Système pour la fabrication de toiles de nanocomposites

Le Conseil national de recherches du Canada aimerait trouver une solution qui lui permettrait de fabriquer des rouleaux de feuilles ou de toiles de nanocomposites faits de nanotubes de carbone et de polymère afin de paver la voie à la prochaine génération de tissus multifonctionnels ultraperformants destinés à la lutte contre le feu, à l'absorption d'énergie, à la protection contre les rayonnements électromagnétiques, etc.

Promoteur du défi : Conseil national de recherches du Canada (CNRC)

Mécanisme de financement : Contrat

Date d'ouverture : 27 janvier 2020
Date de clôture : 25 mai 2020, 14 h (heure avancée de l'Est)

Pour ce défi, s'il vous plaît, vous référer à l'appel d'offres sur Achats et ventes.

Connectez-vous pour accéder à vos soumissions

 

Défi

Énoncé du problème

Le CNRC offre des services et un soutien en R-D à l'industrie canadienne. Avec sa division de technologies émergentes, il s'est notamment engagé dans la recherche ainsi que dans le développement et le transfert de technologies se rapportant aux nanotubes de carbone (NTC) et aux nanomatériaux connexes. Les composites les plus modernes sont légers, extrêmement performants et multifonctionnels, car ils maîtrisent les propriétés des nanomatériaux comme les NTC, avec lesquels il est pourtant très difficile de travailler pour diverses raisons, dont leur agglomération spontanée et une faible mouillabilité. Le CNRC mène actuellement des études qui fourniront des données à partir desquelles on pourra fabriquer une panoplie de matériaux nanocomposites multifonctionnels, et en démontrer leurs utilités. Toutefois, il lui manque un procédé continu capable de générer des feuilles de NTC-polyuréthane thermoplastique (TPUR) homogènes et uniformes pour évaluer  différents arrangements de matériaux et soutenir les intérêts de commercialisation pour ce matériau composite multifonctionnel.

Le défi consiste à créer un appareillage qui recourra à un nouveau procédé à partir de pâtes de NTC-TPUR ou de mélanges dérivés pour fabriquer de façon ininterrompue des feuilles et des rouleaux de toile d'au moins 30 cm de largeur avec des propriétés mécaniques identiques ou supérieures à celles des toiles fabriquées en laboratoire.

Résultats souhaités et éléments à considérer

Résultats essentiels (obligatoires)

La solution proposée doit être un appareillage qui effectuera ce qui suit.

  1. Production de NTC exfoliés et de suspension/pâte de NTC-TPUR satisfaisant les exigences que voici :
    1. Production continue pendant au moins 3 heures
    2. Rapport de poids NTC/TPUR variable (c.-à-d. 1/1, 1/2, 1/5, 1/10) à une concentration maximale de NTC de 0,5 g/L
    3. NTC d'au moins 1-2 microns de longueur
    4. Dispersion de qualité stable dans la suspension (les particules de NTC/TPUR dans la pâte devraient encore occuper au moins la moitié du volume du récipient 30 minutes après interruption des forces de cisaillement qui ont servi à exfolier les NTC)
  2. Fabrication de rouleaux de feuilles et de toiles de NTC-TPUR de façon ininterrompue pendant au moins deux heures à partir de la pâte de NTC-TPUR
  3. Production d'au moins 10 mètres de composites/toile en l'espace de huit heures
  4. Production de matériau dont la largeur sera d'au moins 30 cm, mais ne dépassera pas 100 cm
  5. Production de feuilles de tissu/toile :
    1. dont la composition est uniforme (selon l'analyse thermogravimétrique) et ne varie pas de plus de 10 % à la grandeur de la feuille
    2. dont on peut contrôler l'épaisseur (de 50 mm à 250 mm, à une précision de 10 %)
    3. dont la concentration de NTC dans la feuille séchée peut être établie entre 10 % et 70 % en poids (masse des nanotubes par rapport à la masse de la toile)
    4. dont les propriétés mécaniques sont semblables ou supérieures à celles du produit fabriqué en laboratoire et peuvent être reproduites (ces propriétés dépendront du type de NTC et du polymère utilisés — par exemple : pour un tissu fait de nanotubes de carbone multifeuillet NC7000MC et de TPUR UAF 472 [Adhesive Films Inc.], module de Young de 1 GPa, résistance à la traction de 40 MPa  élongation à rupture de 70%, et conductivité électrique entre 2000 et 3000 S/m pour une  teneur de  35 % en poids de NTC.)
  6. Compatibilité avec l'eau et les solvants organiques courants comme les alcools, l'acétone, le tétrahydrofurane et le diméthylformamide
  7. Manutention sécuritaire des produits chimiques dangereux (SSTE), des solvants inflammables et des nanomatériaux par un opérateur qualifié
  8. Conformité aux normes de la CSA en électricité (l'inspection sur les lieux est acceptable)
  9. Conformité avec les emplacements de classe I, division 2.
  10. Interface de commande sur ordinateur
  11. Périmètre ne dépassant pas 2 m sur 4 m et hauteur maximale de 2,4 m
  12. Démontage en éléments qui pourront traverser une ouverture de 1 m sur 2,1 m en vue de son installation 

Résultats souhaités supplémentaires

La solution proposée devrait satisfaire aux exigences que voici.

  1. Inclure un système permettant de recycler les solvants récupérés de la pâte (ou leur mélange)
  2. Inclure un système pour contrôler la température de la pâte de NTC-TPUR

Contexte et historique

Individuellement, les nanotubes de carbone (NTC) possèdent d'étonnantes propriétés mécaniques naturelles et se caractérisent par une impressionnante performance fonctionnelle. Ils promettent donc beaucoup pour la fabrication de composites polymériques. Toutefois, maîtriser ces propriétés à l'échelle macroscopique reste difficile. Exfolier correctement les NTC, en obtenir une dispersion stable et les faire interagir avec une interface figurent parmi les principaux obstacles à surmonter dans le domaine des nanocomposites. Les feuilles de polyuréthane thermoplastique (TPUR) à forte teneur en NTC obtenues grâce aux méthodes élaborées au CNRC, qui combinent de bons et de mauvais solvants du TPUR, s'avèrent très prometteuses et pourraient avoir des applications diverses en raison de leurs propriétés (plus grande robustesse, propriétés électriques des laminés de composites, détection automatique, chauffage, protection contre les rayonnements électromagnétiques, résistance au feu, nouveau matériau pour les structures de morphage). Pour satisfaire aux exigences de ces applications, on doit absolument fabriquer des matériaux NTC-TPUR de la bonne composition, aux propriétés homogènes.

Utiliser un mélange solvant/non-solvant facilite l'adsorption du TPUR aux NTC et améliore l'interaction des surfaces, si bien que l'on obtient des matériaux aux propriétés modifiables. D'autre part, on peut récupérer les feuilles rapidement par filtration sous vide. Malheureusement, les NTC s'exfolient mal et la densité inégale des «fibres» NTC-TPUR modifiées dans la feuille en réduit souvent la performance. Habituellement, on exfolie les NTC en solvants organiques par ultrasonication avec une sonde ou dans un bain. Plusieurs obstacles scientifiques doivent cependant être surmontés si l'on veut obtenir une meilleure interaction avec l'interface, par exemple exposer toute la surface disponible des NTC et adsorber le TPUR de façon homogène, sous contrôle, sur des NTC correctement exfoliés et dispersés. Ces difficultés s'accentuent dès que l'on augmente la production, car les forces de cisaillement utilisées pour exfolier et disperser les nanotubes perdent en efficacité ou pourraient raccourcir les NTC. Un autre problème consiste à obtenir un dépôt et une densité uniformes des fibres NTC-TPUR à l'extraction du solvant et au séchage, de manière à garantir la meilleure performance possible et des résultats uniformes.

Pour l'instant, on recourt à l'ultrasonication pour exfolier les NTC, mais les pâtes résultantes ont une composition hétérogène, car les nanotubes s'agglomèrent et l'interaction entre les surfaces n'est pas optimale. En outre, la technique est limitée par les dimensions du système de filtration (30 cm × 30 cm). Lorsque l'on en a besoin de plus grandes, les feuilles/toiles sont collées à chaud avec une presse et leurs raccords sont moins résistants. Dans l'ensemble, les procédés manquent d'efficacité, ce qui entrave la R-D et la commercialisation. On a besoin d'un système de production efficace qui fabriquerait le matériau en continu sans que ses propriétés et sa qualité en pâtissent. Pour l'instant, le CNRC n'est pas en mesure de développer un tel procédé. Théoriquement, on pourrait surmonter ces obstacles en adaptant des approches calquées sur celles en usage dans l'industrie du papier ou le moulage/roulage des tapis. La solution procurerait aux fabricants canadiens un sérieux avantage sur la concurrence, ce qui leur permettrait de mettre au point de nouveaux produits aux particularités uniques.

Références — Articles du CNRC

Y. Martinez-Rubi et coll. - Fabrication of High Content Carbon Nanotube (anglais seulement)

M. Jakubinek et coll. - Stretchable Structure for a Benchtop-Scale Morphed Leading Edge Demonstration (anglais seulement)

M. Jakubinek et coll. - Multifunctional skin materials based on tailorable, carbon-nanotube-polyurethane composite sheets (anglais seulement)

Valeur maximale du marché

Ce défi peut entraîner la création de plusieurs contrats.

Le financement maximal disponible pour tout contrat résultant de la phase 1 de ce défi est de 150 000,00 $ CAD, excluant les taxes applicables, les frais de livraison, de déplacements, ainsi que les frais de subsistance, s'il y a lieu, pour une période pouvant aller jusqu'à 6 mois (à l'exclusion de la soumission du rapport final.)

Nombre estimé de contrats de la phase 1: 2

Le financement maximal disponible pour tout contrat résultant de la phase 2 de ce défi est de 1 000 000,00 $ CAD excluant les taxes applicables, les frais de livraison, de déplacements, ainsi que les frais de subsistance, s'il y a lieu,, pour une période pouvant aller jusqu'à 24 mois (à l'exclusion de la soumission du rapport final). Seules les entreprises admissibles qui ont effectué avec succès la phase 1 seront prises en compte pour la phase 2.

Nombre estimé de contrats de la phase 2: 1

Le fait de divulguer l'estimation du financement disponible n'engage aucunement le Canada à payer cette somme. Les décisions finales sur le nombre de bourses des phases 1 et 2 seront prises par le Canada en fonction de facteurs tels que les résultats de l'évaluation, les priorités ministérielles et la disponibilité des fonds.

Déplacements

À la phase 1, on s'attend à ce que deux réunions exigent du soumissionnaire retenu ou des soumissionnaires retenus les déplacements suivants :

Réunion de lancement

Ottawa (Ontario)

Réunions d'étape

Deux ou trois par téléconférence ou par vidéoconférence, pour faire le point sur la conception ou l'avancement des travaux

Réunion d'examen final

Ottawa (Ontario)

Admissibilité

Les propositions de solutions peuvent uniquement être présentées par une petite entreprise qui satisfait aux critères suivants :

  • être à but lucratif
  • être constituée au Canada (au fédéral ou au provincial)
  • compter au plus 499 employés équivalent temps plein (ETP)Note de bas de page *
  • mener des activités de recherche-développement au Canada
  • verser présentement au moins 50 % de ses salaires, rémunérations et honoraires annuels à des employés et à des entrepreneurs qui passent la majeure partie de leurs heures de travail au CanadaNote de bas de page *
  • compter au moins 50 % de ses employés ETP dont le lieu de travail habituel est au CanadaNote de bas de page *
  • compter au moins 50 % de ses cadres supérieurs (vice-président ou niveaux supérieurs) dont la résidence principale est au CanadaNote de bas de page *

Critères d'évaluation

La source officielle des critères d'évaluation pour ce défi est le système électronique d'appel d'offres du gouvernement

En cas de divergence entre les informations ci-dessous et les informations publiées sur Achats et Ventes, Achats et Ventes aura préséance.

Le soumissionnaire doit remplir le formulaire électronique de présentation de la proposition pour le volet Défi, et y fournir assez d’information pour permettre au Canada d’évaluer la proposition par rapport aux critères et au schéma d’évaluation. L’information doit montrer en quoi la solution proposée répond à chaque critère.

Partie 1 : Critères obligatoires

Les propositions doivent satisfaire à tous les critères obligatoires indiqués en obtenant la mention « Réussite » pour passer à la partie 2. Les propositions qui ne satisfont pas à tous les critères obligatoires seront jugées non recevables et seront écartées.

Critères obligatoires et critères cotés avec note minimale de passage

(à satisfaire obligatoirement par la proposition du soumissionnaire)

Question 1a : Portée

Décrivez la solution que vous proposez et la manière dont elle relève le défi. Veuillez inclure dans votre description les bases scientifiques et technologiques sur lesquelles repose la solution que vous proposez, et indiquez clairement en quoi votre solution permet d’atteindre tous les résultats souhaités essentiels visés (le cas échéant) dans la section Résultats souhaités de l’avis de défi.

Schéma d’évaluation (obligatoire - réussite/échec)

Réussite

La solution proposée par le Soumissionnaire est bien articulée, respecte la portée du défi et aborde tous les résultats souhaités essentiels (le cas échéant) énoncés dans l’avis de défi.

Échec

La solution proposée s’articule d’une façon qui dépasse la portée du défi.
OU
La solution proposée ne traite pas de tous les résultats souhaités essentiels énoncés dans l’avis de défi.
OU
La solution proposée est mal décrite au point où il est impossible de l’analyser concrètement.
OU
Il existe peu ou pas de preuves scientifiques et / ou techniques indiquant que la solution proposée est susceptible de relever le défi.

Question 2: Niveau de maturité technologique (NMT) actuel
  1. Indiquez le NMT actuel de la solution que vous proposez. (Menu déroulant Menu déroulant du formulaire d’application / soumission)
  2. Décrivez les activités de recherche et développement qui ont été réalisées pour amener la solution proposée au NMT indiqué.
Schéma d’évaluation (obligatoire - réussite/échec)

Réussite

Le Soumissionnaire a démontré que la solution proposée se situe actuellement entre les niveaux NMT 1 et NMT 6 (inclusivement), cela étant justifié par une explication des activités de recherche et développement (R et D) qui ont été réalisées pour amener la solution au NMT indiqué.

Échec

Le Soumissionnaire n’a pas fourni la preuve suffisante pour démontrer que sa solution actuelle se situait entre les niveaux NMT 1 et NMT 6 (inclusivement), notamment :

  1. trop peu de preuves ont été fournies pour établir le NMT;
  2. la solution implique le développement de la recherche de base ou fondamentale;
  3. la solution est démontrée au niveau NMT 7 ou à un niveau supérieur;
  4. l’explication des activités de recherche et développement (R et D) pour justifier le NMT indiqué est insuffisante, inexistante ou manque de clarté;
  5. l’explication ne fait que paraphraser la description d’un NMT donné.
Question 3a: Innovation

Démontrer que la solution proposée correspond à l’une ou à plusieurs des définitions de l’innovation par SIC:

  1. une invention*, une technologie ou un procédé nouveau non offert encore sur le marché;
  2. des modifications importantes apportées à l’application de technologies, de composantes ou de procédés existants pour les utiliser dans des conditions ou un contexte où les applications actuelles ne sont pas possibles;
  3. une amélioration de la fonctionnalité, du coût ou du rendement d’un processus ou d’une technologie existant considéré comme d’avant-garde ou comme la meilleure pratique courante de l’industrie.

*Pour les besoins de SIC, une invention est définie comme un procédé, une amélioration ou un produit novateur et utile qui constitue une nouveauté, c’est-à-dire qui n’est pas généralement connu ou qui ne découle pas de toute évidence d’une façon actuelle de faire les choses.

Schéma d’évaluation (obligatoire - réussite/échec)

Réussite

Le soumissionnaire a démontré que la solution proposée correspond à l’une ou à plusieurs des définitions de l’innovation par SIC.

Échec

  • Le soumissionnaire n’a pas démontré que la solution proposée correspond au moins à l’une des définitions de l’innovation par SIC. OU
  • Le soumissionnaire a démontré que la solution proposée est une amélioration graduelle, une « bonne ingénierie » ou une technologie qui suit le cours normal du développement des produits (c.-à-d. la version ou la mise à jour suivante).
Question 3b : Avancée technologique de pointe

Décrivez en détail les avantages concurrentiels et le niveau d’avancée que l’innovation proposée présente par rapport aux technologies existantes. S’il y a lieu, nommez les technologies existantes ainsi que les concurrents et les substituts potentiels.

Pour faire la preuve de ces éléments, le soumissionnaire devrait fournir les renseignements suivants :

  • les améliorations (mineures ou majeures) par rapport aux technologies ou substituts existants par des comparaisons directes;
  • comment l’innovation proposée créera des avantages concurrentiels dans les créneaux et segments de marché actuels.
Schéma d’évaluation (obligatoire – réussite/échec + points)

0 point/échec :

  • Le soumissionnaire n’a pas démontré que la solution proposée représente une avancée de pointe par rapport aux technologies existantes, y compris les solutions concurrentes. OU
  • La solution proposée apporte une amélioration minimale aux technologies de pointe existantes qui n’est pas suffisante pour créer des avantages concurrentiels dans les créneaux et segments de marché actuels. OU
  • Les avancées proposées sont décrites de manière générale, mais ne sont pas étayées par des preuves précises et mesurables.

5 points/réussite :

  • Le soumissionnaire a démontré que la solution proposée apporte une ou deux améliorations mineures par rapport aux technologies existantes, y compris les solutions concurrentes disponibles, et que ces améliorations pourraient créer des avantages concurrentiels dans les créneaux de marché actuels.

12 points/réussite :

  • Le soumissionnaire a démontré que la solution proposée apporte au moins trois améliorations mineures par rapport aux technologies existantes, y compris les solutions concurrentes disponibles, et que la combinaison de ces améliorations est susceptible de créer des avantages concurrentiels dans les créneaux de marché actuels. OU
  • Le candidat ou le soumissionnaire a démontré que la solution qu’il propose apporte une amélioration majeure aux technologies existantes, ce qui est susceptible de créer des avantages concurrentiels dans les créneaux de marché actuels.

20 points/réussite :

  • Le soumissionnaire a démontré que la solution proposée offre au moins deux améliorations considérables par rapport aux technologies existantes, y compris les solutions concurrentes disponibles, et ces améliorations sont susceptibles de créer des avantages concurrentiels dans les créneaux de marché actuels et pourraient définir de nouveaux segments de marché. OU
  • Le soumissionnaire a démontré que la solution proposée peut être considérée comme une nouvelle référence dans le domaine des technologies de pointe qui devance nettement les concurrents et définira vraisemblablement de nouveaux segments de marché.

Partie 2 : Critères cotés

Les propositions doivent atteindre une note minimale de passage de 50 % pour être jugées comme recevables. Les propositions qui n’atteignent pas la note minimale de passage seront déclarées comme non recevables et seront écartées.

Critères cotés

(à satisfaire par la proposition du soumissionnaire)

Question 1b : Portée

Donnez les raisons scientifiques et technologiques qui démontrent comment la solution proposée permet d’obtenir les résultats souhaités supplémentaires (le cas échéant) indiqués dans la section Résultats souhaités de l’avis de défi. Si aucun résultat supplémentaire n'est indiqué dans l'avis de défi,  le texte entré dans cette section ne sera pas pris en considération.

Si aucun résultat supplémentaire n'est indiqué dans l'avis de défi, les soumissionnaires recevront 10 points.

Schéma d’évaluation
  1. L’information fournie est insuffisante pour démontrer que la solution abordera un seul des résultats souhaités supplémentaires à considérer. 0 point
  2. L’information fournie démontre clairement que la solution abordera certains (moins de 50 %) des résultats souhaités supplémentaires à considérer. 3 points
  3. L’information fournie démontre clairement que la solution abordera la plupart (50 % ou plus) des résultats souhaités supplémentaires à considérer. 6 points
  4. L’information fournie démontre clairement que la solution abordera la totalité (100 %) des résultats souhaités supplémentaires à considérer. 10 points
Question 4 : Risques scientifiques et technologiques de la Phase 1

Indiquez les risques scientifiques et technologiques potentiels pour l’élaboration de la preuve de faisabilité, et la manière dont ces risques seront atténués dans la phase 1.

Schéma d’évaluation
  1. L’information est insuffisante, ou manquante, pour démontrer que le Soumissionnaire tient compte des risques potentiels et des stratégies d’atténuation, ou l’information comprend d’importantes lacunes. 0 points
  2. L’information fournie démontre que le Soumissionnaire tient compte de certains risques potentiels et stratégies d’atténuation, mais il y a des lacunes mineures relatives aux risques ou aux stratégies connexes. 5 points
  3. L’information fournie démontre clairement que le Soumissionnaire tient suffisamment compte des risques potentiels, et les stratégies d’atténuation connexes sont bien définies. 10 points
Question 5: Plan du projet de la phase 1

Remplissez ce tableau afin de démontrer la faisabilité du plan de projet de la phase 1.

  • Indiquez si des activités ou jalons devront être réalisés simultanément.)
  • Indiquez le NMT estimé à la fin de la phase 1. (Menu déroulant du formulaire électronique de présentation de la proposition pour le volet Défi)
Schéma d’évaluation
  1. L’information est insuffisante, ou manquante, pour démontrer la faisabilité du plan de projet de la phase 1, ou ce plan de projet dépasse la durée maximum indiquée dans l’avis de défi. 0 points
  2. Le plan de projet de la phase 1 est peut-être réalisable, mais cela n’est pas clairement démontré ou il y a des lacunes. 10 points
  3. L’information fournie démontre clairement la faisabilité du plan de projet de la phase 1. 20 points
Question 6: Risques du projet de la phase 1

Indiquez les risques potentiels du projet qui pourraient compromettre la preuve de faisabilité et la façon dont ceux-ci seront atténués à la phase 1.

Le soumissionnaire devrait aborder les risques dans les domaines suivants, s’il y a lieu :

  • Ressources humaines
  • Finances
  • Gestion de projet
  • Propriété intellectuelle
  • Autres risques liés au projet

Note aux soumissionnaires : les risques scientifiques et technologiques ne doivent pas être inclus dans cette section. La question 4 traite des risques scientifiques et technologiques.

Schéma d’évaluation
  1. L’information est insuffisante, ou manquante, pour démontrer que le Soumissionnaire tient compte des risques potentiels et des stratégies d’atténuation, ou l’information comprend d’importantes lacunes. 0 points
  2. L’information fournie démontre que le Soumissionnaire tient compte de certains risques potentiels et stratégies d’atténuation, mais il y a des lacunes mineures relatives aux risques ou aux stratégies d’atténuation connexes. 5 points
  3. L’information fournie démontre clairement que le Soumissionnaire tient suffisamment compte des risques potentiels, et les stratégies d’atténuation connexes sont bien définies. 10 points
Question 7: Équipe de mise en œuvre de la phase 1

Remplissez ce tableau pour démontrer que l’équipe de mise en œuvre de votre projet possède l’expérience et les compétences requises en matière de gestion et de technologie pour exécuter le plan de projet de la phase 1. Un membre de l’équipe de mise en œuvre peut avoir plus d’un rôle.

Schéma d’évaluation
  1. L’information est insuffisante, ou manquante, pour démontrer que l’équipe du projet possède l’expérience et les compétences requises en matière de gestion et de technologie pour exécuter le plan de projet de la phase 1. 0 points
  2. L’information fournie est suffisante, mais comprend des lacunes relatives à l’expérience et aux compétences requises en matière de gestion et de technologie pour exécuter le plan de projet de la phase 1. 10 points
  3. L’information fournie démontre clairement que l’équipe du projet possède l’expérience et les compétences requises en matière de gestion et de technologie pour exécuter le plan de projet de la phase 1. 20 points
Question 8: Inclusivité

Si votre entreprise devait obtenir un financement de Solutions innovatrices Canada, décrivez les mesures que vous pourriez prendre à la phase 1 (p. ex. stratégie de recrutement, stages, étudiants d’un programme coopératif, etc.) pour favoriser la participation des groupes sous-représentés (p. ex. femmes, jeunes, personnes handicapées, Autochtones, minorités visibles) dans les activités de recherche et développement de la solution proposée. Chaque soumissionnaire/demandeur doit mettre uniquement l’accent sur la description des programmes, politiques et initiatives pertinents qui sont actuellement en place ou qu’ils mettraient en place pour appuyer les travaux de R-D à la phase 1.

Note : Ne fournissez aucun renseignement personnel sur les personnes employées par votre entreprise ou de vos sous-traitants dans la réponse ci-dessous.

Evaluation Schema (Point-Rated)
  1. Aucun exemple concret ou description n’a été fourni concernant les mesures qui seraient prises pour encourager la participation de groupes sous-représentés. 0 points
  2. Un exemple concret ou une description a été fourni concernant les mesures qui seraient prises pour encourager la participation de groupes sous-représentés. 5 points
Question 9: Proposition financière de la Phase 1

Remplissez ce tableau afin de démontrer que la proposition financière liée au plan de projet de la phase 1 est réaliste.

Schéma d’évaluation
  1. L’information fournie est insuffisante ou manque de crédibilité, ne parvenant pas à démontrer que la proposition financière du plan de projet de la phase 1 est réaliste. 0 points
  2. L’information est fournie, mais certains coûts ne sont pas crédibles ou ne sont pas clairs dans le plan de projet à la phase 1. 7.5 points
  3. L’information fournie contient des éléments crédibles qui démontrent clairement l’aspect réaliste de la proposition financière du plan de projet de la phase 1. 15 points
Question 10 : Contrôles financiers, suivi et surveillance des finances de la Phase 1

Décrivez les contrôles financiers, de même que le suivi et la surveillance qui serviront à gérer les fonds publics au cours de la phase 1. Le soumissionnaire devrait indiquer si un individu ou une entreprise gérera les fonds publics et doit fournir leurs titres de compétence et/ou leur expérience pertinente.

Schéma d’évaluation
  1. L’information est insuffisante, ou manquante, pour démontrer la capacité du Soumissionnaire à gérer les fonds publics au cours de la phase 1. 0 points
  2. L’information fournie est vague ou contient des lacunes. Le Soumissionnaire a mis en place certains contrôles financiers et mesures de suivi ou surveillance pour gérer les fonds publics au cours de la phase 1. 5 points
  3. L’information fournie démontre clairement que le Soumissionnaire compte sur des contrôles financiers et des mesures de suivi et de surveillance robustes pour gérer les fonds publics au cours de la phase 1. 10 points
Question 11: Stratégie de la phase 2

Décrivez un aperçu réaliste de la stratégie de développement du prototype si votre entreprise était choisie pour la phase 2.

La réponse devrait comprendre :

  • les tâches principales;
  • les coûts estimés des matériaux;
  • les ressources humaines;
  • les risques liés aux projets et les stratégies d’atténuation.

Note : une proposition plus détaillée sera exigée des soumissionnaires choisis pour la phase 2.

Schéma d’évaluation
  1. L’information est insuffisante, ou manquante, pour démontrer que le Demandeur/Soumissionnaire a réfléchi à une stratégie réaliste pour le développement du prototype de la phase 2. 0 points
  2. L’information fournie démontre que la stratégie de développement du prototype de la phase 2 est peut-être réaliste, mais des éléments de la stratégie sont vagues ou contiennent des lacunes. 6 points
  3. L’information fournie démontre que le Demandeur/Soumissionnaire compte sur une stratégie claire et réaliste. 12 points
Question 12: Approche de commercialisation

Décrivez une approche de commercialisation globale ou un modèle d’affaires réaliste pour réussir à commercialiser la technologie ou le service, et dites comment la technologie ou le service vous aidera à développer et à vendre d’autres produits.

Les réponses devraient inclure :

  • Marchés cibles (excluant le gouvernement du Canada)
  • Sources de financement non liées à Solutions innovatrices Canada
  • Transition vers un produit ou service offert sur le marché
  • Autres indicateurs de potentiel commercial et de faisabilité commerciale

Note : une proposition plus détaillée sera exigée des soumissionnaires choisis pour la phase 2 ou le volet Mise à l’essai.

Schéma d’évaluation
  1. Information insuffisante, voire aucune information, fournie pour montrer le potentiel commercial de la solution proposée. 0 points
  2. De l’information a été fournie pour montrer le potentiel commercial de la solution proposée, mais l’approche de commercialisation comporte des lacunes. 6 points
  3. L’approche de commercialisation présentée est réaliste et montre le potentiel commercial de la solution proposée.12 points
Question 13: Avantages pour le Canada

Décrivez les avantages qui pourraient découler de la réussite du développement de votre solution. Les Demandeurs/Soumissionnaires sont invités à prendre en compte les avantages éventuels selon les trois catégories suivantes :

  1. Avantages sur le plan de l’innovation : La contribution prévue pour l’amélioration ou le développement d’innovations industrielles ou technologiques au sein de votre entreprise. Les facteurs d’évaluation pourraient notamment être : les retombées potentielles, la création de propriétés intellectuelles, l’incidence de la nouvelle technologie sur la productivité, etc.
  2. Avantages économiques : L’incidence prévue sur la croissance des entreprises, des grappes et des chaînes d’approvisionnement canadiennes, ainsi que les avantages prévus pour la main-d’œuvre canadienne. Les facteurs d’évaluation pourraient notamment être : le nombre d’emplois créés, le nombre d’emplois bien rémunérés, la hausse des recettes liée au projet, etc.
  3. Avantages pour le public : La contribution prévue pour le public en général dans la mesure où la solution devrait générer des avantages sociaux, environnementaux, de santé, de sécurité ou d’autres avantages pour le Canada. Les réponses peuvent inclure les avantages environnementaux, les avantages en fait d’accessibilité et l’incidence sur les collectivités autochtones.
Schéma d’évaluation
  1. Avantages sur le plan de l’innovation
    Aucun avantage n’est indiqué ou la justification est insuffisante. 0 points
    L’avantage n’est pas significatif ou la justification est limitée. 1 point
    L’avantage est significatif et la justification est adéquate. 2 points
  2. Avantages économiques
    Aucun avantage n’est indiqué ou la justification est insuffisante. 0 points
    L’avantage n’est pas significatif ou la justification est limitée. 1 point
    L’avantage est significatif et la justification est adéquate. 2 points
  3. Avantages pour le public
    Aucun avantage n’est indiqué ou la justification est insuffisante. 0 points
    L’avantage n’est pas significatif ou la justification est limitée. 1 point
    L’avantage est considérable et la justification est adéquate. 2 points

Questions et réponses

Pour ce défi, prière de vous référer à l'appel d'offres sur Achats et ventes.

Toutes les questions concernant ce défi en particulier devraient être adressées à SIC-ISC@tpsgc.gc.ca.

Vous pouvez également consulter la Foire aux questions à propos du programme Solutions innovatrices Canada.

Un lexique est également disponible.