L’industrie canadienne des semi-conducteurs

L’industrie canadienne des semi-conducteurs

Pour la population canadienne, les semi-conducteurs sont indispensables au quotidien, étant nécessaires au fonctionnement des technologies actuelles et des innovations dans presque tous les secteurs, dont ceux de l’automobile, des télécommunications, de la défense et des technologies à faibles émissions de carbone.

Le Canada possède une industrie des semi-conducteurs novatrice et fermement établie qui continue de se tailler une place de choix sur les marchés mondiaux et qui met à profit une économie de plus en plus axée sur le numérique et la protection de l’environnement. Le gouvernement du Canada est déterminé à appuyer les percées qui permettront de faire du pays un fournisseur mondial d’importance dans le domaine des technologies spécialisées des semi-conducteurs.

À propos des semi-conducteurs

Les semi-conducteurs sont omniprésents. Saviez-vous qu’au Canada, une personne normale se sert pratiquement tous les jours d’un objet contenant des semi-conducteurs?

Les semi-conducteurs sont utilisés dans presque tous les systèmes et appareils électroniques, notamment les appareils électroménagers, les téléphones intelligents, les ordinateurs, les automobiles, l’équipement médical et les satellites.

Ils ont aussi une incidence sur la prospérité économique, les cibles environnementales et la sécurité nationale du Canada.

De quoi s’agit-il exactement?

Les semi-conducteurs, souvent appelés puces ou micropuces, sont des matériaux utilisés pour la conductivité électrique. Sa conductivité se situe quelque part entre celle d’un conducteur et celle d’un isolant, ce qui lui confère la capacité unique de contrôler le flux d’électricité dans les équipements et appareils électroniques.

Ils jouent un rôle crucial à l’égard de l’avenir de l’économie canadienne. Les puces et micropuces faites de matériaux semi-conducteurs sont des composants de base essentiels aux secteurs de l’économie numérique, dont ceux de l’intelligence artificielle, de l’informatique quantique, des capteurs quantiques, ainsi qu’à d’autres technologies émergentes.

Une industrie des semi-conducteurs robuste pour les Canadiens

Dans le monde entier, la demande en semi-conducteurs est en croissance, et le Canada a tout avantage à accroître ses capacités dans ce domaine. Le Canada se positionne comme chef de file de l’industrie par les différents axes d’action suivants.

Securing supply chains

Établissement de chaînes d’approvisionnement fiables
Le gouvernement du Canada tire parti des occasions lui permettant d’accroître les capacités de son industrie des semi-conducteurs.

Strengthening Canada’s R&D

Renforcement des activités de recherche-développement
Le Canada est reconnu comme un pôle de la recherche-développement et de la conception. Il est réputé pour son expertise de calibre mondial à l’égard des volets spécialisés à forte valeur de la production de semi-conducteurs, dont la fabrication de semi-conducteurs composés et le conditionnement avancé.

Fighting climate change

Lutte contre les changements climatiques
Les semi-conducteurs jouent un rôle de premier plan dans la lutte contre les changements climatiques, puisque les nouvelles technologies à faibles émissions de carbone nécessitent de grandes quantités de semi-conducteurs durables et efficaces.

Ensuring national security

Maintien de la sécurité nationale
L’industrie des semi-conducteurs s’appuie largement sur la coopération internationale. Le Canada collabore avec des pays aux vues similaires, dont les États-Unis, pour établir des chaînes d’approvisionnement résilientes dans le domaine.

 

Le processus de production des semi-conducteurs

De façon générale, le processus de production des semi-conducteurs s’articule en trois étapes :

  1. Conception
    • L’étape de conception comprend l’élaboration globale de l’architecture et de la disposition du semi-conducteur, de même que la validation, la vérification et la mise à l’essai, jusqu’à l’obtention de résultats permettant la production de masse.
    • Cette étape est des plus complexes. La conception s’étale sur plusieurs années, requiert de vastes connaissances et compétences et exige des travaux considérables de recherche-développement.
  2. Fabrication
    • À cette étape, le produit physique est fabriqué en usine.
    • Concrètement, il s’agit de réaliser la gravure de composants électroniques sur des tranches (en général, des tranches de silicium). Cette étape peut prendre de 12 à 20 semaines.
  3. Assemblage, mise à l’essai et conditionnement
    • À cette étape, les semi-conducteurs sont placés dans un boîtier protecteur qui facilite la jonction électrique avec les produits finaux. Cette dernière étape vient ainsi conclure le processus de production.
    • Les structures internes des semi-conducteurs font continuellement l’objet d’avancées technologiques alors que leur taille diminue de plus en plus. À l’heure actuelle, les puces à la fine pointe de la technologie sont de la largeur de quelques atomes seulement! Pour arriver à ces progrès, il y a une recherche constante de nouvelles façons de combiner et d’empiler les micropuces (ce qu’on appelle le conditionnement avancé).
    • Cette étape peut prendre jusqu’à six semaines et nécessite des installations de production spécialisées.

Dernières nouvelles

  • En avril 2024, le premier ministre Justin Trudeau a annoncé un nouvel investissement fédéral de 59,9 millions de dollars pour soutenir des projets menés par l’entreprise IBM Canada et le Centre de Collaboration MiQro Innovation (C2MI), l’un des chefs de file de la recherche et de l’innovation en microélectronique au Canada, afin d’augmenter la production de semi-conducteurs et de stimuler la croissance économique.
  • En mars 2023, ISDE a annoncé l’octroi d’une contribution de 36 millions de dollars, par l’entremise du Fonds stratégique pour l’innovation, à Ranovus Inc., une entreprise d’Ottawa. Cette contribution viendra soutenir un projet de 100 millions de dollars qui renforcera la capacité canadienne de production de semi-conducteurs dont la technologie pourra être mise en application dans les travaux d’intelligence artificielle.
  • Dans une déclaration conjointe publiée à la suite de la visite à Ottawa du président Biden en mars 2023, il a été annoncé que le Canada investirait jusqu’à 250 millions de dollars dans des projets liés aux semi-conducteurs par l’entremise du Fonds stratégique pour l’innovation.
  • Dans le cadre de la Déclaration de l’Amérique du Nord du 10 janvier 2023, il a été annoncé que le Canada investirait jusqu’à 250 millions de dollars dans des projets liés aux semi-conducteurs par l’entremise du Fonds stratégique pour l’innovation.
  • En février 2022, ISDE a lancé le défi Approvisionnement en semi-conducteurs, doté d’une enveloppe de 150 millions de dollars. Ce défi visait à obtenir des propositions d’idées ambitieuses et de grande envergure pour aider le Canada à perfectionner ses capacités de recherche-développement et de production, à contribuer à un réseau et aux chaînes d’approvisionnement à l’échelle nationale, et à se positionner comme fournisseur mondial essentiel de semi-conducteurs, notamment en ce qui concerne les semi-conducteurs composés, les capteurs et systèmes microélectromécaniques et le conditionnement avancé.
  • Dans le budget de 2022, il était proposé de fournir 45 millions de dollars sur 4 ans, à compter de 2022-2023, selon la comptabilité de caisse, à Innovation, Sciences et Développement économique Canada pour qu’il consulte des intervenants, effectue une analyse de marché et appuie des projets qui renforceront l’industrie nationale des semi-conducteurs au Canada.
  • Dans le budget de 2021, il était proposé de verser un financement de 90 millions de dollars au Centre canadien de fabrication de dispositifs photoniques du Conseil national de recherches Canada. Le Centre est l’une des seules fonderies de semi-conducteurs composés à offrir des services contractuels en Amérique du Nord; il constitue un pilier de l’industrie canadienne des semi-conducteurs.

Liens connexes