, les prix affichés du produit ouvert et du produit réservé sont généralement établis de la manière décrite dans le paragraphe 53 de la présente annexe, en supposant que, pour les fins du paragraphe 53, l'inventaire du produit est l'inventaire initial de ce produit. Il y a deux exceptions à l'interaction entre les produits ouverts et réservés lorsqu'il y a chevauchement des gammes de prix des deux produits. Ces exceptions sont décrites dans les deux paragraphes suivants.

55. Exception pour les produits ouverts : Supposons qu'il y a un chevauchement entre la gamme de prix du produit ouvert et la gamme de prix du produit réservé pour la ronde. Ensuite, le prix affiché du produit ouvert est établi comme il est décrit au paragraphe 53, sauf que pour les parties b) et c), en plus des offres visant une réduction de la demande relative au produit ouvert, on tient compte des offres visant une réduction de la demande relative au produit réservé dont le prix est compris dans la gamme de prix du produit ouvert. De plus, si la demande globale du produit réservé est plus élevée que son inventaire initial, aux fins du paragraphe 53, « l'inventaire » du produit ouvert est égal à l'inventaire des blocs dans la combinaison de bande et de zone de service moins la demande globale du produit réservé.

56. Exception pour les produits réservés : En ce qui concerne l'établissement du prix affiché du produit réservé, une exception s'applique si les trois conditions suivantes sont remplies dans une zone de service donnée : (i) il y a chevauchement entre la gamme des prix du produit ouvert et la gamme des prix du produit réservé pour la ronde; (ii) la demande globale relative au produit réservé dépasse l'inventaire initial du produit réservé; (iii) la demande globale relative aux produits ouverts et réservés est inférieure ou égale à l'inventaire de blocs dans la combinaison de bande et de zone de service. Dans ce cas, le prix affiché du produit réservé est fixé à un montant équivalent au prix affiché du produit ouvert (qui est calculé selon la méthode cidessus).

I9. Exemples de traitement d'une offre

57. Exemple de diminution de la demande pour un produit qui est le seul produit dans la combinaison de bande et de zone de service donnée : Prenons une combinaison de bande de fréquences et de zone de service comprenant un seul produit et supposons que l'inventaire de ce produit est de 16 blocs (ça pourrait être un produit dans une bande où le spectre réservé n'est pas instauré). Lors de la deuxième ronde, le prix de départ de la ronde du produit est de 100 000 $ et le prix au cadran du produit est de 110 000 $. Il y a trois soumissionnaires ayant des demandes traitées pour le produit après la deuxième ronde : le soumissionnaire 1 a une demande traitée pour six blocs, le soumissionnaire 2 a une demande traitée pour six blocs et le soumissionnaire 3 a une demande traitée pour cinq blocs. Par conséquent, la demande globale relative au produit après la deuxième ronde correspond à 17 blocs. Dans ce cas, ce qui correspond au point a) du paragraphe 53, le prix affiché du produit pour la deuxième ronde sera égal à 110 000 $ (prix au cadran de la deuxième ronde), et le prix de départ du produit de la troisième ronde sera de 110 000 $. Supposons que le prix au cadran du produit lors de la troisième ronde est égal à 121 000 $. Lors de la troisième ronde, le soumissionnaire 1 fait une offre visant la réduction de sa demande pour le produit à cinq blocs à un prix de 120 000 $, et les soumissionnaires 2 et 3 maintiennent leur demande au prix au cadran de la troisième ronde. Supposons qu'aucune autre offre n'est présentée pour le produit lors de la troisième ronde. Par conséquent, l'offre du soumissionnaire 1 visant la réduction sera appliquée et les demandes relatives au produit traitées lors de la troisième ronde seront de cinq blocs pour le soumissionnaire 1, de six blocs pour le soumissionnaire 2 et de cinq blocs pour le soumissionnaire 3. Dans ce cas, ce qui correspond au point b) du paragraphe 53, le prix affiché du produit pour la troisième ronde sera égal au prix de l'offre du soumissionnaire 1 visant la réduction, qui est de 120 000 $. Ce prix est le prix auquel la réduction d'un soumissionnaire a donné lieu à une demande globale pour correspondre à l'inventaire. Le prix de départ de la ronde du produit lors de la quatrième ronde sera de 120 000 $. Supposons que le prix au cadran du produit lors de la quatrième ronde est égal à 132 000 $. À la quatrième ronde, si chacun des trois soumissionnaires présente une offre pour maintenir sa demande au prix au cadran de la quatrième ronde, et qu'aucun autre soumissionnaire ne présente d'offre pour ce produit, la demande globale relative au produit après la quatrième ronde demeurera égale à l'inventaire du produit. Dans ce cas, ce qui correspond au point c) du paragraphe 53, le prix affiché du produit pour la quatrième ronde sera égal au prix affiché pour la troisième ronde, qui est de 120 000 $. Il convient de noter que ce prix est le prix auquel la réduction d'un soumissionnaire a donné lieu à une demande globale qui correspond à l'inventaire (lors d'une ronde précédente). 

58. Exemple de diminution de la demande et de priorité du niveau de prix lorsqu'il y a un produit réservé et un produit ouvert dans la même combinaison de bande et de zone de service :Supposons que lors d'une ronde donnée, le prix de départ de la ronde du produit réservé est égal au prix de départ de la ronde du produit ouvert. Le prix de départ de la ronde est de 100 000 $ et la majoration du prix est de 10 %. Cela signifie que le prix au cadran de la ronde est de 110 000 $ pour le produit ouvert et le produit réservé. Le prix de 100 000 $ correspond à un niveau de prix de 0 % et le prix de 110 000 $ correspond à un niveau de prix de 100 %. De plus, supposons que la demande pour le produit réservé dépasse l'inventaire initial par un bloc et que la demande pour le produit ouvert est égale à l'inventaire initial du produit ouvert. Durant la ronde, un soumissionnaire admissible au spectre réservé présente une offre pour diminuer sa demande par un bloc au prix de 104 000 $ (niveau de prix de 40 %) et un soumissionnaire non admissible au spectre réservé présente une offre pour diminuer sa demande par un bloc au prix de 106 000 $ (niveau de prix de 60 %). Puisque les offres sont traitées par ordre croissant de niveau de prix, l'offre du soumissionnaire admissible au spectre réservé sera traitée en premier. Cette offre sera appliquée a) parce que la demande globale pour le produit réservé dépasse l'inventaire initial du produit par un bloc et b) la demande globale pour les produits ouverts et réservés excède de un l'inventaire de la combinaison de bande et de zone de service. Par conséquent, la demande globale pour le produit réservé égale son inventaire initial et la demande globale pour le produit réservé égale aussi son inventaire initial. L'algorithme du traitement des offres considérera l'offre du soumissionnaire non admissible au spectre réservé, laquelle diminue la demande. Cette offre ne sera pas appliquée parce que la demande globale pour le produit réservé est inférieure ou égale à l'inventaire initial et la demande globale pour le produit ouvert est inférieure ou égale à l'inventaire initial. S'il n'y a aucune autre offre pour le produit ouvert et le produit réservé dans la zone de service, le prix affiché du produit ouvert et du produit réservé sera de 104 000 $. Ce montant sera le prix de départ de la ronde pour les deux produits.

59. Exemple d'augmentation et de diminution de la demande au cours de la même ronde lorsqu'il y a un produit réservé et un produit ouvert dans la même combinaison de bande et de zone de service : Comme dans l'exemple précédent, supposons que lors d'une ronde donnée le prix de départ de la ronde du produit réservé est identique au prix de départ de la ronde du produit ouvert. Le prix de départ de la ronde est de 100 000 $ et la majoration du prix est de 10 %. La demande pour le produit réservé dépasse l'inventaire initial du produit par un bloc et la demande pour le produit ouvert est égale à l'inventaire initial du produit ouvert. Lors de la ronde, un soumissionnaire admissible au spectre réservé présente une offre visant à diminuer sa demande par un bloc au prix de 104 000 $ et un soumissionnaire non admissible au spectre réservé présente une offre visant à diminuer sa demande par un bloc au prix de 106 000 $. De plus, un autre soumissionnaire non admissible au spectre réservé présente une offre visant à augmenter sa demande par un bloc au prix de 108 000 $. Comme dans l'exemple précédent, l'offre du soumissionnaire admissible au spectre réservé sera traitée en premier et sera appliquée. L'offre du premier soumissionnaire non admissible au spectre réservé sera traitée ensuite, mais ne sera pas appliquée et sera placée sur la liste d'attente. La demande d'augmentation de la demande de l'autre soumissionnaire non admissible au spectre réservé sera traitée ensuite et sera appliquée (pourvu que l'admissibilité du soumissionnaire soit suffisante à ce moment et que la demande traitée résultante n'enfreint pas le plafonnement transversal des bandes du spectre, si instauré). L'offre figurant sur la liste d'attente sera ensuite traitée en pourra être appliquée. S'il n'y a aucune autre offre pour les produits ouverts et réservés dans la bande de fréquences et la zone de service, le prix affiché du produit réservé sera de 104 000 $, et le prix affiché du produit ouvert sera de 106 000 $.

60. Exemple d'une diminution de la demande lorsque les gammes de prix des produits ouvert et réservé se chevauchent : Supposons que le prix de départ de la ronde du produit réservé est de 100 000 $, que le prix de départ de la ronde du produit ouvert est de 105 000 $ et que la majoration du prix est de 20 %. Cela signifie que le prix au cadran de la ronde du produit ouvert sera de 126 000 $ et que le prix au cadran de la ronde du produit réservé sera également fixé à 126 000 $ afin qu'il soit le même que le prix au cadran du produit ouvert, comme il est décrit à la section I10 de la présente annexe. De plus, supposons que la demande pour le produit réservé excède l'inventaire initial par un bloc, et que la demande pour le produit ouvert égale l'inventaire initial du produit ouvert. Lors de la ronde, un soumissionnaire admissible au spectre réservé présente une offre visant à diminuer sa demande par un bloc au prix de 108 000 $ (soit environ le niveau de prix de 14 %) et un soumissionnaire non admissible au spectre réservé présente une offre visant à diminuer sa demande par un bloc au prix de 106 000 $ (soit environ le niveau de prix de 5 %). Puisque les offres sont traitées par ordre croissant de niveau de prix, l'offre du soumissionnaire non admissible au spectre réservé sera traitée en premier. Après la diminution de la demande du soumissionnaire non admissible au spectre réservé, il ne restera aucune demande globale excédentaire dans cette combinaison de bande et de de zone de service. Par conséquent, la demande de diminution du soumissionnaire admissible au spectre réservé sera rejetée. S'il n'y a aucune autre offre pour les produits ouvert et réservé dans cette combinaison de bande et de zone de service, le prix affiché pour les deux produits sera fixé à 106 000 $. À noter que dans cet exemple, après la ronde, la demande globale pour le produit réservé excède l'inventaire initial par un bloc et il n'y a aucune demande excédentaire dans cette combinaison de bande et de zone de service.

61. Exemple d'une diminution de la demande lorsque les gammes de prix des produits ouvert et réservé ne se chevauchent pas : Supposons que le prix de départ de la ronde du produit réservé est de 100 000 $, que le prix de départ de la ronde du produit ouvert est de 120 000 $ et que la majoration du prix est de 10 %. Cela signifie que le prix au cadran du produit réservé devrait être fixé à 110 000 $ et que le prix au cadran du produit ouvert devrait être de 132 000 $. De plus, supposons que la demande pour le produit réservé dépasse l'inventaire initial par un bloc et que la demande pour le produit ouvert est égale à l'inventaire initial du produit ouvert. Le prix de 120 000 $ correspond au bas de la gamme de prix du produit ouvert et donc au niveau de prix de 0 %; le prix de 132 000 $ correspond au haut de la gamme de prix du produit ouvert et donc au niveau de prix de 100 %. Le prix de 100 000 $ correspond au bas de la gamme de prix pour le produit réservé et donc au niveau de prix de -100 %; le prix de 110 000 $ correspond au haut de la gamme de prix pour le produit réservé et donc au niveau de prix de 0 %. Lors de la ronde, un soumissionnaire admissible au spectre réservé présente une offre visant à diminuer sa demande par un bloc au prix de 108 000 $ (soit le niveau de prix de -20 %) et un soumissionnaire non admissible au spectre réservé présente une offre visant à diminuer sa demande par un bloc au prix de 122 000 $ (soit le niveau de prix d'environ 17 %). Puisque les offres sont traitées par ordre croissant de niveau de prix, l'offre du soumissionnaire admissible au spectre réservé sera traitée en premier et appliquée. L'offre du soumissionnaire non admissible au spectre réservé sera traitée ensuite et elle ne sera pas appliquée. S'il n'y a aucune autre offre pour les produits ouverts et réservés dans cette combinaison de bande et de zone de service, le prix affiché du produit réservé pour la prochaine ronde sera fixé à 108 000 $, et le prix affiché du produit ouvert sera fixé à 120 000 $.

I10. Prix au cadran de la ronde suivante

62. Le prix de départ de la ronde d'un produit est équivalent au prix affiché.

63. La politique de majoration est généralement appliquée de la manière suivante. La majoration du prix pour un produit est fixée à x % du prix de départ de la ronde, x % correspondant au pourcentage d'augmentation pour la ronde (dont la plage de majoration proposée se situerait entre 1 et 20 %). Le prix au cadran de la ronde est alors équivalent à la somme du prix de départ de la ronde et de majoration. Les prix de moins de 1 000 $ seront arrondis vers le haut au 10 $ près; les prix compris entre 1 000 et 10 000 $ seront arrondis vers le haut au 100 $ près; tandis que les prix de plus de 10 000 $ seront arrondis vers le haut au millier de dollars le plus près.

64. Cependant, lorsqu'il y a un produit réservé et un produit ouvert dans la même combinaison de bande et de zone de service, si la politique de majoration entraîne une situation où le prix au cadran du produit réservé serait supérieur au prix de départ de la ronde du produit ouvert mais inférieur au prix au cadran de ce produit, le prix au cadran du produit ouvert est calculé en fonction de la politique de majoration décrite cidessus et le prix au cadran du produit réservé est fixé à un montant équivalent au prix au cadran du produit ouvert.

65. Il y a lieu de souligner que le prix affiché du produit réservé ne peut jamais dépasser le prix affiché du produit ouvert. Ainsi, le prix au cadran de la ronde suivante du produit réservé ne peut jamais dépasser le prix au cadran du produit ouvert.

I11. Information pendant les rondes au cadran

66. Après le traitement des offres faites pendant une ronde, chaque soumissionnaire est informé de ses demandes traitées et de son admissibilité pour la ronde suivante. De plus, chaque soumissionnaire est informé de la demande globale et du prix affiché de chaque produit de la ronde précédente ainsi que des prix au cadran de chaque produit de la prochaine ronde. Les soumissionnaires ne sont pas informés des offres individuelles faites par d'autres soumissionnaires ou de l'admissibilité de ceuxci.

I12. Points d'admissibilité

67. On a attribué à chaque produit un nombre précis de points d'admissibilité en fonction du prix initial de la licence. Un point d'admissibilité a été attribué pour chaque tranche de 100 $ du prix initial de l'offre. L'annexe K précise les points d'admissibilité associés à chaque produit. Tous les produits d'une zone de service auront le même nombre de points d'admissibilité attribués, à moins que des produits grevés soient également mis aux enchères.

68. Les points d'admissibilité sont utilisés durant l'établissement des dépôts préalables à la mise aux enchères et dans les règles appliquées pendant la mise aux enchères, lesquelles influent sur les offres pouvant être présentées. Dans sa demande de participation, chaque demandeur doit préciser la valeur totale des points des licences pour lesquelles il désire soumissionner à l'étape de l'attribution de la mise aux enchères et présenter un dépôt correspondant. L'admissibilité initiale d'un soumissionnaire fixe un plafond de points d'admissibilité pour lequel il peut soumissionner durant la ronde. Tout comme durant des mises aux enchères antérieures, les soumissionnaires commencent chaque ronde avec un certain nombre de points d'admissibilité qui établit leur niveau d'activité maximal pour la ronde au cadran donnée.

69. Les soumissionnaires ne peuvent pas augmenter leur nombre de points d'admissibilité après la date limite de présentation d'une demande de participation aux enchères.

I13. Règle d'activité

70. Dans une ronde, un soumissionnaire ne pourra pas présenter un lot d'offres si les points d'admissibilité associés aux offres dépassent les points d'admissibilité à la ronde du soumissionnaire.

71. Pour conserver son admissibilité de la ronde précédente, l'activité du soumissionnaire doit correspondre à un certain pourcentage de son admissibilité à la ronde. Ce pourcentage représente « l'exigence d'activité ». ISDE fixera cette exigence à un pourcentage entre 90 % et 100 % dans toutes les rondes au cadran et il conservera le pouvoir discrétionnaire de la modifier à l'intérieur de cette gamme. Le pourcentage précis du niveau d'activité initial sera communiqué aux soumissionnaires admissibles avant le début de la mise aux enchères. L'exigence d'activité pourrait changer durant la mise aux enchères, à la discrétion d'ISDE. Les soumissionnaires seront informés d'un tel changement avant son entrée en vigueur.

72. L'activité soumise d'un soumissionnaire pendant une ronde correspond aux points d'admissibilité associés à ses demandes présentées pendant cette ronde avant le traitement de ces demandes. Autrement dit, le niveau d'activité soumise d'un soumissionnaire correspond à ses demandes avant leur prise en compte par le système de mise aux enchères au cours du traitement des offres. L'activité traitée d'un soumissionnaire pour une ronde correspond aux points d'admissibilité associés à ses demandes traitées. Autrement dit, le niveau d'activité traitée d'un soumissionnaire correspondra à ses demandes telles qu'elles ont été prises en compte par le système de mise aux enchères durant le traitement des offres.

73. Durant la première ronde, l'admissibilité d'un soumissionnaire à soumissionner est établie en fonction du nombre de points acquis au moyen de son dépôt financier.

74. Durant la deuxième ronde, l'admissibilité est établie en fonction de son activité soumise durant la première ronde, soit les points d'admissibilité associés à ses demandes soumises à la première ronde divisés par l'exigence d'activité (par exemple, divisés par 0,95 si l'exigence d'activité est de 95 %) et arrondis à la baisse à un nombre entier. De plus, l'admissibilité d'un soumissionnaire à la deuxième ronde ne peut pas dépasser son admissibilité à la première ronde. Mathématiquement, l'admissibilité d'un soumissionnaire à la deuxième ronde est définie comme étant le minimum des éléments suivants :

  1. L'admissibilité du soumissionnaire à la première ronde;
  2. AS (1) / EA (1), arrondis à la baisse à un nombre entier;

où AS (1) désigne l'activité soumise du soumissionnaire pendant la première ronde et EA (1) désigne l'exigence d'activité de la première ronde.

75. Dans les rondes subséquentes, l'admissibilité du soumissionnaire à la prochaine ronde sera déterminée par son activité traitée et son activité soumise. Plus précisément l'admissibilité d'un soumissionnaire à la prochaine ronde est déterminée par : le maximum de son activité traitée dans la ronde actuelle et le minimum de son activité traitée dans la ronde précédente ainsi que son activité soumise dans la ronde actuelle. Ce maximum est divisé par l'exigence d'activité et arrondi à la baisse à un nombre entier. De plus, l'admissibilité d'un soumissionnaire à la prochaine ronde ne peut en aucun cas dépasser son admissibilité à la ronde actuelle. Mathématiquement, l'admissibilité d'un soumissionnaire à la ronde t + 1, où t+1>2, est définie comme étant le minimum des éléments suivants :

  1. l'admissibilité du soumissionnaire pour la ronde t;
  2. max{AT(t), min[AT(t-1), AS(t)]} / EA(t), arrondis à la baisse à un nombre entier;

où AT (t) désigne l'activité traitée du soumissionnaire pendant la ronde t, AS (t) désigne l'activité soumise et EA (t) désigne l'exigence d'activité de la ronde t.

76. Des exemples de la règle d'activité durant les rondes au cadran sont présentés ci-dessous, dans les paragraphes 77 à 80.

77. Exemple d'un maintien de la demande : Au début de la cinquième ronde, l'exigence d'activité est de 95 % et le soumissionnaire X a 620 points d'admissibilité. À la quatrième ronde, l'activité traitée du soumissionnaire X est de 600 points. À la cinquième ronde, le soumissionnaire X présente une offre visant à maintenir sa demande pour 600 points de licences et ne présente pas d'offres visant à modifier la demande. Il s'ensuit que l'activité traitée du soumissionnaire après la ronde lui vaudra 600 points (car les offres pour maintenir la demande sont toujours prises en compte au cours du traitement des offres). Ainsi, son activité traitée à la cinquième ronde est égale à son activité soumise à la cinquième ronde. L'application de la formule du paragraphe 75 b) produit 631 points. Donc, le soumissionnaire conservera son admissibilité de la cinquième ronde (620 points) pour la ronde suivante.

78. Exemple de réduction de la demande : Au début de la sixième ronde, l'exigence d'activité est de 95 % et le soumissionnaire Y a 2 400 points d'admissibilité. À la cinquième ronde, l'activité traitée du soumissionnaire Y est de 2 280 points. Supposons qu'à la sixième ronde, le soumissionnaire Y présente des offres visant la réduction de sa demande pour certains produits et que, si elles sont toutes appliquées durant le traitement, sa demande traitée ne vaudra que 1 700 points. Si toutes les offres effectuées par le soumissionnaire pour réduire à demande sont appliquées pendant le traitement des offres, son admissibilité pour la ronde suivante passerait à 1 789 points (1 700 points divisés par le facteur de l'exigence d'activité et arrondis à la baisse, c'est-à-dire 1 700 /0,95]). Si une partie des offres visant la baisse de la demande n'est pas appliquée durant le traitement et que l'activité traitée du soumissionnaire pour la ronde est de 2 000 points, l'admissibilité du soumissionnaire durant la ronde suivante serait de 2 105 points (2 000 points divisés par le facteur d'exigence d'activité et arrondis à la baisse, c'est-à-dire 2 000/0,95]).

79. Exemple d'une activité soumise qui dépasse l'activité traitée : À la septième ronde, l'exigence d'activité est de 100 % et le soumissionnaire Z a 600 points d'admissibilité. À la sixième ronde, l'activité traitée du soumissionnaire Z est aussi de 600 points. Les produits A, B et C valent 200, 400 et 600 points d'admissibilité, respectivement. Le soumissionnaire a une demande traitée pour un bloc du produit A et un bloc du produit B. Il présente les offres suivantes : une offre dans laquelle il réduit sa demande du produit A à 0 bloc, une offre dans laquelle il réduit sa demande du produit B à 0 bloc et une offre dans laquelle il augmente sa demande du produit C à 1 bloc. Si les trois offres sont appliquées durant le traitement des offres, l'activité traitée du soumissionnaire sera de 600 points et le soumissionnaire gardera ses points pour la ronde suivante. Si l'offre dans laquelle il réduit sa demande du produit A est traitée, mais l'offre dans laquelle il réduit sa demande du produit B n'est pas appliquée en raison d'une insuffisance de la demande excédentaire, la demande accrue du produit C ne peut être traitée puisque le niveau d'activité dépasserait son admissibilité pour la ronde. Dans un tel cas, l'activité traitée du soumissionnaire serait de 400 points, mais son admissibilité pour la ronde subséquente sera de 600 points parce que l'activité soumise à la septième ronde et l'activité traitée à la sixième ronde du soumissionnaire sont toutes les deux égales à 600 points. C'est donc dire qu'en appliquant la formule du paragraphe 75 b), cela vaut 600 points au soumissionnaire.

80. Reprenons l'exemple précédent et supposons qu'à la huitième ronde, le soumissionnaire Z effectue une autre offre pour réduire sa demande du produit B à 0 bloc et une offre pour augmenter sa demande du produit C à 1 bloc. Si l'offre pour réduire la demande du produit B n'est pas appliquée de nouveau en raison d'un manque de demande excédentaire, l'admissibilité du soumissionnaire à la neuvième ronde sera de 400 points (400 divisé par l'exigence d'activité ou 400/1). Cependant, à la huitième ronde, si le soumissionnaire Z effectue une offre pour augmenter sa demande du produit A à 1 bloc et conserver sa demande du produit B à 1 bloc (c.-à-d., si le soumissionnaire choisit de retourner à ses offres du début de la septième ronde), ce soumissionnaire aura suffisamment d'admissibilité pour effectuer ces offres et il gardera son admissibilité de 600 points à la neuvième ronde.

I14. Conclusion de la période d'offres à l'étape d'attribution au cadran

81. Si le principe du spectre réservé n'est pas retenu, l'étape au cadran se terminera pour tous les produits dans toutes les zones de service après la première ronde durant laquelle la demande globale pour chaque produit est inférieure ou égale à son inventaire, après le traitement des offres. Cette ronde est appelée ronde finale au cadran.

82. Si le principe de spectre réservé est retenu, l'étape d'attribution au cadran se terminera pour tous les produits dans toutes les zones de service après la première ronde durant laquelle la demande globale pour chaque produit ouvert est inférieure ou égale à son inventaire initial, après le traitement des offres, et il n'y a pas de demande excédentaire pour des blocs dans n'importe quelle bande de fréquences dans une zone de service. Cette ronde est appelée ronde finale au cadran. Une fois ce jalon atteint, ISDE annoncera aux soumissionnaires que les rondes au cadran sont terminées et qu'on passera à l'étape d'assignation (voir l'annexe J).

I15. Information à la fin des rondes au cadran

83. À la fin des rondes au cadran, chaque soumissionnaire saura combien de blocs il a remportés pour chaque produit et à quel prix. Le prix d'une licence générique d'un produit sera le prix affiché du produit pour la ronde finale au cadran.

84. À ce moment, les soumissionnaires connaîtront avec certitude le nombre de licences remporté pour chaque produit. Toutefois, comme il s'agit de licences génériques, ils ne sauront pas nécessairement de quelles licences spécifiques il s'agira.

Annexe J : Étape de l’assignation

1. Après la conclusion de l'étape de l'attribution au cadran, les enchères passeront à l'étape d'assignation, durant laquelle les soumissionnaires se voient assigner les fréquences spécifiques des licences génériques. Les soumissionnaires qui ont obtenu au moins une licence générique durant l'étape de l'attribution au cadran auront la possibilité de participer à l'étape d'assignation.

2. Dans la section 11.1, ISDE a proposé d'inclure les blocs de fréquences que voici dans les enchères, ces blocs visant les zones de service non grevées :

  1. pour la bande de fréquences de 26 à 28 GHz, les blocs C, D, E, F, G, H, J, K, L, M, N, P, Q, R, S et T;
  2. pour la bande de fréquences de 38 GHz, les blocs J, K, L, M, N, P, Q, R, S, T, U, V, W, X, Y et Z.

À noter que les blocs sont désignés en ordre croissant de fréquences, à l'aide des lettres de l'alphabet, exception faite des blocs I et O.

3. L'aire géographique retenue pour les offres à l'étape d'assignation sera la « zone d'assignation ». Une zone d'assignation peut comprendre une zone de service de niveau 5 ou une combinaison de deux zones de service de niveau 5 ou plus, dans la mesure où ces zones sont conformes aux critères énoncés dans le paragraphe 8 (ou le paragraphe 9, si les deux bandes sont assignées l'une après l'autre). L'assignation de fréquences précises établie pour une zone d'assignation servira pour chacune des zones de service dans la zone d'assignation.

4. L'étape d'assignation se composera d'une suite de rondes d'assignation. Pour chaque ronde d'assignation, les soumissionnaires retenus se verront offrir un éventail d'options, correspondant aux bandes de fréquences et aux zones d'assignation attribuées dans la ronde.

5. Les soumissionnaires retenus n'ont pas à présenter d'offre au cours de l'étape d'assignation s'ils n'indiquent aucune préférence d'assignation, puisqu'ils ont en garantie le nombre de licences génériques qu'ils ont remportées au cours de l'étape d'attribution au cadran. Chaque soumissionnaire dispose d'un droit et d'une obligation de remporter une des options de plages de fréquences qui lui sont présentées dans chaque bande et zone d'assignation où le soumissionnaire a remporté ses licences. Chaque soumissionnaire se verra assigner ces blocs de fréquences contigus uniquement, pour chaque bande de fréquences dans une zone d'assignation donnée.

6. Puisqu'il y a deux bandes de fréquences distinctes qui seront offertes dans la mise aux enchères du spectre millimétrique – soit la bande de 26 à 28 GHz et la bande de 38 GHz – ISDE mène une consultation pour savoir s'il y a lieu d'assigner les deux bandes de fréquences dans une zone d'assignation donnée au cours de la même ronde (option 1); ou successivement, l'une après l'autre (option 2), comme il est décrit dans la section 15.8. La rédaction de cette annexe repose sur le postulat voulant que ces deux bandes soient assignées au cours de la même ronde et visent une zone d'assignation donnée, en plus d'aborder les différences inhérentes à l'assignation successive de ces deux bandes.

J1. Zones d'assignation proposées

7. Pour simplifier l'étape d'assignation et faciliter l'assignation du spectre dans diverses zones de service, deux zones de service ou plus de niveau 5 seront regroupées dans une zone d'assignation, sous réserve de certaines conditions présentes.

8. En vertu de l'option 1, deux zones de service ou plus de niveau 5 sont regroupées dans une zone d'assignation, si les conditions suivantes sont remplies :

  1. les zones de service de niveau 5 occupent la même zone de service de niveau 3;
  2. pour chacune de ces zones de service de niveau 5, les mêmes blocs de fréquences seront mis aux enchères dans chacune des bandes;
  3. pour chacune de ces zones de service de niveau 5, les mêmes soumissionnaires ont remporté le même nombre de blocs de fréquences dans chaque bande.

9. En vertu de l'option 2, deux zones de service ou plus de niveau 5 sont regroupées dans une zone d'assignation pour une bande de fréquences donnée (26 à 28 GHz ou 38 GHz), si les conditions suivantes sont remplies :

  1. les zones de service de niveau 5 occupent la même zone de service de niveau 3;
  2. pour chacune de ces zones de service de niveau 5, les mêmes soumissionnaires ont remporté le même nombre de blocs de fréquences concernés.

10. Illustration de zones de service regroupées dans une zone d'assignation : Le tableau J1 ci-dessous donne un exemple de deux zones de service regroupées dans une zone d'assignation. Les zones de service I et II occupent la même zone de niveau 3 et il n'y a aucun bloc de fréquences grevé (c'est donc dire qu'il y a un inventaire de 16 blocs dans chacune des bandes). Le tableau contient une liste du nombre de blocs remporté dans chaque bande par chaque soumissionnaire au cours de l'étape au cadran. Puisque les mêmes soumissionnaires ont remporté le même nombre de blocs de fréquences dans chaque bande, en vertu de l'option 1 et de l'option 2, les deux zones de service seront regroupées dans une zone d'assignation, tandis que chaque soumissionnaire se verra attribuer les mêmes blocs de fréquences dans les zones de service I et II. Donc, si le soumissionnaire 2 se voit attribuer les blocs de fréquences CDE dans la bande de 26 à 28 GHz dans la zone de service I, alors ce soumissionnaire se verra également attribuer les blocs de fréquences CDE dans la bande de 26 à 28 GHz dans la zone de service II.

Tableau J1 : Exemple de zones de service du même niveau 3 regroupées dans une zone d'assignation
Zone de service Blocs remportés dans la bande de 26 à 28 GHz Blocs remportés dans la bande de 38 GHz
I Soumissionnaire 1 : 5 blocs
Soumissionnaire 2 : 3 blocs
Soumissionnaire 3 : 4 blocs
Soumissionnaire 4 : 4 blocs
Soumissionnaire 5 : 0 bloc
Soumissionnaire 1 : 2 blocs
Soumissionnaire 2 : 0 bloc
Soumissionnaire 3 : 4 blocs
Soumissionnaire 4 : 4 blocs
Soumissionnaire 5 : 6 blocs
II Soumissionnaire 1 : 5 blocs
Soumissionnaire 2 : 3 blocs
Soumissionnaire 3 : 4 blocs
Soumissionnaire 4 : 4 blocs
Soumissionnaire 5 : 0 bloc
Soumissionnaire 1 : 2 blocs
Soumissionnaire 2 : 0 bloc
Soumissionnaire 3 : 4 blocs
Soumissionnaire 4 : 4 blocs
Soumissionnaire 5 : 6 blocs

11. Exemple de zones de service de même niveau 3 qui ne sont pas regroupées dans une zone d'assignation : Le tableau J2 ci-dessous illustre une situation où deux zones de service ne peuvent être regroupées dans une zone d'assignation en vertu de l'option 1. Les zones de service III et IV se trouvent dans la même zone de niveau 3 et il n'y a aucun bloc de fréquences grevé. Le tableau contient une liste des blocs remportés par chaque soumissionnaire dans chaque bande au cours de l'étape au cadran. Les mêmes soumissionnaires ont remporté le même nombre de blocs dans la bande de 26 à 28 GHz, mais non dans la bande de 38 GHz. Ainsi, en ce qui concerne la bande de 38 GHz, le soumissionnaire 1 a remporté 6 blocs de fréquences dans la zone de service III, mais n'a remporté que 5 blocs dans la zone de service IV. Il s'ensuit que les deux zones de service ne peuvent être regroupées dans une même zone d'assignation, l'hypothèse retenue étant que ces deux bandes ont été assignées au cours de la même ronde. Ce qui signifie qu'un soumissionnaire ne se verra pas nécessairement assigner les mêmes blocs de fréquences dans les zones de service III et IV.

Tableau J2 : Exemple de zones de service de même niveau 3 qui ne sont pas regroupées dans une zone d'assignation
Zone de service Blocs remportés dans la bande de 26 à 28 GHz Blocs remportés dans la bande de 38 GHz
III Soumissionnaire 1 : 5 blocs
Soumissionnaire 2 : 5 blocs
Soumissionnaire 3:  6 blocs
Soumissionnaire 1 : 6 blocs
Soumissionnaire 2 : 5 blocs
Soumissionnaire 3 : 5 blocs
IV Soumissionnaire 1 : 5 blocs
Soumissionnaire 2 : 5 blocs
Soumissionnaire 3 : 6 blocs
Soumissionnaire 1 : 5 blocs
Soumissionnaire 2 : 5 blocs
Soumissionnaire 3 : 6 blocs

12. Si deux bandes de fréquences sont assignées l'une après l'autre, alors les zones d'assignation peuvent différer pour chacune de ces bandes. En vertu de l'option 2, les zones de service III et IV seraient regroupées dans une zone d'assignation pour ce qui est de la bande de 26 à 28 GHz, mais non pas pour la bande de 38 GHz.

J2. Ordre de déroulement proposé pour les rondes d'assignation

13. ISDE propose de réaliser les rondes d'assignation en ordre décroissant du bassin de population. Cette approche permettra aux soumissionnaires de connaître les fréquences précises qu'ils ont remportées dans les zones d'assignation les plus peuplées, et ce, avant leur participation aux rondes d'assignation dans les zones d'assignation moins peuplées. S'il y a regroupement de certaines zones de service, la population de la zone d'assignation résultante correspondra à la population totale des zones de service de niveau 5 contenues.

14. ISDE propose de tenir successivement des rondes d'assignation distinctes pour chacune des zones d'assignation les plus peuplées, par ordre décroissant de population. 

15. Après l'assignation des huit zones d'assignation les plus peuplées, ISDE propose de lancer en parallèle les enchères pour les zones d'assignation restante. Autrement dit, la présentation d'offres dans plusieurs zones d'assignation surviendra au cours de la même ronde d'assignation et les soumissionnaires seront tenus de présenter simultanément leurs offres pour des bandes de fréquences dans les zones d'assignation visées par cette même ronde d'assignation. Ce qui permettra de réduire la durée de l'étape d'assignation.

16. Après l'assignation dans les huit zones d'assignation les plus peuplées, toutes les autres zones d'assignation restantes seront classées selon la taille de la population, en ordre décroissant d'importance, ce qui donnera lieu à des rondes d'assignation divisées en séances. Des limites seront par ailleurs imposées et feront en sorte que chaque ronde d'assignation ne pourra pas correspondre à plus d'une zone d'assignation rattachée à la même zone de service de niveau 3. Cette limite sera levée au moment où il subsistera moins de 10 zones d'assignation à attribuer. De même, s'il reste 10 zones d'assignation ou plus à attribuer et qu'il n'est pas possible d'inclure 10 zones d'assignation dans une ronde d'assignation tout en respectant la limite, alors la ronde d'assignation pourrait compter moins de 10 zones d'assignation.

17. ISDE estime que le nombre de séances par ronde d'assignation et l'amalgame de zones géographiques permettent un juste équilibre entre, d'une part, le besoin d'une conclusion rapide de l'étape d'assignation et, d'autre part, la capacité des soumissionnaires à traiter des assignations réalisées en parallèle dans diverses zones d'assignation.

18. Le tableau J3 illustre l'ordre de déroulement préliminaire des rondes d'assignation, dans l'hypothèse où chaque zone d'assignation se compose d'une seule zone de service de niveau 5 (c'est-à-dire qu'il n'y a aucun regroupement de zones de service). Les huit zones de service les plus peuplées font l'objet d'une assignation successive au cours des huit premières rondes d'assignation. Chacune des rondes d'assignation 9 à 71 contiennent 10 séances, et chacune des trois dernières rondes d'assignation (72 à 74) comporte moins de 10 séances.

Tableau J3 : Ordre de déroulement proposé des rondes d’assignation en l’absence de regroupement de zones de service
No de la ronde Niveau Nom de la zone Population de la zone de service Population arrondie
1 5-282 Toronto 2 723 714 2 723 714
2 5-187 Île de Montréal | Island of Montreal 1 950 811 1 950 811
3 5-283 Peel 1 379 669 1 379 669
4 5-504 Calgary 1 299 627 1 299 627
5 5-521 Edmonton 1 198 083 1 198 083
6 5-209 Ottawa-Gatineau 1 191 731 1 191 731
7 5-281 York 1 129 351 1 129 351
8 5-117 Québec 766 740 766 740
9 5-400 Winnipeg 748 791 5 079 735
5-293 Kitchener-Waterloo/Guelph 674 893
5-577 Vancouver 665 314
5-280 Durham 643 578
5-185 Mascouche 581 361
5-326 London 399 186
5-041 Halifax 355 575
5-583 Victoria 352 999
5-316 Niagara-St. Catharines 349 283
5-338 Windsor 308 755
10 5-284 Halton 554 215 2 997 345
5-190 Longueuil 523 336
5-572 Surrey 521 460
5-451 Saskatoon 248 978
5-448 Regina 215 802
5-001 St. John's 208 869
5-349 Barrie 206 427
5-563 Kelowna 194 792
5-158 Sherbrooke 171 475
5-146 Trois-Rivières 151 991
71 5-599 Heriot Bay 3 519 16 936
5-650 Tlicho 2 751
5-482 Suffield 2 261
5-536 Anzac 1 943
5-388 Suomi 1 863
5-018 Hopedale 1 434
5-248 Schefferville 1 406
5-239 Sainte-Élisabeth-de-Proulx 862
5-621 Lower Post 682
5-085 Port-Menier 215
72 5-600 Bella Coola 3 293 8 511
5-637 Faro 2 614
5-019 Nain 1 125
5-539 Fort Chipewyan 1 104
5-236 Ashuapmushuan 371
5-247 Caniapiscau 4
73 5-578 Bowen Island 3 259 6 620
5-653 Sahtu 2 433
5-538 Fort McKay 928
74 5-581 Chilliwack South | Chilliwack-Sud 1 393 3 883
5-643 Sanikiluaq 882
5-540 Garden Creek 606
5-638 Mayo 537
5-645 Resolute Bay 330
5-651 Hottah Lake 135
5-649 MacKay Lake -

19. Si certaines zones de service sont regroupées dans des zones d’assignation, l’ordre de déroulement des rondes d’assignation surviendra conformément aux règles énoncées aux paragraphes 14 et 16 de cette annexe.

20. Selon l’information affichée dans le tableau J3, il est supposé que si la bande de 26 à 28 GHz et la bande de 38 GHz font l’objet d’une attribution dans la même ronde d’assignation et si chaque ronde d’assignation donne lieu à un nombre de séances qui peut atteindre 10 après l’assignation dans les zones de service parmi les plus peuplées, alors il y aura au maximum 74 rondes d’assignation. Le nombre de rondes d’assignation sera réduit si certaines zones de service sont regroupées dans des zones d’assignation.

J3. Offres à l’étape de l’assignation

21. Pour chaque ronde d'assignation, le soumissionnaire pourra choisir parmi un éventail d'options d'offres dans chaque bande de fréquences et zone d'assignation attribuées à la ronde. Si deux zones de service ou plus ont fait l'objet d'un regroupement dans une zone d'assignation, le soumissionnaire qui remporte des gains dans ces zones de service se verra offrir une seule gamme d'options d'offres dans chaque bande de la zone d'assignation.

22. Par exemple, supposons que l'ordre de déroulement des rondes d'assignation correspond à celui indiqué dans le tableau J3 et que les bandes de 26 à 28 GHz et de 38 GHz fassent l'objet d'une assignation au cours de la même ronde pour une zone de service donnée. La première ronde d'assignation déterminera alors l'assignation dans les deux bandes pour la zone de service 5-282. Un soumissionnaire qui ne remporte que des blocs de fréquences dans la bande de 26 à 28 GHz et dans la zone de service 5-282 se verra offrir une seule gamme d'options d'offre. Un soumissionnaire qui remporte des blocs dans la bande de 26 à 28 GHz et dans la bande de 38 GHz dans la zone de service 5-282 se verra offrir deux gammes d'options d'offre (une pour chaque bande).

23. Autre exemple, supposons encore une fois que l'ordre de déroulement des rondes d'assignation est celui indiqué dans le tableau J3, prenons la dixième ronde et un soumissionnaire qui remporte des blocs de fréquences dans la bande de 26 à 28 GHz pour les zones de service 5-284 et 5-190 et dans la bande de 38 GHz pour la zone de service 5-572. Si le soumissionnaire ne remporte aucun bloc dans aucune des zones de services assignées au cours de la dixième ronde, alors le soumissionnaire se verra offrir trois options d'offre : dans la bande de 26 à 28 GHz pour la zone de service 5-284; dans la bande de 26 à 28 GHz pour la zone de service 5190; et dans la bande de 38 GHz pour la zone de service 5-572.

24. En ce qui concerne une bande de fréquences donnée dans une zone de service, ISDE propose d'offrir toutes les options d'offres contiguës qui correspondraient au nombre de licences à assigner au soumissionnaire, peu importe le nombre de blocs à assigner aux autres soumissionnaires. Ainsi, un soumissionnaire qui a remporté quatre blocs de fréquences dans la bande de 26 à 28 GHz pour une zone de service donnée disposera de 13 options d'offre : CDEF, DEFG, EFGH, FGHJ, etc. Le soumissionnaire pourrait ne pas remporter certaines des options d'offre qui lui sont proposées si cela empêchait les autres soumissionnaires de se faire assigner du spectre contigu dans la même bande. La raison d'être d'une présentation de toutes les options d'offre pour des blocs contigus, abstraction faite du nombre de licences à assigner à chaque soumissionnaire est la suivante : préserver dans toute la mesure du possible l'anonymat des soumissionnaires, ce qui réduit d'autant les possibilités de spéculation à l'étape d'assignation.

25. Un soumissionnaire a la possibilité de préciser un montant précis pour chacune des options d'offre relativement à une bande et à une zone d'assignation données. Le montant de l'offre doit être un chiffre compris entre 0 et un autre montant, il doit être un multiple de 100 $ et ne peut dépasser 999 999 900 $. Le système de gestion des enchères prendra en compte une valeur d'offre égale à zéro pour toute option d'offre à l'égard de laquelle le soumissionnaire ne présente aucune offre.

J4. Assignation proposée

26. Reconnaissant l'efficacité accrue qui découle du positionnement contigu de blocs de spectre, ISDE propose d'assigner du spectre contigu aux soumissionnaires, et ce, dans chaque bande d'une zone de service.

27. Pour chaque combinaison de bande et de zone d'assignation au cours d'une ronde d'assignation donnée, ISDE propose d'utiliser un solutionneur pour cibler la combinaison d'assignations de licences précise qui produit le montant d'offres le plus élevé, tout en garantissant que chaque soumissionnaire se voit attribuer du spectre contigu dans la bande et la zone d'assignation en question. Une optimisation sera réalisée pour chaque combinaison de bande et de zone d'assignation. En cas d'égalité, où plus d'une combinaison produit la même valeur totale, le solutionneur accordera la priorité aux assignations où tous les blocs non vendus sont contigus. Dans les cas d'autres situations d'égalité, on tranchera au moyen d'un générateur de nombres pseudo-aléatoires intégré au logiciel utilisé pour les enchères.

28. En particulier, s'il y a au moins deux blocs non vendus dans une zone de service ou la zone d'assignation, la situation d'égalité sera résolue en deux étapes. Tout d'abord, le solutionneur déterminera si le montant de l'offre la plus élevée reste le même lorsque tous les blocs non vendus dans la zone de service (ou la zone d'assignation) sont assignés de manière contiguë dans le spectre. Si c'est le cas, le solutionneur sélectionnera une assignation qui maximise la valeur où chaque soumissionnaire se verra assigner du spectre contigu et tous les blocs non vendus seront assignés du spectre contigu. Sinon, le solutionneur sélectionnera une assignation qui maximisera la valeur où chaque soumissionnaire se verra attribuer du spectre contigu (mais le spectre non vendu ne sera pas contigu).

J5. Établissement des prix proposé pour l'étape de l'assignation

29. ISDE propose d'utiliser une règle du deuxième prix pour déterminer les prix que devront payer les soumissionnaires à l'étape d'assignation. Plus précisément, il est proposé d'appliquer les prix de base optimaux pour les soumissionnaires et utilisera la « méthode Vickrey de calcul du second prix » pour déterminer les prix d'assignation. Un prix d'assignation distinct sera déterminé pour chaque bande dans chaque zone d'assignation dans laquelle un soumissionnaire a remporté des blocs. Le prix final que devra payer un soumissionnaire retenu serait donc la somme du (des) prix à l'étape au cadran et du (des) prix à l'étape d'assignation.

30. Une offre lors de l'étape d'assignation est une offre forfaitaire visant des emplacements de fréquences précis d'une gamme de blocs, pour une bande donnée, dans une zone de service donnée. Les prix d'assignation seront déterminés à partir de la série d'offres présentées à l'étape d'assignation pour la bande en question dans la zone d'assignation. Le prix d'assignation vise toute la gamme de blocs attribués à une bande et à une zone d'assignation données, et ne concerne donc pas chacun des blocs qui forment le lot. Eu égard aux règles de détermination des prix, le prix d'assignation sera égal ou inférieur au montant d'offre correspondant et pourrait même être égal à zéro.

31. Aux fins du calcul des prix d'assignation, le prix établi par la méthode Vickrey pour chaque Soumissionnaire J se calcule comme suit. Dans un premier temps, à partir de la valeur de la combinaison gagnante d'offres d'assignation, il faut soustraire le montant de l'offre gagnante du Soumissionnaire J (valeur A). Ensuite, il faut recalculer la combinaison gagnante des offres d'assignation dans l'hypothèse où le total des offres d'assignation du Soumissionnaire J est égal à zéro, comme si le Soumissionnaire J n'avait indiqué aucune préférence pour l'une ou l'autre des options d'assignation qui lui avaient été présentées (valeur B). Le prix établi par la méthode Vickrey pour le Soumissionnaire J correspond donc à la valeur de la combinaison gagnante des offres d'assignation et de toutes les offres du Soumissionnaire J réduites à zéro (valeur B), moins la somme des offres d'assignation gagnantes de tous les soumissionnaires autres que celles du Soumissionnaire J (valeur A), soit la valeur B moins la valeur A.

32. Un autre paiement en sus des prix déterminés par la méthode de calcul Vickrey est parfois exigé du fait de complémentarités ponctuelles. Le cas échéant, le calcul du paiement additionnel exigé d'un soumissionnaire sera pondéré par le nombre de blocs assignés au soumissionnaire dans la bande et la zone d'assignation en question.

33. Concernant une bande et une zone d'assignation données, les prix d'assignations déterminés doivent remplir les conditions que voici :

Première condition : Les prix d'assignation doivent être positifs ou nuls et ne doivent pas être plus élevés que le montant de l'offre retenue à l'étape d'assignation.

Deuxième condition : L'ensemble des prix d'assignation doit être suffisamment élevé pour qu'aucun soumissionnaire ou groupe de soumissionnaires ne soit prêt à payer plus pour une autre assignation réalisable. Si un seul ensemble de prix d'assignation satisfait aux deux premières conditions, celui-ci déterminera les prix d'assignation.

Troisième condition : Si plusieurs ensembles de prix d'assignation satisfont aux deux premières conditions, on sélectionne les ensembles de prix d'assignation ayant la plus basse somme des prix d'assignation à l'échelle des offres retenues à l'étape d'assignation. Si un seul ensemble de prix d'assignation satisfait à ces trois conditions, celui-ci est utilisé pour déterminer les prix d'assignation.

Quatrième condition : Si plusieurs ensembles de prix d'assignation satisfont aux trois premières conditions, l'ensemble de prix d'assignation ayant la plus basse somme pondérée des carrés des différences entre les prix d'assignation et les prix Vickrey sera sélectionné. La pondération est relative au nombre de blocs assignés à ce soumissionnaire (y compris les avoirs préexistants) dans la zone de service ou la zone d'assignation en question. On appelle cette approche de sélection entre ensembles de prix d'assignation à l'échelle des offres sélectionnées à l'assignation « la méthode Vickrey de calcul du deuxième prix ».

34. Un algorithme logiciel sera utilisé pour déterminer l'ensemble de prix d'assignation qui satisfait aux conditions ci-dessus.

35. L'exemple suivant montre comment sont calculés les prix d'assignation. Il est fondé sur le document Spectrum Auction Design (en anglais seulement, PDF : 1 085 KB) publié en 2013 par Peter Cramton.

36. Pour faciliter la compréhension, dans le présent exemple, nous n'utiliserons que six blocs dans la zone de service, soit les zones A, B, C, D, E et F. Imaginons que cinq soumissionnaires (1, 2, 3, 4 et 5) présentent une offre pour l'assignation des six blocs. À l'étape de l'attribution, les soumissionnaires 1, 2, 4 et 5 ont remporté un bloc dans la zone de service et le soumissionnaire 3 a remporté deux blocs. Les soumissionnaires 1 et 4 souhaitent obtenir le bloc A, les soumissionnaires 2 et 5 veulent le bloc B et le soumissionnaire 3 aimerait remporter les blocs A et B après la ronde d'assignation. Les soumissionnaires n'inscrivent aucune valeur dans les autres blocs disponibles à l'assignation. Les offres suivantes sont présentées (où « b » représente le soumissionnaire) :

  • b1{A} = 28 $
  • b2{B} = 20 $
  • b3{AB} = 32 $
  • b4{A} = 14 $
  • b5{B} = 12 $

37. Les offres des cinq soumissionnaires sont représentées dans la figure J1 ci-dessous.

38. Dans cet exemple, la combinaison de valeur la plus élevée des offres serait l'assignation du bloc A au soumissionnaire 1, du bloc B au soumissionnaire 2, et des blocs C, D, E et F aux soumissionnaires 3, 4 et 5, ce qui générerait une valeur de 48 $. La répartition des blocs C, D, E et F entre les soumissionnaires 3, 4 et 5 sera décidée par un algorithme de bris d'égalité fondé sur des nombres aléatoires. Aucune autre assignation de bloc ne permet d'obtenir une valeur plus élevée.

39. Pour calculer le prix Vickrey pour le soumissionnaire 1, son offre retenue (28 $) est soustraite de la valeur de la combinaison retenue (48 $), soit une différence de 20 $. Ensuite, la combinaison d'offres combinatoires retenues est recalculée en fonction d'une situation hypothétique où les offres du soumissionnaire 1 sont exclues. Si on exclut le soumissionnaire 1, la meilleure assignation consiste à assigner le bloc A au soumissionnaire 4 (14 $) et le bloc B au soumissionnaire 2 (20 $), soit une valeur de 34 $. Le prix Vickrey pour le soumissionnaire 1 est calculé comme suit : la valeur de la combinaison gagnante des ensembles en excluant toutes les offres du soumissionnaire 1 (34 $) moins la somme des offres retenues à l'étape d'assignation pour tous les autres soumissionnaires (20 $). Le prix Vickrey est donc de 14 $ (34 $-20 $).

40. De la même manière, pour calculer le prix Vickrey pour le soumissionnaire 2, son offre retenue (20 $) est soustraite de la valeur de la combinaison retenue (48 $), soit une valeur de 28 $. Ensuite, la combinaison des ensembles retenus est recalculée en fonction d'une situation hypothétique où les offres du soumissionnaire 2 sont exclues. Si on exclut le soumissionnaire 2, la meilleure assignation consiste à assigner le bloc A au soumissionnaire 1 et le bloc B au soumissionnaire 5, soit une valeur de 40 $. Le prix Vickrey pour le soumissionnaire 2 est calculé comme suit : la valeur de la combinaison gagnante des ensembles en excluant toutes les offres du soumissionnaire 2 (40 $) moins la somme des offres retenues à l'étape d'assignation pour tous les autres soumissionnaires (28 $). Le prix Vickrey est donc de 12 $ (40 $-28 $).

41. Par conséquent, selon le résultat Vickrey, le soumissionnaire 1 doit payer 14 $ pour l'assignation du bloc A et le soumissionnaire 2 doit payer 12 $ pour le bloc B. Les soumissionnaires 3, 4 et 5 se voient assigner les blocs C, D, E et F à un prix nul. Les revenus totaux découlant de ces paiements sont 14 $ + 12 $ = 26 $. Comme le montre la figure J1, cela signifie que le soumissionnaire 1 peut réduire son offre à 14 $ avant d'être déplacé par le soumissionnaire 4. De même, le soumissionnaire 2 peut réduire son offre à 12 $ avant d'être déplacé par le soumissionnaire 5.

42. Par contre, la somme de ces paiements est de 26 $, ce qui est moins que l'offre du soumissionnaire 3 (32 $) pour l'assignation des blocs A et B. Par conséquent, les soumissionnaires 1 et 2 doivent partager un paiement additionnel de 6 $ (32 $-26 $) afin d'assurer que le paiement groupé est supérieur à celui du soumissionnaire 3, ce qui satisfait à la condition selon laquelle aucun soumissionnaire ou groupe de soumissionnaire n'était prêt à payer davantage pour une assignation alternative réalisable. Pour ce faire, les soumissionnaires 1 et 2 doivent payer ensemble au moins 32 $.

Figure J1 : Exemple de modalités de calcul des prix d’assignation

Figure J1 : Exemple de modalités de calcul des prix d’assignation
Description de la Figure J1

Cette figure est un graphique illustrant l’exemple décrit au paragraphe 36 de l’annexe J, qui montre comment calculer les prix de l’étape d’assignation au moyen de la règle du second prix et pourquoi un paiement additionnel supérieur au second prix est parfois nécessaire.

43. Puisque le même nombre de blocs sont assignés aux soumissionnaires 1 et 2, le paiement additionnel de 6 $ est réparti également entre les deux soumissionnaires. Chaque soumissionnaire doit donc payer 3 $ en plus du prix Vickrey, c'est-à-dire que le soumissionnaire 1 doit payer 17 $ (14 $ + 3 $) et le soumissionnaire 2 doit payer 15 $ (12 $ + 3 $), comme l'indique la figure J1.

44. Cependant, si chaque soumissionnaire était assigné un nombre différent de blocs, les deux soumissionnaires partageraient le paiement additionnel de manière proportionnelle, en se fondant sur le nombre de blocs assignés à chaque soumissionnaire (la quatrième condition). Par exemple, si deux blocs étaient assignés au soumissionnaire 1 et un bloc était assigné au soumissionnaire 2, le soumissionnaire 1 paierait alors un montant additionnel deux fois plus élevé que le soumissionnaire 2.

J6. Information à la fin de chaque ronde d'assignation

Après la conclusion de chaque ronde d'assignation et après la vérification des résultats, chaque soumissionnaire sera informé des licences précises remportées et le prix d'assignation à payer pour chaque bande et zone d'assignation abordée dans la ronde. Ce faisant, les soumissionnaires connaîtront leurs résultats d'une ronde d'assignation avant de participer à une prochaine ronde d'assignation.

J7. Prix final

À la fin de l'étape de l'assignation, ISDE établira le prix final que chaque soumissionnaire gagnant devra payer pour les licences qu'il s'est vu assigner. Ce prix final correspondra à la somme du prix affiché de la dernière ronde au cadran pour toutes les licences génériques remportées par le soumissionnaire et en plus de tout prix d'assignation connexe.

J8. Information à la fin de l'étape d'assignation

Après l'étape d'assignation, les soumissionnaires seront informés des fréquences spécifiques qu'ils ont obtenues ainsi que du prix final à payer.

J9. Information après la fin des enchères

Les renseignements suivants seront publiés à la suite du processus d'enchères :

  • La liste des soumissionnaires retenus, les licences remportées et les prix à payer;
  • Les offres présentées par chaque soumissionnaire dans chaque ronde au cadran ainsi que l'identité des soumissionnaires;
  • Le prix de départ de la ronde et le prix au cadran de chaque produit dans chaque ronde au cadran;
  • Les offres de chaque soumissionnaire à l'étape d'assignation, y compris l'identité des soumissionnaires, et les prix d'assignation correspondants.

Annexe K : Prix initiaux des offres et points d’admissibilité

Le tableau K1 indique les prix initiaux des offres pour des blocs de fréquences, selon la population et le ratio $/MHz/population pour chaque zone de service de niveau 5. La population indiquée est tirée des données démographiques du Recensement de 2016. Le tableau fait également état du nombre de points d’admissibilité pour un bloc de 100 MHz pour chaque zone de service de niveau 5.

Tableau K1 : Prix initiaux des offres et points d’admissibilité pour les blocs de 100 MHz
Niveau Nom de la zone de service Catégorie Population $/MHz/population $/MHz/population Prix initial de l’offre ($) Points d’admissibilité