L'IA pour l’auto-diagnostic de la robotique spatiale et la prédiction précoce des défaillances

SIC est conscient que certains soumissionnaires rencontrent des problèmes techniques avec le portail d’application. Si un soumissionnaire est continuellement redirigé vers le tableau de bord alors qu'il tente d'accéder à une proposition/un défi spécifique :

Si vous continuez à rencontrer des problèmes après avoir essayé ces étapes, veuillez contacter SIC directement à l'adresse solutions@isde-ised.gc.ca

L'Agence spatiale canadienne (ASC) recherche une solution qui réduira les coûts de gestion de la maintenance de la robotique spatiale en utilisant le grand nombre d'enregistrements de données de système stockés pour former un agent pouvant diagnostiquer et prévoir les pannes du matériel de vol.

Promoteur du défi :
Agence spatiale canadienne (ASC)

Mécanisme de financement :
Contrat

Date d'ouverture :
2 septembre 2022

Date de clôture :
10 novembre 2022, 14 h (heure de l'Est)

Pour ce défi, s'il vous plaît, vous référer à l'appel d'offres sur AchatsCanada.

 

Défi
 

Énoncé du problème

Dans le cadre de ce défi, une solution est recherchée pour améliorer l'efficacité d'un programme de maintenance de sous-systèmes robotiques spatiaux tels que des caméras, des capteurs et des mécanismes. La maintenance prédictive (en particulier l'autodiagnostic et la prédiction des pannes) n'est pas un nouveau domaine de recherche. Cependant, avec les progrès de l'apprentissage automatique (AA) et de l'analyse des mégadonnées (AMD), la maintenance prédictive peut entraîner des améliorations significatives de la fiabilité, de la prévision des besoins en matière d'entretien sur la base des modèles de performance de l'équipement et de la réduction des temps d'arrêt de l'équipement.

L'ASC aimerait utiliser la maintenance prédictive fondée sur l'intelligence artificielle (IA) pour minimiser les temps d'arrêt en orbite, prolonger la durée de vie de l'équipement et réduire les risques pour la sécurité, en entretenant l'équipement en fonction de l'usure réelle au lieu d'un calendrier préétabli d'activités d'entretien. La solution ferait usage des enregistrements de données de maintenance historiques et la télémétrie en liaison descendante des opérations passées comme données d'apprentissage (l'ASC peut fournir ces données au(x) soumissionnaire(s) retenu(s)). En fournissant des diagnostics automatiques et une prédiction précoce des pannes, des actions préventives et préparatoires peuvent être prises. L'ASC estime qu'en utilisant de nouvelles technologies numériques telles que l'AA et l'AMD, le coût du cycle de vie de la maintenance des futurs systèmes robotiques peut être considérablement réduit.

Résultats souhaites et éléments à considérer

Résultats essentiels (obligatoires)

La solution doit :

  • Fournir des autodiagnostics et la prédiction de pannes fondée sur l'apprentissage, l'hypothèse et l'analyse à l'aide de données de télémétrie disponibles d'un système robotique spatial
  • Fournir un classificateur de données et un outil d'étiquetage qui comprend la préparation et le nettoyage pour s'assurer que les données sont correctement.
  • Traiter les données déséquilibrées (c'est-à-dire que les opérations nominales seront beaucoup plus fréquentes que les opérations non nominales).
  • Fournir un diagnostic pour aider à isoler les défauts du système.
  • Prédire les pannes des sous-systèmes ou composants du système de vol.
  • Avoir une approche appropriée de la formation initiale à partir d'un ensemble de données et recycler le ou les algorithmes avec de nouveaux échantillons de données ultérieurs, si le système proposé est fondé sur l'apprentissage automatique.

Résultats souhaités supplémentaires

La solution devrait :

  • Être applicable à d'autres types d'équipements (non robotiques).
  • Inclure la sécurité des technologies de l'information dans le cadre de sa conception inhérente.

Historique et contexte

Le Système d'entretien mobile (SEM) est un atout important pour le programme de la Station spatiale internationale (SSI), et sa fiabilité est essentielle au cycle de vie continu de la station. Pour les futures missions comme la station spatiale cislunaire Gateway par exemple, les systèmes robotiques spatiaux avancés fonctionneront dans l'environnement hostile de l'espace lointain et le coût de lancement des pièces de rechange sera considérablement augmenté. La fiabilité, le fonctionnement sûr et le coût d'exploitation de ces systèmes robotiques seront la clé du succès du programme. Il en va de même pour les systèmes de mobilité de surface tels que les rovers et les services commerciaux en orbite et les systèmes actifs d'élimination des débris. En tant que systèmes complexes fonctionnant dans l'espace, les techniques standards de maintenance et de diagnostic des pannes peuvent ne pas être suffisamment rentables. Les méthodes typiques de diagnostic et de prédiction précoce des défaillances nécessitent une expérimentation et une modélisation approfondies au cours du développement initial du système. Caractériser les performances en orbite du système alors qu'il est encore sujet à la gravité terrestre et dans des conditions ambiantes est irréalisable, car cela nécessiterait trop d'analyses techniques et un coût élevé. Les approches modernes fondées sur l'AA et l'AMD pourraient fournir une solution pour surmonter les lacunes d'un programme standard de gestion de la maintenance.

Au moment où le SEM a été développé à la fin des années 1990, le concept d'autodiagnostic n'était pas très développé et il y avait une absence de technologies associées; par conséquent, des approches de maintenance traditionnelles ont été adoptées. En raison des calendriers de lancement et d'autres considérations, l'entretien du SEM était fondé sur un cycle de 2 ans avec une période d'atténuation d'un an. Noter également que l'équipage de la SSI est partiellement responsable des activités de diagnostic et de maintenance. Les registres d'opérations du SEM rapportent qu'un assez large éventail de temps a été consacré au diagnostic et à la correction des anomalies; les exemples variaient de 5 minutes à plusieurs heures – et certaines anomalies ne sont pas encore comprises. Le coût d'opportunité de ce temps correspond aux retards dans l'exécution des expériences scientifiques et aux risques potentiels pour la sécurité. Cette constatation souligne la nécessité d'une approche d'autodiagnostic et de prédiction des défaillances bien fondée et efficace.

Les étapes d'un cas d'utilisation générique où un agent (soit un opérateur de contrôle au sol, soit un logiciel intelligent embarqué) effectue un diagnostic sur un système de vol spatial seraient les suivantes :

  1. Un défaut se produit dans le système de vol; la preuve de ce défaut existe dans la télémétrie du système signalée à l'agent.
  2. Le contexte des opérations est noté; il s'agit essentiellement de garder une trace de l'intention de l'opération en cours et de tous les identifiants d'erreur qui se produisent, ce qui peut aider à affiner la recherche des défauts potentiels pertinents.
  3. Si nécessaire, l'agent peut choisir d'interroger le système de vol pour obtenir des renseignements de diagnostic supplémentaires.
  4. À l'aide des renseignements disponibles, on détermine un diagnostic de défaut probable. Sur la base de ce diagnostic, le système de vol peut être interrogé à nouveau pour confirmer le défaut, et/ou obtenir des données supplémentaires pour caractériser le défaut ou rechercher une cause profonde.
  5. Si le défaut peut être corrigé par une télécommande, alors l'agent envoie la ou les commandes appropriées.
  6. L'agent vérifie que la panne a été correctement réparée. Cela peut nécessiter d'interroger spécifiquement le système de vol pour obtenir des renseignements de diagnostic supplémentaires.

Un autre scénario d'intérêt est la détection autonome des performances en dehors de la valeur nominale. En fonctionnement autonome sans liaison de communication avec le segment sol :

  • Le robot effectue une opération de routine (par exemple, l'insertion d'une charge utile dans un réceptacle).
  • Un agent intelligent compare la télémétrie rapportée par le robot tout au long de l'opération à un modèle fondé sur des opérations similaires précédentes.
  • L'agent détermine si les performances se situent dans des variations normales, ou si une anomalie ou une dégradation des performances s'est produite. Dans ce dernier cas, les données sont signalées pour un téléchargement prioritaire lors de la prochaine fenêtre de communication afin que le personnel au sol puisse effectuer une analyse postérieure détaillée.

La maintenance prédictive est un concept appliqué pour optimiser les plans de maintenance des actifs grâce à la prédiction des défaillances des actifs par le biais de techniques reposant sur les données. Le succès de ces approches, telles que l'AA et l'AMD, dépend de la disponibilité d'un grand nombre de données représentatives. De plus, les données doivent être étiquetées correctement afin de prédire avec précision les schémas de défaillance ou d'effectuer un autodiagnostic. La plupart des problèmes de qualité des données peuvent être résolus par des algorithmes d'apprentissage en profondeur qui peuvent être utilisés pour créer des modèles prédictifs plus précis. Ces modèles d'apprentissage en profondeur pourront appliquer des renseignements provenant de données précédemment étiquetées à de nouvelles données non étiquetées, de sorte que les analyses prédictives et prescriptives deviendront encore plus précises au fil du temps.

À l'avenir, l'Internet industriel des objets (IIO) et l'apprentissage en profondeur devraient jouer un rôle important dans l'avancement de l'analyse prédictive et surmonter les problèmes de qualité des données et le fossé technologique. Des solutions innovantes potentielles pourraient être envisagées pour le Canadarm3 sur la station spatiale cislunaire Gateway ainsi que pour d'autres services commerciaux d'enlèvement de débris en orbite et actifs et de systèmes de mobilité en surface; Le Canada pourrait ouvrir la voie à la mise en œuvre d'un programme de maintenance intelligent pour les systèmes de vols spatiaux.

Valeur maximale de la subvention et déplacements

De multiples contrats pourraient résulter de ce défi.

Phase 1 :

  • Le financement maximal disponible pour tout contrat de la phase 1 résultant de ce défi est de : 150 000 $ CAD, à l'exclusion des taxes applicables, des frais d'expédition, de déplacement et de subsistance, selon les besoins.
  • La durée maximale de tout contrat de la phase 1 résultant de ce défi est de 6 mois (à l'exclusion de la présentation du rapport final).
  • Estimation du nombre de contrats de la phase 1 : 2

Phase 2 :

N.B.: Seulement les entreprises qui auront complété avec succès la Phase 1 seront invitées à soumettre une proposition pour la Phase 2.

  • Le financement maximal disponible pour tout contrat de la phase 2 résultant de ce défi est de : 1 000 000 $ CAD, à l'exclusion des taxes applicables, des frais d'expédition, de voyage et de séjour, selon les besoins.
  • La durée maximale de tout contrat de la phase 2 résultant de ce défi est de 24 mois (à l'exclusion de la présentation du rapport final).
  • Estimation du nombre de contrats de la phase 2 : 1

N.B.: les entreprises sélectionnées peuvent recevoir un contrat par phase, par défi.

Le fait de divulguer l'estimation du financement disponible n'engage aucunement le Canada à payer cette somme. Les décisions finales sur le nombre de bourses des phases 1 et 2 seront prises par le Canada en fonction de facteurs tels que les résultats de l'évaluation, les priorités ministérielles et la disponibilité des fonds.

Déplacements 

Lors de la Phase 1, un soumissionnaire retenu pourrait devoir se déplacer à l'Agence spatiale canadienne, Longueuil (Québec), pour la réunion d'examen final.

Réunion de lancement

Par téléconférence ou vidéoconférence

Réunions d'étape

Par téléconférence ou vidéoconférence

Réunion d'examen final

Par téléconférence ou vidéoconférence, ou Longueuil (Québec)

Les autres communications pourront se faire par téléphone ou par vidéoconférence

Admissibilité
 

Les propositions de solutions peuvent uniquement être présentées par une petite entreprise qui satisfait aux critères suivants :

  • être à but lucratif
  • être constituée au Canada (au fédéral ou au provincial)
  • compter au plus 499 employés équivalent temps plein (ETP)Note de bas de page **
  • mener des activités de recherche-développement au Canada
  • verser présentement au moins 50 % de ses salaires, rémunérations et honoraires annuels à des employés et à des entrepreneurs qui passent la majeure partie de leurs heures de travail au CanadaNote de bas de page **
  • compter au moins 50 % de ses employés ETP dont le lieu de travail habituel est au CanadaNote de bas de page **
  • compter au moins 50 % de ses cadres supérieurs (vice-président ou niveaux supérieurs) dont la résidence principale est au CanadaNote de bas de page **

Critères d'évaluation

La source officielle des critères d'évaluation pour ce défi est le système électronique d'appel d'offres du gouvernement (https://canadabuys.canada.ca/fr/occasions-de-marche/appels-d-offres/pw-22-01003386)

En cas de divergence entre les informations ci-dessous et les informations publiées sur AchatsCanada, AchatsCanada aura préséance.

Le soumissionnaire doit remplir le formulaire électronique de présentation de la proposition pour le volet Défi, et y fournir assez d'information pour permettre au Canada d'évaluer la proposition par rapport aux critères et au schéma d'évaluation. L'information doit montrer en quoi la solution proposée répond à chaque critère.

Partie 1 : Critères obligatoires

Les propositions doivent satisfaire à tous les critères obligatoires indiqués en obtenant la mention « Réussite » pour passer à la partie 2. Les propositions qui ne satisfont pas à tous les critères obligatoires seront jugées non recevables et seront écartées.

Critères obligatoires et critères cotés avec note minimale de passage

(à satisfaire obligatoirement par la proposition du soumissionnaire)

Question 1a : Portée

Décrivez la solution que vous proposez et la manière dont elle relève le défi. Veuillez inclure dans votre description les bases scientifiques et technologiques sur lesquelles repose la solution que vous proposez, et indiquez clairement en quoi votre solution permet d'atteindre tous les résultats souhaités essentiels visés (le cas échéant) dans la section Résultats souhaités de l'avis de défi.

Schéma d'évaluation (obligatoire — réussite/échec)

Réussite

La solution proposée par le Soumissionnaire est bien articulée, respecte la portée du défi et aborde tous les résultats souhaités essentiels (le cas échéant) énoncés dans l'avis de défi.

Échec

La solution proposée s'articule d'une façon qui dépasse la portée du défi.
OU
La solution proposée ne traite pas de tous les résultats souhaités essentiels énoncés dans l'avis de défi.
OU
La solution proposée est mal décrite au point où il est impossible de l'analyser concrètement.
OU
Il existe peu ou pas de preuves scientifiques et / ou techniques indiquant que la solution proposée est susceptible de relever le défi.

Question 2: Niveau de maturité technologique (NMT) actuel
  1. Indiquez le NMT actuel de la solution que vous proposez. (Menu déroulant Menu déroulant du formulaire d'application / soumission)
  2. Décrivez les activités de recherche et développement qui ont été réalisées pour amener la solution proposée au NMT indiqué.
Schéma d'évaluation (obligatoire — réussite/échec)

Réussite

Le Soumissionnaire a démontré que la solution proposée se situe actuellement entre les niveaux NMT 1 et NMT 6 (inclusivement), cela étant justifié par une explication des activités de recherche et développement (R et D) qui ont été réalisées pour amener la solution au NMT indiqué.

Échec

Le Soumissionnaire n'a pas fourni la preuve suffisante pour démontrer que sa solution actuelle se situait entre les niveaux NMT 1 et NMT 6 (inclusivement), notamment :

  1. trop peu de preuves ont été fournies pour établir le NMT;
  2. la solution implique le développement de la recherche de base ou fondamentale;
  3. la solution est démontrée au niveau NMT 7 ou à un niveau supérieur;
  4. l'explication des activités de recherche et développement (R et D) pour justifier le NMT indiqué est insuffisante, inexistante ou manque de clarté;
  5. l'explication ne fait que paraphraser la description d'un NMT donné.
Question 3a: Innovation

Démontrer que la solution proposée correspond à l'une ou à plusieurs des définitions de l'innovation par SIC:

  1. une invention*, une technologie ou un procédé nouveau non offert encore sur le marché;
  2. des modifications importantes apportées à l'application de technologies, de composantes ou de procédés existants pour les utiliser dans des conditions ou un contexte où les applications actuelles ne sont pas possibles;
  3. une amélioration de la fonctionnalité, du coût ou du rendement d'un processus ou d'une technologie existant considéré comme d'avant-garde ou comme la meilleure pratique courante de l'industrie.

*Pour les besoins de SIC, une invention est définie comme un procédé, une amélioration ou un produit novateur et utile qui constitue une nouveauté, c'est-à-dire qui n'est pas généralement connu ou qui ne découle pas de toute évidence d'une façon actuelle de faire les choses.

Schéma d'évaluation (obligatoire — réussite/échec)

Réussite

Le soumissionnaire a démontré que la solution proposée correspond à l'une ou à plusieurs des définitions de l'innovation par SIC.

Échec

  • Le soumissionnaire n'a pas démontré que la solution proposée correspond au moins à l'une des définitions de l'innovation par SIC. OU
  • Le soumissionnaire a démontré que la solution proposée est une amélioration graduelle, une « bonne ingénierie » ou une technologie qui suit le cours normal du développement des produits (c.-à-d. la version ou la mise à jour suivante).
Question 3b : Avancée technologique de pointe

Décrivez en détail les avantages concurrentiels et le niveau d'avancée que l'innovation proposée présente par rapport aux technologies existantes. S'il y a lieu, nommez les technologies existantes ainsi que les concurrents et les substituts potentiels.

Pour faire la preuve de ces éléments, le soumissionnaire devrait fournir les renseignements suivants :

  • les améliorations (mineures ou majeures) par rapport aux technologies ou substituts existants par des comparaisons directes;
  • comment l'innovation proposée créera des avantages concurrentiels dans les créneaux et segments de marché actuels.
Schéma d'évaluation (obligatoire — réussite/échec + points)

0 point/échec :

  • Le soumissionnaire n'a pas démontré que la solution proposée représente une avancée de pointe par rapport aux technologies existantes, y compris les solutions concurrentes. OU
  • La solution proposée apporte une amélioration minimale aux technologies de pointe existantes qui n'est pas suffisante pour créer des avantages concurrentiels dans les créneaux et segments de marché actuels. OU
  • Les avancées proposées sont décrites de manière générale, mais ne sont pas étayées par des preuves précises et mesurables.

5 points/réussite :

  • Le soumissionnaire a démontré que la solution proposée apporte une ou deux améliorations mineures par rapport aux technologies existantes, y compris les solutions concurrentes disponibles, et que ces améliorations pourraient créer des avantages concurrentiels dans les créneaux de marché actuels.

12 points/réussite :

  • Le soumissionnaire a démontré que la solution proposée apporte au moins trois améliorations mineures par rapport aux technologies existantes, y compris les solutions concurrentes disponibles, et que la combinaison de ces améliorations est susceptible de créer des avantages concurrentiels dans les créneaux de marché actuels. OU
  • Le candidat ou le soumissionnaire a démontré que la solution qu'il propose apporte une amélioration majeure aux technologies existantes, ce qui est susceptible de créer des avantages concurrentiels dans les créneaux de marché actuels.

20 points/réussite :

  • Le soumissionnaire a démontré que la solution proposée offre au moins deux améliorations considérables par rapport aux technologies existantes, y compris les solutions concurrentes disponibles, et ces améliorations sont susceptibles de créer des avantages concurrentiels dans les créneaux de marché actuels et pourraient définir de nouveaux segments de marché. OU
  • Le soumissionnaire a démontré que la solution proposée peut être considérée comme une nouvelle référence dans le domaine des technologies de pointe qui devance nettement les concurrents et définira vraisemblablement de nouveaux segments de marché.

Partie 2 : Critères cotés

Les propositions doivent atteindre une note minimale de passage de 50 % pour être jugées comme recevables. Les propositions qui n'atteignent pas la note minimale de passage seront déclarées comme non recevables et seront écartées.

Critères cotés

(à satisfaire par la proposition du soumissionnaire)

Question 1b : Portée

Donnez les raisons scientifiques et technologiques qui démontrent comment la solution proposée permet d'obtenir les résultats souhaités supplémentaires (le cas échéant) indiqués dans la section Résultats souhaités de l'avis de défi. Si aucun résultat supplémentaire n'est indiqué dans l'avis de défi, le texte entré dans cette section ne sera pas pris en considération.

Si aucun résultat supplémentaire n'est indiqué dans l'avis de défi, les soumissionnaires recevront 10 points.

Schéma d'évaluation
  1. L'information fournie est insuffisante pour démontrer que la solution abordera un seul des résultats souhaités supplémentairesà considérer. 0 point
  2. L'information fournie démontre clairement que la solution abordera certains (moins de 50 %) des résultats souhaités supplémentairesà considérer. 3 points
  3. L'information fournie démontre clairement que la solution abordera la plupart (50 % ou plus) des résultats souhaités supplémentairesà considérer. 6 points
  4. L'information fournie démontre clairement que la solution abordera la totalité (100&nbsnbsp;%) des résultats souhaités supplémentairesà considérer. 10 points
Question 4 : Risques scientifiques et technologiques de la Phase 1

Indiquez les risques scientifiques et technologiques potentiels pour l'élaboration de la preuve de faisabilité, et la manière dont ces risques seront atténués dans la phase 1.

Schéma d'évaluation
  1. L'information est insuffisante, ou manquante, pour démontrer que le Soumissionnaire tient compte des risques potentiels et des stratégies d'atténuation, ou l'information comprend d'importantes lacunes. 0 points
  2. L'information fournie démontre que le Soumissionnaire tient compte de certains risques potentiels et stratégies d'atténuation, mais il y a des lacunes mineures relatives aux risques ou aux stratégies connexes. 5 points
  3. L'information fournie démontre clairement que le Soumissionnaire tient suffisamment compte des risques potentiels, et les stratégies d'atténuation connexes sont bien définies. 10 points
Question 5: Plan du projet de la phase 1

Remplissez ce tableau afin de démontrer la faisabilité du plan de projet de la phase 1.

  • Indiquez si des activités ou jalons devront être réalisés simultanément.)
  • Indiquez le NMT estimé à la fin de la phase 1. (Menu déroulant du formulaire électronique de présentation de la proposition pour le volet Défi)
Schéma d'évaluation
  1. L'information est insuffisante, ou manquante, pour démontrer la faisabilité du plan de projet de la phase 1, ou ce plan de projet dépasse la durée maximum indiquée dans l'avis de défi. 0 points
  2. Le plan de projet de la phase 1 est peut-être réalisable, mais cela n'est pas clairement démontré ou il y a des lacunes. 10 points
  3. L'information fournie démontre clairement la faisabilité du plan de projet de la phase 1. 20 points
Question 6: Risques du projet de la phase 1

Indiquez les risques potentiels du projet qui pourraient compromettre la preuve de faisabilité et la façon dont ceux-ci seront atténués à la phase 1.

Le soumissionnaire devrait aborder les risques dans les domaines suivants, s'il y a lieu :

  • Ressources humaines
  • Finances
  • Gestion de projet
  • Propriété intellectuelle
  • Autres risques liés au projet

Note aux soumissionnaires : les risques scientifiques et technologiques ne doivent pas être inclus dans cette section. La question 4 traite des risques scientifiques et technologiques.

Schéma d'évaluation
  1. L'information est insuffisante, ou manquante, pour démontrer que le Soumissionnaire tient compte des risques potentiels et des stratégies d'atténuation, ou l'information comprend d'importantes lacunes. 0 points
  2. L'information fournie démontre que le Soumissionnaire tient compte de certains risques potentiels et stratégies d'atténuation, mais il y a des lacunes mineures relatives aux risques ou aux stratégies d'atténuation connexes. 5 points
  3. L'information fournie démontre clairement que le Soumissionnaire tient suffisamment compte des risques potentiels, et les stratégies d'atténuation connexes sont bien définies. 10 points
Question 7: Équipe de mise en œuvre de la phase 1

Remplissez ce tableau pour démontrer que l'équipe de mise en œuvre de votre projet possède l'expérience et les compétences requises en matière de gestion et de technologie pour exécuter le plan de projet de la phase 1. Un membre de l'équipe de mise en œuvre peut avoir plus d'un rôle.

Schéma d'évaluation
  1. L'information est insuffisante, ou manquante, pour démontrer que l'équipe du projet possède l'expérience et les compétences requises en matière de gestion et de technologie pour exécuter le plan de projet de la phase 1. 0 points
  2. L'information fournie est suffisante, mais comprend des lacunes relatives à l'expérience et aux compétences requises en matière de gestion et de technologie pour exécuter le plan de projet de la phase 1. 10 points
  3. L'information fournie démontre clairement que l'équipe du projet possède l'expérience et les compétences requises en matière de gestion et de technologie pour exécuter le plan de projet de la phase 1. 20 points
Question 8: Inclusivité

Si votre entreprise devait obtenir un financement de Solutions innovatrices Canada, décrivez les mesures que vous pourriez prendre à la phase 1 (p. ex. stratégie de recrutement, stages, étudiants d'un programme coopératif, etc.) pour favoriser la participation des groupes sous-représentés (p. ex. femmes, jeunes, personnes handicapées, Autochtones, minorités visibles) dans les activités de recherche et développement de la solution proposée. Chaque soumissionnaire/demandeur doit mettre uniquement l'accent sur la description des programmes, politiques et initiatives pertinents qui sont actuellement en place ou qu'ils mettraient en place pour appuyer les travaux de R-D à la phase 1.

Note : Ne fournissez aucun renseignement personnel sur les personnes employées par votre entreprise ou de vos sous-traitants dans la réponse ci-dessous.

Evaluation Schema (Point-Rated)
  1. Aucun exemple concret ou description n'a été fourni concernant les mesures qui seraient prises pour encourager la participation de groupes sous-représentés. 0 points
  2. Un exemple concret ou une description a été fourni concernant les mesures qui seraient prises pour encourager la participation de groupes sous-représentés. 5 points
Question 9: Proposition financière de la Phase 1

Remplissez ce tableau afin de démontrer que la proposition financière liée au plan de projet de la phase 1 est réaliste.

Schéma d'évaluation
  1. L'information fournie est insuffisante ou manque de crédibilité, ne parvenant pas à démontrer que la proposition financière du plan de projet de la phase 1 est réaliste. 0 points
  2. L'information est fournie, mais certains coûts ne sont pas crédibles ou ne sont pas clairs dans le plan de projet à la phase 1. 7.5 points
  3. L'information fournie contient des éléments crédibles qui démontrent clairement l'aspect réaliste de la proposition financière du plan de projet de la phase 1. 15 points
Question 10 : Contrôles financiers, suivi et surveillance des finances de la Phase 1

Décrivez les contrôles financiers, de même que le suivi et la surveillance qui serviront à gérer les fonds publics au cours de la phase 1. Le soumissionnaire devrait indiquer si un individu ou une entreprise gérera les fonds publics et doit fournir leurs titres de compétence et/ou leur expérience pertinente.

Schéma d'évaluation
  1. L'information est insuffisante, ou manquante, pour démontrer la capacité du Soumissionnaire à gérer les fonds publics au cours de la phase 1. 0 points
  2. L'information fournie est vague ou contient des lacunes. Le Soumissionnaire a mis en place certains contrôles financiers et mesures de suivi ou surveillance pour gérer les fonds publics au cours de la phase 1. 5 points
  3. L'information fournie démontre clairement que le Soumissionnaire compte sur des contrôles financiers et des mesures de suivi et de surveillance robustes pour gérer les fonds publics au cours de la phase 1. 10 points
Question 11: Stratégie de la phase 2

Décrivez un aperçu réaliste de la stratégie de développement du prototype si votre entreprise était choisie pour la phase 2.

La réponse devrait comprendre :

  • les tâches principales;
  • les coûts estimés des matériaux;
  • les ressources humaines;
  • les risques liés aux projets et les stratégies d'atténuation.

Note : une proposition plus détaillée sera exigée des soumissionnaires choisis pour la phase 2.

Schéma d'évaluation
  1. L'information est insuffisante, ou manquante, pour démontrer que le Demandeur/Soumissionnaire a réfléchi à une stratégie réaliste pour le développement du prototype de la phase 2. 0 points
  2. L'information fournie démontre que la stratégie de développement du prototype de la phase 2 est peut-être réaliste, mais des éléments de la stratégie sont vagues ou contiennent des lacunes. 6 points
  3. L'information fournie démontre que le Demandeur/Soumissionnaire compte sur une stratégie claire et réaliste. 12 points
Question 12: Approche de commercialisation

Décrivez une approche de commercialisation globale ou un modèle d'affaires réaliste pour réussir à commercialiser la technologie ou le service, et dites comment la technologie ou le service vous aidera à développer et à vendre d'autres produits.

Les réponses devraient inclure :

  • Marchés cibles (excluant le gouvernement du Canada)
  • Sources de financement non liées à Solutions innovatrices Canada
  • Transition vers un produit ou service offert sur le marché
  • Autres indicateurs de potentiel commercial et de faisabilité commerciale

Note : une proposition plus détaillée sera exigée des soumissionnaires choisis pour la phase 2 ou le volet Mise à l'essai.

Schéma d'évaluation
  1. Information insuffisante, voire aucune information, fournie pour montrer le potentiel commercial de la solution proposée. 0 points
  2. De l'information a été fournie pour montrer le potentiel commercial de la solution proposée, mais l'approche de commercialisation comporte des lacunes. 6 points
  3. L'approche de commercialisation présentée est réaliste et montre le potentiel commercial de la solution proposée.12 points
Question 13: Avantages pour le Canada

Décrivez les avantages qui pourraient découler de la réussite du développement de votre solution. Les Demandeurs/Soumissionnaires sont invités à prendre en compte les avantages éventuels selon les trois catégories suivantes :

  1. Avantages sur le plan de l'innovation : La contribution prévue pour l'amélioration ou le développement d'innovations industrielles ou technologiques au sein de votre entreprise. Les facteurs d'évaluation pourraient notamment être : les retombées potentielles, la création de propriétés intellectuelles, l'incidence de la nouvelle technologie sur la productivité, etc.
  2. Avantages économiques : L'incidence prévue sur la croissance des entreprises, des grappes et des chaînes d'approvisionnement canadiennes, ainsi que les avantages prévus pour la main-d'œuvre canadienne. Les facteurs d'évaluation pourraient notamment être : le nombre d'emplois créés, le nombre d'emplois bien rémunérés, la hausse des recettes liée au projet, etc.
  3. Avantages pour le public : La contribution prévue pour le public en général dans la mesure où la solution devrait générer des avantages sociaux, environnementaux, de santé, de sécurité ou d'autres avantages pour le Canada. Les réponses peuvent inclure les avantages environnementaux, les avantages en fait d'accessibilité et l'incidence sur les collectivités autochtones.
Schéma d'évaluation
  1. Avantages sur le plan de l'innovation
    Aucun avantage n'est indiqué ou la justification est insuffisante. 0 points
    L'avantage n'est pas significatif ou la justification est limitée. 1 point
    L'avantage est significatif et la justification est adéquate. 2 points
  2. Avantages économiques
    Aucun avantage n'est indiqué ou la justification est insuffisante. 0 points
    L'avantage n'est pas significatif ou la justification est limitée. 1 point
    L'avantage est significatif et la justification est adéquate. 2 points
  3. Avantages pour le public
    Aucun avantage n'est indiqué ou la justification est insuffisante. 0 points
    L'avantage n'est pas significatif ou la justification est limitée. 1 point
    L'avantage est considérable et la justification est adéquate. 2 points

Questions et réponses

Pour ce défi, prière de vous référer à l'appel d'offres sur AchatsCanada.

Toutes les questions concernant ce défi en particulier devraient être adressées à SIC-ISC@tpsgc.gc.ca.

Vous pouvez également consulter la Foire aux questions à propos du programme Solutions innovatrices Canada.

Un lexique est également disponible.